Forum rp sur les univers de Final Fantasy VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII et Valkyrie Profile.  
AccueilRechercherPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'humain, mon préféré ! *q* ♫C’est l'heure de l'apéricube♪ [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Sya Naegi

MangeMort

MangeMort

Messages : 4
XP : 2
Date d'inscription : 01/02/2018
avatar

MessageSujet: A l'humain, mon préféré ! *q* ♫C’est l'heure de l'apéricube♪ [Terminée]   Dim 4 Fév - 16:53

Sya Naegi



Prénom : Sya
Nom : Naegi
Date de naissance / Âge : 21?
Monde d'origine : Antariun (bon meme si son nom est oublié, la narration le connais ! xD), La Fosse.
Lieu de naissance : Dans la Fosse à cadavres d'un monde sans nom, ravagé par la guerre. Plus précisément, dans l'unique ville qui s'y trouve, une ville sans nom elle aussi.
Allégeance : Indépendant, pour le moment Smile
Rang : MangeMort ou Arèneuse, à vous de voir !

Provenance avatar : Korra dans Avatar : The Legend of Korra


Miroir Ô Miroir, montre moi ce personnage !


Jamais, JAMAIS tu n'entreras dans l'arène ! Ou si, dans les gradins ! *rire*
Une fille de bonne famille, se battre ? Allons, ton père à ruiner sa vie pour t'offrir cette vie. Profite, fais des enfants et aime celui qu'on t'aura choisi.
Sois une bonne femme, renonce !
Renonce ! Renonce ! « ce mot se répétait sans cesse dans son esprit, et se perdait dans un écho infini. Et lorsqu'il fut au plus bas la demoiselle ouvrit les paupières. Un réflexe moqué, un réflexe qui venait de quelques générations en arrière, un habitant du dessus, le dernier qu'on ait vu, qui avait mêler son patrimoine génétique à ceux de sa famille. Qui la rendait si différente des autres sur bien des aspects Elle était au sol, mais pas depuis longtemps, une seconde, tout au plus ! D'un mouvement habile du basson elle envola ses jambes vers le ciel, les genoux pliés, les mains au niveau de ses épaules mais à sens inverse. Et d'une impulsion de son puissant bassin et de ses bras, la demoiselle bondit pour se relever. Pas assez vite, son opposant avait déjà amorcé une attaque, le poing percuta avec une violence folle son front et manqua de la faire tomber. Le visage rougi par bien des impacts, une chose la mis en confiance ce débile cognait de ses poings dans son crane, faut être sacrément con !

Mais, elle n'est pas retombée, et relève sa garde bien vite pour encaisser une nouvelle salve de coups. Oui, Sya est une combattante, cela, vous l'avez bien compris. Plus que ca, c'est son métier, sa passion, sa vie en quelque sorte. Et si vous prenez le temps de la regarder, vous verrez bien vite que sous couvert de belles formes, une belle poitrine arrogante, un fessier bien rebondit et travaillé. Et derrière un visage d'ange et un sourire charmant, notre demoiselle est bien plus qu'une femme qui s'entretient. Même au repos, l'on vois aisément les traits de ses muscles le long de ses bras, mais pas que. Bien que ce ne soit pas abusif, ca peut en rebuter certains. Surtout cette majorité de personnes qui serait clairement moins musclée qu'elle tout en faisant de l'exercice régulier. Car son objectif, au quotidien, est d’améliorer son corps, son outil de travail et de loisir, doit être parfait et lui procurer les plus belles sensations.

Son cœur palpite, un sourire léger semble se dessiner sur son visage tandis qu'elle esquive d'une petite torsion du buste l'un des coups. Et un second de l'autre côté. Ca y est, voilà qu'elle prend du plaisir ! Même si ca se termine pas un autre coup à encaisser, faut pas rêver non plus, deux esquives c'est déjà pas mal âpre avoir déjà pris cher ! Puis, son adversaire est de plus grande taille. Il faut bien dire que Sya n'est pas très grande, un mètre soixante-dix, peut-être un peu plus. Peut-être un peu moins. Ce qui reste déjà pas mal, au-dessus de la moyenne, et bien au-dessus de la moyenne de son peuple. Une athlète déjà hors-norme rien que sur se critère... Pourtant, là, elle 'navais pas l'ascendant de l'allonge. Et réalisait encore une fois qu'il était bigrement difficile d'entrer au contact de quelqu'un d'au moins son niveau ayant en plus un avantage physique ! Pieds, poings, jambes, rien y faisait. Malgré une bonne vitesse et une explosivité bien travaillée, la demoiselle n'en venait pas à boir.

Un autre coup dans la face, bordel, sa gueule allait être toute boursouflée le lendemain. Ca allait piquer et metre du temps à retrouver sa forme normale... Bien dommage pour qui aurait joui de la vue, ce qui n'existait plus dans son monde. Pourquoi ? Hé bien tout simplement parcque notre demoiselle est une belle plante, comme je l'ai déjà dit, et si la tige est somptueuse, se sont bien ses pétales bourgeon qui sont les premières choses que vous regarderez, si toutefois vous n'êtes pas trop en manque, biensur. Un joli visage un peu rond, bien féminin, malgré des joues creusées lorsqu'elle s'entraine pour un combat. De belles lèvres roses lorsqu'elle prend le soleil, formant une belle bouche bien proportionnée. Surmontée d'un nez bien en place et qui semble ne jamais avoir été brisé malgré son occupation. De grands yeux alternant entre des iris blanc 23heures de temps et bleus ciel durant la seule heure de soleil. Le tout surmonté d'une belle crinière brune. Notre demoiselle a aussi la chance d'avoir une peau pouvant bronzer sans soucis et jouir d'un joli bronzage mordoré lorsque le soleil réveille sa pigmentation naturelle. Voilà, vous savez tout, pour la fin du combat ? Vous n'y etiez pas, vous ne le suarez peut-etre jamais !
Asseyez-vous sur le divan et parlez moi de vous !


Vous voilà face au Dr Toufoufou, pas d'inquiétude c'est un gentil Mog qui va s'occuper de vous pendant ce moment intense de présentation !
Bref...
On ne saurait trop dire si elle est discrète, ou tout l'inverse. Cela dépend des moments, de son humeur, de l'importance de ce qui se déroule proche d'elle. Pour la caractériser, on peut la dire intelligente. Pas débordante de connaissances mais vive d'esprit, avec un potentiel certain. Fonceuse, c'est un bourrin, le genre de personne qui n'a pas peur de mettre la main dans le feu si cela peut sauver une situation. Et Tranchante, dans ses mots comme dans ses actes, elle est pareille à la lame d'un paladin. Parfois lourde, bornée, et implacable. Son assurance est énorme, car le doute n'est pas permis dans l'arène ou au quotidien. Se montrant alors apte à affronter de nombreuses situations. Selon ses domaines de prédilections.

Pour leur compte, ils sont plutôt masculins. Dans les clichés de certains mondes tout du moins. Le sport, le combat, la politique même. Ce n'est pas tant une manière de bousculer les habitudes mais plutôt son, naturel, qui prime sur les diktats. Quoique dans la fosse, homme ou femme a rarement été un critère important. Par ailleurs, découvrir des mentalités misogynes ou sexistes risquant d'être une première... Il est fort peu probable qu'elle les entende d'une bonne oreille. Après tout, sûr d'elle et de ses convictions, elle n'hésitera pas à les frapper comme on pourfend un bouclier en bois. Si on ne suis pas son avis, il est rare de pouvoir la faire en changer sans que cela soit dû à des faits qu'elle puisse accepter. Comme le fait de manger ce qu'elle mange (ref histoire) ne peut honnêtement pas être horrible. Quoi qu'en penseront et diront les autres.

Incroyable compétitrice, une vie sans challenge peut au possible l'effrayer. Sinon même la terroriser. Son désir, connaître son plein potentiel avant de ne plus en être capable. Que ce soit physiquement ou mentalement. Car comme dit, elle se plaît aux jeux du débat et des politiques tel que cela fonctionnait dans la fosse. Le pouvoir lui apparaît comme étincelant et très attrayant par bien de ses facettes. Aussi, cela la rend d'autant plus féroce et acharnée. Ne se laissant pas guider par d'autres sans très bonne raison. Il faudra bien qu'elle admire un supérieur pour accepter d'en entendre ses propos. Sinon, il paraît bien improbable qu'elle s'intéresse à quoi que ce soit sortant de sa bouche. Sinon les failles pour le contredire s'il s'agit d'un débat d'idée. Aussi, rien ne l'effraye plus que la médiocrité, et rien ne la rend plus admirative que son inverse.

Pas jalouse pour un sou. Sya n’a jamais réfléchi à son orientation sexuelle cela semblant normal d'être en couple avec le sexe opposé. Dans la fosse, ce sont les parents qui forment les couples des enfants. De sorte à ce que chaque corps de métier reste avec chaque corps de métier. Une grande frustration pour elle qui comme cela a été dit, aime beaucoup plus de choses que la seule idée de combattre pour divertir. Bien que ce domaine lui plaise aussi énormément. Sa seule vision amoureuse est donc de se retrouver avec un Aréneur de mon calibre, un doué qui plaise aux foules, pas trop étroit d'esprit. Mais n'ayant pas le choix, elle s'en fou en fait. Ce qui est clair, c'est qu'en amitié, elle ne garde pas les nuls, les indécis, ceux qui sont un poids plus qu'autre chose. Ou les bornés étouffants. Qui tout en respirant le bonheur dans leur petit monde, ne peuvent accepter les gens qui brillent.

C'est écrit dans votre karma...


La nuit est éternelle ici. Nous sommes dans la fosse, nous sommes les lâches, les faibles, les ennemis de l'état. Les enfants égarés et les chanceux, chanceux de ne pas mourir d'une chute dont on ne voit jamais le bout. Nous sommes les habitants de la fosse. La fosse est mon monde, ou du moins la partie que j'en connais. Pour celle que je ne connais pas… Je vais commencer par elle. Jadis, Pamplésia était une planète somme toute normale pour accueillir la vie. Deux soleils cote à côté nimbaient de rayons mordorés les terres forestières et les océans du monde durant vingt heures de jour sur trente. Car tel est notre système. Notre planète, peuplée d'une foultitude d’espèce animales et humanoïde resplendissait de diversité et de bonne entente. Il faut préciser que les humanoïdes respectèrent longtemps la nature. Même lorsque les grands royaumes furent battîs et instaurés depuis longtemps. Un jour cependant, tout changea. Une ombre s’insuffla dans le cœur d'un homme et elle se rependit comme traînée de poudre enflammée. L'ombre devint la guerre et elle ravagea plus de dix mille ans notre monde. C'est là, au milieu des morts et des champs de batailles, qu'apparut la fosse. Au centre du monde, la chute de puissant sortilège fini par créer une crevasse gigantesque séparant les différents royaumes en leur frontière commune. Une frontière ou l'on jeta les cadavres, et tout ce que l'on ne voulait pas voir. Tandis que les technologies de guerre s’amélioraient via des armes à poudre et machine sa vapeur, la magie elle aussi augmentait. Des magies bactériologiques firent leur apparition au milieu de sorts d'explosions toujours plus impressionnants. L'ombre... Bientôt elle recouvra le ciel de son épaisse fumée. Et on ne vit plus qu’en de rares heures le soleil, mais jamais au-dessus de la fosse. Dont on ne voyait pas le fond malgré des milliards et milliards de cadavres.

C'est là, que les premiers habitants de la fosse se levèrent. Des survivants de la grande chute. Des soldats, des bandits, de tout. Une ville ce format, à base d'os et de peau humaine tannée. Ce monde, sans plante et sans chasse devint un monde de nécrophage ou sans soleil, l'on n’y voyait jamais rien. Et les ans passèrent. Les plus anciens mirent des enfants au monde, qui en mirent à leur tour. Petit à petit, tel des souris volant dans la nuit, nous devînmes aveugles. Seuls les récemment jetés ne l'étaient pas… Mais n'y voyaient rien malgré tout. Et plus de trois mille ans passèrent ainsi. Jusqu'à ce que la nourriture : les cadavres. Ne viennent à manquer. Y avait-il la paix ? Ou tout simplement plus d'humanoïdes ? Nous n'en savions rien et avions même oublier l’existence du monde du dessus. C'est ce jour-là que tout changeât pour moi.

RP time/ c'était un jour sombre, pareil à tous les autres depuis dix mille ans et qui serait pareil à dix mille autres plus tard. Le froid mordant d'une nuit éternelle, le givre conservant les cadavres qui s'étaient putréfiés avant d'arriver ici, ou du moins ce qu'il en restait. L'odeur devenait presque agréable dans 'la fosse'. Ni corbeaux ni rats, jamais il n'y en avait eu et jamais il n'y en aurait. Nous ne connaissions que nous, les cadavres, et les insectes qui jaillissent de la terre et des morts sans crier gare. Le sang avait si longtemps imbiber la roche, maîtresse de ce monde, qu'elle était devenue écarlate. Une couleur que, dans le noir et de par nos yeux aveugles, nous ne verrions jamais. Mais nous sentions une texture différente. À la différence des humains normaux, nous, ceux de la fosse… Nous voyons avec nos pieds. Lorsque nous sommes sur un sol rocailleux ou solide. Nous sentons les vibrations, les textures, les battements… Toutes ses choses que l'un des organes les plus sensibles de l'humain était parvenu à capter… J'avais entendu des histoires sur les humains comme nous l'étions avant, des comtes… C'était à la fois terrorisant et drôle. Ses trucs qui étaient sur notre visage, servant à voir comme nous le faisions avec nos pieds ? Quelle folie ! C'était par cette folle pensée que mon esprit ne cessait de s'évader.

Il fut malheureusement rapidement ramené à la réalité par un grondement, pareil au tonnerre qui résonne dans notre belle contrée. J'avais faim, et un rien m'aidais à oublier quelques secondes ma condition et celle de mon peuple. J'étais assise, les genoux serrés l'un contre l'autre que je tenais dans mes bras. Mes mains se tenant l'une l'autre. Ma petite cahute d'os et de peau, tout fait à base d'humain. Nous vivions simplement et dans la paix, avant… Ce n'était plus le cas aujourd'hui. Tout le monde avait faim, les gens se battaient dehors et mon père était sorti, en espérant trouver une carne ou un vieux bout d'os pas trop sec. Les gens s'attaquaient les uns les autres. Il valait mieux pour une femme ou un enfant de ne pas sortir, les proies faciles. Je n'en étais cependant pas une. Dans la famille, nous avions un métier, comme le fils du forgeron devient forgeron, je devais suivre les traces de mon père pour divertir les gens. Me battre, dans ce que nous appelions l'arène. Mais cet objectif de vie devenait bien lointain, plus les jours passaient et moins il y avait de vivants à divertir. Par ailleurs, notre système de troc était devenu obsolète en l'absence de la denrée principale. La nourriture.

Nos jours comportent environ une heure de soleil, dans la fosse. Grâce au second soleil de la planète. C'est une heure terriblement chaude. Nous aimons le soleil et nous connaissons ses bienfaits sur la santé. Lorsqu'elle est là, les gens cessent de se battre, ils se nourrissent de cette denrée qui elle, ne manque que les jours de pluie. Je me dépêchais au dehors lorsque je sentis la tenture de peau se réchauffer au contact des rayons mordorés. Je trébuchais sur une pierre que je savais être là pourtant, et reretrouvait le haut du corps hors de la tente. Levant mon visage vers le soleil… « Haaaaaaa… » Doucement je me remets sur mes pieds, j’agite mes orteils sales. Nous n'avons pas d'eau, sinon celle stockée lors des pluies. Elle se stocke dans un bassin creusé par le fondateur de notre cité de la fosse, récupérant la pluie et empêchant l'inondation. L'eau est rare et, vous l’imaginez, les douches aussi. Cela dit, nous ne sommes pas en plus mauvaise santé que d'autres, tant qu'il pleut régulièrement… Et que personne n'abuse. Henfin. Loin de cette pensée, car l'eau, elle, nous manquait aussi. Les gens affamés les premiers temps en avaient bien trop bu. Jusqu'à ce qu'une milice ne monte la garde et ne la dispatche. Nous avions donc soif aussi… Au moins, il y avait le soleil. « J’aime bien le soleil… » Dis-je à voix basse, pour moi-même.

Une onde au sol me sortait de ma torpeur florale, un choque m'y replongeait. Je m'effondrais au sol, à demi consciente. J'entendis des voix, des cris. Et lorsque je fus plus consciente, je discernais clairement un combat, mon père, et plusieurs hommes. Ils avaient décidé de manger la proie supposée facile que j'étais. Comme d’autres, même au soleil, il n'était plus si sûr de s'attarder. Mon père me cria de fuir lorsqu'on lui mordit le bras, lui arrachant un cri à la hauteur du bout de chaire qui s'en enlevait, il allait perdre et si lui, perdait… Je ne pouvais rien faire. Et je respectai mon père, et ses ordres. Je n'en avais jamais discuté un. J'hésitai cependant un instant, lorsqu'il en arrêtait un d'un magnifique chassé du pied droit que je ressentis de mes pieds au sol. Je sentis sa hargne, les battements de son cœur qui transparaissaient dans les vibrations du sol, me permettaient de ressentir ce qu'il ressentait, de la peur… Pour moi ? Là, je pris la fuite. La fosse est un vaste territoire, dépourvu de tout. Était-ce vraiment utile de fuir ? Je longeais le lac protégé, et passais à coter du bâtiment de notre chef, le descendant du premier habitant. Et je sortais rapidement de la ville. Sans m'arrêter, je suivis la paroi rocheuse la plus haute de la planète, celle menant et entourant la fosse. Des heures et des heures durant. Mon objectif ? Le fond de la fosse. Car plus personne n'y était allé depuis si longtemps. Les cadavres sur ma route, car il y en eut après deux jours de course, étaient si ancien qu'il n'en restait que de vieux ossements craquant sous le poids de mes pas, et m’écorchant les jambes. Çà et là, je m’arrêter pour en ronger quelques-uns, trempés dans mon propre sang. J'avais plus faim et plus soif que jamais. Qu'elle horrible traversée… Mais là-bas je l'espérais, je trouverais… De l'eau, ou peut-être un peu de sécurité. Car loin de mon unique parent, le sachant mort, je me sentais si fragile et inutile. Sans autres humains autour de moi, je pleurai à chaque pose que j'osai faire. Faible, faible que je suis, face à la famine et la solitude…

C'est au cinquième jour, amaigri et incapable de courir, que je trouvai une chose différente, je ne ressentais qu'un léger vrombissement. Pourvue d'une excitation gênante, pleine de stress et de peur. Je m'étais approchée, espérant trouver un mort à demi vivant qui remplirait mon estomac désespérément vide… Lorsque j'en fus trop près, il m’aspira sans me laisser d'autres options.


Parlez-nous un peu de vous, joueur !

Prénom et/ou pseudonyme : Votre prénom ou pseudonyme
Âge : Votre âge (enfin, si vous voulez nous le dire !)
Disponibilité : Vos jours et heures de disponibilité, en gros. On ne demande pas de détail.
Comme nous avez-vous trouvé ? DC de Kushi Rinhel
Les mots codes * : [Validé par Kusanagi]
Votre expérience RP ? Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Quels types ?
Question subsidiaire... Cookies ou donuts ?! Alors ? Vous pouvez choisir entre Pain au chocolat ou Chocolatine aussi !

* Information obligatoire


Je voulais faire un point sur l’évolution de son peuple et ses caractéristiques différentes importantes dans le physique mais c'est certainement superflue, je pourrais le faire ailleurs et plus tard d'autant que j'hésite encore sur beaucoup de point culturel et donc morphologique. Comme l'importance de la quasi disparition du dimorphisme sexuel. Les effets de l'absence quasi totale du soleil et de sa sur présence durant une heure je les ait déjà évoqués: pigmentation adaptative. Peau, Yeux, mais pas les cheveux, rien n'est parfait ! xD La profondeur immense dans la 'fosse' fais qu'il peux y faire très chaud, chaleur thermique, ou très froid, obscurité quasi constante? je pencherai pour majorité de chaud. La plupart des gens de la fosse n'ont plus de cils, sourcils et autres pilosités. Le système digestif aussi c'est adapté a l'alimentation nécrophage, ainsi que la densité des couches de peau via la sur présence d'un coup d'un puissant soleil. A contrario, la ou la peau est plus épaisse et moins sensible au-dessus, elle l'est à l'opposé en dessous,e nfin, il doit y avoir d'autant de couches qu'ils marchent pieds nus constamment mais leur milieu de 23heures d'obscurité totale a devellopé leur sens du touché au niveau des pieds, un peu comme un sonar de dauphin ou de chauves souris. Pas de couleurs donc, mais des représentations. L'absence de lumière et des matières premières à aussi redefini l'importance de la culture et de sa transmission, repassnat à du purement oral. La societé à connue un net recul et le cerveau aussi, sans parler de stupidité, loin de là, je parlerai plutôt d'un côté sauvage. Plus poussé. Il y à d'autres points moins importants qu'il faut encore définir précisément. Pour le nom, je le classerai en homo antaris, homo pour le groupe d el'espece et antaris pour son monde d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Fáfnir

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Messages : 594
XP : 10057
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 38
Localisation : Devant mon Fruit
avatar

MessageSujet: Re: A l'humain, mon préféré ! *q* ♫C’est l'heure de l'apéricube♪ [Terminée]   Ven 2 Mar - 12:01

Bonjour !

Une très bonne présentation presque finie ! Plus qu'à faire une description physique et on valide. Smile
Attention au délai sinon (deux semaines normalement). ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://crystalized-destiny.forumactif.com
Sya Naegi

MangeMort

MangeMort

Messages : 4
XP : 2
Date d'inscription : 01/02/2018
avatar

MessageSujet: Re: A l'humain, mon préféré ! *q* ♫C’est l'heure de l'apéricube♪ [Terminée]   Jeu 29 Mar - 2:22

Desolé ca a beaucoup tardé, mais c'est fait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Fáfnir

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Messages : 594
XP : 10057
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 38
Localisation : Devant mon Fruit
avatar

MessageSujet: Re: A l'humain, mon préféré ! *q* ♫C’est l'heure de l'apéricube♪ [Terminée]   Dim 1 Avr - 10:50

Bonjour et re-bienvenue sur Crystalized Destiny !



Déjà, désolée pour le délai !

Sinon, encore une présentation intéressante. On a envie de voir le personnage en rp, voir ce que ça donne. J'ai hâte de te voir rp avec !

Pour le rang, je vois que t'en proposes deux. Les deux sont bien donc je prends le premier qui vient, mais si tu préfères le second, n'hésite pas à le dire, je changerai !

Reste donc la fiche technique à faire, il me faut tes stats, jobs et tout ^^.
En attendant, tu peux quand même commencer à rp, ou à demander un partenaire si tu n'en as pas encore pour ce personnage. Smile


Présentation validée !


Et bon rp !
Revenir en haut Aller en bas
http://crystalized-destiny.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A l'humain, mon préféré ! *q* ♫C’est l'heure de l'apéricube♪ [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'humain, mon préféré ! *q* ♫C’est l'heure de l'apéricube♪ [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» mineur humain pour warhammer jdr
» Meilleur Rpiste Humain
» Database : Humain
» [Exemple Humain - Validée] Nami
» L'être humain est bon, c'est la société qui le corrompt ? [ PV : Émile Watson ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalized Destiny :: Règlement, explications, vie du forum :: Les citoyens des mondes :: Fiches validées-
Sauter vers: