Forum rp sur les univers de Final Fantasy VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII et Valkyrie Profile.  
AccueilRechercherPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminée] Il est temps d'écrire une nouvelle histoire² [*Copie sa grande soeur 'w'*]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Kushi Rinhel

...

...

Messages : 8
XP : 6
Date d'inscription : 05/01/2018
avatar

MessageSujet: [Terminée] Il est temps d'écrire une nouvelle histoire² [*Copie sa grande soeur 'w'*]   Sam 27 Jan - 21:15

Pas de relecture sur cette version en cours, tout ce que j'ai écris n'est pas posté~ Date de fin prévue: 28/01/18



Prénom : Kushi
Nom : Rinhel
Date de naissance / Âge : 21Ans
Monde d'origine : EarthLand (1ere vie) Ivalice (2nd vie)
Lieu de naissance : Ville principale du monde d'Ivalice du coté d'Archadia xD
Allégeance : Indépendante
Rang : (pas encore ! ^^)

Autres : Petit edit, Kushi à donc un cheval, qu'elle à recceuillis lorsqu'il était petit (taille d'un chiot, oui oui !) c'est un animal particulièrement intelligent, qui lui aussi faisait partis de son ancienne vie. Il comprend le language humain à la perfection bien qu'il ne puisse pas parler.
http://moziru.com/images/drawn-spirit-breyer-horse-4.jpg

Provenance avatar :Touhou & TouhouVania: Izayoi Sakuya


Miroir Ô Miroir, montre moi ce personnage !


De prime abord, l'on pourrait reconnaître la Kushi de son ancienne vie dans son Ancien Monde, cependant, l’œil attentif reconnaîtra quelques différences importantes. Ceux-ci concernant sa constitution qui s'avère véritablement être différente : Tandis que l'une de ses magies perturbait son corps et lui avait progressivement une ossature épaisse et lourde, voilà qu'elle renaît avec une constitution plus normale. Bien que son squelette reste quelque peu épais, rien d'anormal non plus. Du coup, elle paraît déjà bien plus élégante et il semblerait au premier regard : tout à fait inopportun qu'elle porte une cuirasse tel que c'était le cas auparavant. Par ailleurs, Kushi ne s’y est pas trompée, et vous la verrez plus souvent avec des tenues clairement à l'opposé de ceci, ce qui était déjà bien parti dans son ancienne vie, ici, n’a fait donc qu’évoluer normalement avec se 'nouveau corps'. Un nouveau corps qui, donc, l'amincit, cela étant dû aussi à une vie moins tournée sur le combat. Bien que cela restât tout de même très présent, la musculature de la demoiselle est bien moins effrayante. Toujours bien présente, c'est une athlète avant tout. Mais cela a moins entaché son allure générale. Ce qui la gêne beaucoup moins aussi quant à montrer quelques parties de son corps dans des circonstances adéquates, tel qu'en été. Oui, Kushi se trouve plutôt jolie sur ce point-là. Pas autant que sa jumelle, certes, mais pas mal quand même !

Une jumelle à côté de laquelle l'ancienne femme du désert semble bien impressionnante, du haut de ses 1metre 70 ! Sommes toutes, légèrement au-dessus de la moyenne féminine, rien de très grand, mais comparé à sa jumelle qui n'a visiblement pas pris les gènes de la hauteur... Puisque pas moins de quinze centimètres les séparent ! Leurs styles de combats les démarquent aussi, Kushi privilégiant tout de même une certaine masse pour des coups puissants là ou des fleurets et autres sabres nécessitent moins de puissance brute. La carrure bien que de peu différente, accentue tout de même cet écart entre les deux demoiselles, pourtant très proche sur presque tous les autres aspects ! Bien-sur, la chose la plus flagrante sera les yeux. Si la plus petite à un œil bleu et l'autre rouge, celle dont on parle ici à le plus souvent les yeux bleus. Cependant, sa nervosité joue sur sa pigmentation et il lui est possible d'en perdre toute trace dans ses yeux, et que, comme pour certains albinos, ses yeux ne soient plus alors que de couleur rouge du fait du sang qui est alors visible. En y regardant bien, ils sont alors d'un bleu extrêmement pâle.

Cette dépigmentation nerveuse peut se retranscrire aussi sur sa peau, qui devient alors extrêmement blanche, limite bleutée comme par grand froid. Pas de quoi s’inquiéter sinon des coups de soleils possibles à ce moment-là, bien plus dangereux et rapides. Alors, ne croyez pas que son visage est livide parce qu’elle va s’évanouir, concentrez-vous plutôt sur le reste de son joli minois pour voir si elle va bien. Après tout, son visage est celui d'une jolie jeune femme, dans la fleur de l'âge. Il serait inutile de décrire la forme de son visage, la taille de son nez tout à fait réglementaire, ni même détailler ses lèvres, que l'on pourrait avoir envie de saisir avec les nôtres. Et remontons sur sa crinière, d'un blanc légèrement brillant, pouvant arborer selon la luminosité quelques teintes argentées ou bleutées, parfois gris sombre ou gris très clair, ce qui est le plus fréquent tout de même. Elle les a mi-longs, rares sont ceux qui descendent sous ses épaules et ceux-ci sont régulièrement noués en deux tresses fines et très discrètes.

Une discrétion que l'on retrouverat sur sa poitrine, loin d'être proéminente. Si Kushi détestait toute forme de relations amoureuses dû aux traumatismes de son ancienne vie, on peut dire qu'ici, ça peut la déranger. Pourtant, sa poitrine reste très respectable, surtout en considérant sa forte activité physique. Mais bon, c'est une jeune femme qui aimerait être plus désirable et qui pense que cela pourrait passer par un peu plus de volume... Plutôt que par le fait de s'en couper un. Comprendront ceux qui la connaissaient avant. Que dire d'autre ? Le reste semble évident, bien proportionnée, le corps bien dessiné, c'est un joli bout de femme qui se présentera à vous si vous la croisez. Dont la tenue peut ne pas être celle de l'avatar, c'est évident, Kushi ne garde pas deux jours de suite les mêmes fringues, se serait dégouttant. Par ailleurs, son look bien que sobre, est assez variable, pouvant aller sur du maid, du sportif, ou même du plus casual. Ne vous attendez donc pas à la poser dans une seule case à ce niveau-là.
Asseyez-vous sur le divan et parlez moi de vous !


Vous voilà face au Dr Toufoufou, pas d'inquiétude c'est un gentil Mog qui va s'occuper de vous pendant ce moment intense de présentation !
Bref...
Il faut avant tout comprendre que Kushi, à un passé de plus de vingt ans, un passé compliqué, un passé qui en avait fait une femme froide et distante. Traumatisée, mais néanmoins toujours droite et forte face à la vie. Ayant perdu une fois tout ce qu'elle avait, cette aventure ne fut qu'une conclusion logique, elle perdit tout, encore, mais cette fois-ci, pour renaître et repartir de Zéro ! Ce chamboulement qui effaça ses souvenirs ne put cependant pas gommer la plupart de ses traits qui, comme je l'ai dit, étaient inscrits dans son inconscient suite à quelques traumatismes. Elle restait ainsi froide et distante avec la jante masculine,et assez distante d'une manière générale. Tout en cherchant pourtant de la reconnaissance et de l'attention. Ainsi fut-elle grande dessinatrice en étant toute jeune de moins de cinq ans, à en offrir constamment à ses parents, ou même à sa jumelle. Peu expressive sera son trait le plus marquant durant son enfance. Elle ne fut pas le genre à sourire sur les photos, ou si peu. Ni à pleurer d'ailleurs. Lorsqu'elle tombait, c'était plutôt son père qui s'inquiétait. À vrai dire, pour la voir pleurer, il fallait plutôt qu'elle soit loin de sa sœur, ou pire, que celle-ci pleure en première pour quelconque raison.

Elle ne fut pas capricieuse et pas plus nombriliste que tout gamin, ce trait de caractère s’effaça d'ailleurs bien vite lorsqu'elle réalisa et refoula son passé. June était sa sœur, elle sentait que c'était une grande chance que de l'avoir auprès d'elle et lorsque celle-ci s'éloigna pour se rapprocher de leur père, Kushi eu à nourrir une forme de jalousie. Autant vis-à-vis de la proximité de l'un avec sa sœur, que de celle-ci avec son père. Ce en fut néanmoins pas trop néfaste, bien qu'elle sombra légèrement dans la violence. Se réfugiant malgré elle dans ce qu'elle maîtrisait le mieux. Ce ne fut jamais contre les gens de sa famille. Devenant plus froide encore et moins expressive sinon par la colère, la jalousie comme je l'ai dit et quelques autres choses pas très agréables. Ainsi, son apprentissage des sentiments, absents de sa 'première vie' se faisaient petit à petit. Lorsque tout commença à s'arranger, se rapprochant donc de sa sœur et son père, la demoiselle commença aussi à se débrider sur bien des choses : Contacts corporels amicaux, sourires, elle y apprit donc la joie et l’amusement de manière bien plus expressive et consciente qu'auparavant.

Lorsque toute fois elle fut mise devant la réalité des faits sur son passé, Kushi réalisa beaucoup de choses : June était sa sœur, une sœur qu'elle n'avait pas eu la première fois et qu'elle avait retrouvée si peu de temps avant leur résurrection ici. Elle jouissait donc d'une immense chance sur ce point. D'autant qu'elles avaient d’ores et déjà retrouvé Gova et Ulaan. Cela fit nourrir l'espoir que Saki et Weiss soient elles aussi ici ! Les deux seules autres personnes dont Kushi pouvait se sentir proche. Tout perdre n'était pas si gênant, bien qu'elle ait toujours été très digne et forte face à la difficulté... Elle n'en développa pas moins un esprit surprotecteur, plus encore que ce pouvait être le cas avant pour son Khan. Excessivement protectrice donc, Kushi est une personne néanmoins assez bonne dans le fond, fidèle et fiable. N'ayant pas peur d'être en première ligne si cela implique de prendre les coups pour ceux qu'elle aime. Elle est assez froide de prime abord, mais pour qui l'aurait connus avant, voilà bien le jour et la nuit, elle sourit, opine, fais la grimace, pas toujours de la façon la plus expansive qui soit, mais, néanmoins, c'est bien là et ça agrémente un peu les situations qu'elle vis. Une grande victoire pour elle, qui ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

Toujours aussi battante, elle sait réfléchir en situation de crise et sait, aussi et surtout, s'appuyer sur ce qu'elle sait. Sa première vie n’en avait d’ailleurs pas fait une intellectuelle et bien qu'elle ne soit toujours pas la plus douée, elle sait lire, et compter. Ses bases militaires en font d'ailleurs une demoiselle plutôt agile avec les mathématiques : compter le nombre « grosso modo » de personnes dans une rue en un regard, évaluer des courbes de tir à l'arc, étant plutôt portée sur la chasse depuis déjà plus de vingt ans, ce genre de choses, repensées avec les mathématiques et la géométrie, ont montrer 'son' genre d'intelligence. Qui ne surclasse pas des scientifiques, oooh non, mais tout de même ! C'est une chose dont elle est fière, car la fierté fait aussi bien partit de sa vie aujourd'hui. Une fierté qui ne cache pas si bien ce défaut et ses problèmes ; Nous l'avons dit, elle est surprotectrice, mais aussi tout le temps dans la crainte, celle de perdre ceux qu'elle aime. Ses émotions nouvelles ne sont malheureusement pas toujours si maîtrisées qu'elle le voudrait et son corps réagit largement à celles-ci (notamment via sa pigmentation déjà anormale). Bien qu'elle ne soit pas le genre à faillir, c'est pourtant un trait qui pourrait faire son apparition et devenir un problème à rectifier. Car oui, notre belle demoiselle est en constante évolution, comme tout un chacun et qui sais précisément de quoi sera fait demain dans sa tête ?

C'est écrit dans votre karma...


Cette histoire commence presque comme toutes les autres. Dans un centre médicalisé d'Archadia. Cela faisait déjà dix minutes que le premier bébé était mis au monde, quand enfin ils en terminaient avec la seconde petite. Ses paupières bien fermées s'entrent-ouvrirent sur la sage-femme tandis qu'une pensée traversait son esprit : Qu'est-ce que c'est que ce merdier ? Elle sentait qu'on la portait et que deux simples mains faisaient tout son corps, et qu'elle était si petite comparer à tout ce qui l'entourait... Quelque chose n’allait pas, pareil à ce qu'elle était avant d'arriver dans ce monde ; Kushi était de marbre, pas un souffle, ni la moindre micro expression d'effroi ou de doute. De marbre face à la situation, elle bougeait les bras pour essayer de se défaire de l'emprise de cette géante. Une personne de taille excessive qui prit d’ailleurs la parole en lui tapotant dans le dos, l'air inquiète. Car oui, un bébé qui vient de naître, s'il ne pleure pas, il ne respire pas. Autant dire qu'en quelques secondes le visage du bébé était devenu bien plus rouge que de normale. Kushi aussi se sentait maintenant bizarre en réalisant qu'on s'apeurait a son sujet, de bizarre pour sa santé outre le fait qu'elle était si petite et incapable de bouger comme elle souhaitait. Fixant la sage femme de son air inexpressif, elle entre ouvris la bouche, pour poser des questions, et là, ce fut le drame... Voilà qu'au lieu de parler, elle braillait comme pas possible ! Et que ça faisait foutrement mal ! Une de spires douleurs qu'elle ait eu à sentir en elle, peut-être la pire ! Ses poumons s'ouvraient à l'air... On la déposait enfin dans les bras de sa mère, et la seconde où elle croisa ce regard trop bien connu, elle se calma aussitôt. Le même que celle de sa mère, dans son autre vie... Elle vit aussi celui du père, qui n'était là, pas le même du tout, et celui d'un autre bébé, aux iris de couleurs différentes. Bébé Kushi eut un sourire malgré l’énigmatique situation dans laquelle elle se trouvait... Puis, le petit bout s'endormit, oubliant, tel un rêve après trop de temps d'éveil, les souvenirs de son passé.

Une petite enfance sans encombre pour les deux jumelles, sans souvenirs de leur ancienne et palpitante vie, elles jouaient l'une et l'autre, pleuraient l'une et l'autre pour bien faire criser leurs parents et plus particulièrement leur père, étant homme au foyer officiellement. Il n'était pas bon d'en laisser pleurer une sinon l'autre allait suivre bien rapidement ! Bref, rien de très important à signaler jusqu'aux Six ans. Une période plus particulière puisque la plus âgée des deux jumelles commençait à avoir des flash-back de son ancienne vie, sans en connaître la signification bien entendu. Aussi, cela opérait un changement dans sa vie puisqu'elle se rapprocha -plus que Kushi- de leur père. Engendrant forcément la jalousie de celle-ci : car cela avait impliqué qu'elle passait moins de temps avec l'un et l'autre. Ohh, bien sûr, on lui proposa plus d'une fois de venir avec eux, mais, déjà à cet âge, quelque chose la bloquait. L'inconscient de son ancienne vie et de ses traumatismes. Elle ne pouvait passer de temps avec leur père et en avait pourtant très envie ! Cette terrible frustration n'eut alors de cesse de s'accroitre en elle. Elle VPOULAIT passer du temps avec leur père, et avec sa sœur, ainsi qu'avec leur mère, bien trop prise par son travail. Et elle se retrouvait plus souvent seule qu'elle ne l'aurait voulu.

Finalement, cela prit une forme bien particulière puisque, poussée par son passé inconscient, elle commença à se bagarrer avec d'autres petits camarades à l'école. Souvent sans grande raison et bien qu'elle étudiait toujours, elle le faisait de moins en moins sérieusement. De toute manière, June était déjà la plus intelligente, elle récoltait déjà à cet âge toute l'attention à ce sujet. Chaque petit détail était source à nourrir sa jalousie, bien que jamais elle n'en parla directement à sa grande sœur, sa jumelle. Elle écrasait des nez et récoltait quelques attentions en se faisant gronder, punir, priver de desserts. C'était déjà un début... Même si'l ne fit que contribuer à la faire entrer bien trop tôt dans sa phase de pré adolescence. Morveuse terrible, elle manqua bien d'être renvoyée plus d'une fois. Pour calmer ses ardeurs, elle fut donc dès les premiers mois de ce constat, placée dans un club de sports de combat.

L'année qui suivis, fut l'occasion pour elle de se calmer et se recentrer, sur les enseignements avisés d'un maitre d'arts martiaux et dans une discipline qui lui semblait presque naturelle, avec des enseignements qui lui semblèrent bien rapidement évidents. Toutefois, malgré son attachement au combat au corps à corps dans son ancienne vie, ce style n'était pas le sien et aucun 'choque' ne lui ramena ses souvenirs passés. Enfant douée dans le sport, elle entrat dès cette année dans des compétitions catégorie 'Poucet'. Et autant dire qu'elle en cassa des nez malgré les protections abusives à cet âge. Parfois usant plus des réflexes inconscients de son passé que de ce qu'elle apprenait. Mais ce défouloir et cet apprentissage différent eurent, comme je l'ai dit, un grand effet positif. Déjà parceque'elle trouva le moyen d'être un peu plus reconnue aux yeux des parents. Mais aussi parceque'elle partageait enfin une passion presque commune avec June. Le sport de combat, puisque sa jumelle pratiquait le sabre avec leur père depuis presque deux ans déjà.

Après cette pré adolescence fulgurante, ou cette phase d'enfant terrible, kushi rentrait donc dans celle de la jeune petite fille de huit ans, sage et rangée, avec des objectifs. June, probablement poussée par le parcours de Kushi, rejoignit un club de sabreurs. D'ailleurs, Kushi elle-même motivée par le choix de sa jumelle reprit plus sérieusement les études. D'autant que l'image de sa sœur rayonnait comme un objectif, bien lointain, mais bel et bien mieux que sa propre personne. De faisant aider par June sur, hé bien.. À vrai dire, un peu tout au niveau études. Ainsi que par son père. Le trio resserra ses liens durant la période qui suivit ses gros changements. Cette plus grande proximité avec Dhakhar fut par ailleurs une aide, qui lui avait permis de surmonter une drôle d'étape qui la suivait depuis l'enfance : L'effroi et la fuite de toute marque d'affection pour son père. Ce fut lors de ses révisions à trois qu'elle parvint à surmonter la main de son géniteur sur son épaule. Cela vous paraîtra probablement ridicule. Mais ce fut la base d'une évolution fulgurante pour la jeune fille. Elle qui travaillait dur sur ce détail qui la fâchait avec ses parents. Cela l'avait même conduit les parents à la faire consulter un de ses spécialistes connotés pour les « fous ». Duquel ne compris rien au problème de la jeune enfant qui elle-même avait oublier tous souvenirs de son ancienne vie, en cause dans ce problème.

C'est tandis qu'elle s'approchait des dix ans que l'albinos parvint à franchir un nouveau cap décisif qui porterait un coup d'arrêt à ses consultations psychiatriques. La jeune enfant qui se donnait à fond dans toute ses activités avait rejoint un « centre de formation ». Un nom pompeux pour un club++, ni plus ni moins, et toute cette année, elle avait travaillé dur pour un championnat poussin. Quelque chose la captivait plus là-dedans que dans les cours à l'école. Bien sûr, déjà, parce que'elle parvenait à montrer qu'elle pouvait être aussi bonne que June dans un domaine, mais aussi parce que ceci raisonnait avec son inconscient. Se battre, c'était sa vie, son ancienne vie. Mais il y avait autre chose, son égo peut-être, quand son père et parfois même sa sœur, qui venait la voir dans ses combats, c'était... Jouissif ! Son « moi » en était nourrit et cela lui plaisait, comme-ci elle en manquait terriblement. Bref, le championnat dura forcément, sur presque un an, et donc en fin d'année la demoiselle qui avait fait ses combats les uns après les autres parvint en finale. Face à une grande gigue de douze ans, depuis peu, puisque la catégorie s'arrête à onze ans et débute à neuf ans, à moins bien sûr de passer en pleine saison à l'âge supérieur... t à ses bas âges, les tailles, les corpulences peuvent être encore plus marquées ! C'était un véritable colosse qui se dressait devant elle, ou plus, une girafe, parce que si celle en face était impressionnante de hauteur, celle-ci n'avait au final pas eu beaucoup de victoire durant l'année : en cause était sa carrure. Là ou Kushi gagnait des points. Ce n'était donc pas le pire des combats de l'année, mais bel et bien celui qui la départagerait en points avec sa rivale. Soit elle faisait un combat « nul » et elle finissiat sur la seconde marche, soit elle gagnait. Il n'y avait donc pas trente-six solutions et elle c'était faite clairement hipée par son coach, mais aussi par sa famille. Perdre ? C'était hors de question aujourd'hui ! Et ce fut le cas, après un combat on ne peut plus tendu malgré tout, face à une adversaire n'ayant rien à perdre et ayant l'ascendant de l'allonge. L'adrénaline du combat, celle de la joie de cette victoire, dans une salle à moitié vide parce que bah, on 'est pas au Japon, c'est juste un truc pour les poussins ! Bref, dans l'euphorie de cette victoire, elle prit d'elle même son père dans ses bras. Ce fut probablement sa plus belle victoire ce jour-là... Sa compétence câlin était maintenant totalement déverrouillée !

Leur dixième anniversaire fur un jour faste, une belle fête avec beaucoup d'amis et camarades des deux enfants provenant de chacun de leurs clubs, mais aussi de leur école de petits bourgeois. Un grand truc organisé par leur mère qui n'était pas là. Ce jour fut à marquer d'une pierre blanche pour une raison : des retrouvailles inconscientes -mais bel et bien physique- allaient se produirent. Ce fut Kushi, qui en fut le premier témoin, puisqu'elle rentrait de sa matinée d'entrainement au centre par une petite ruelle, pas mal fréquentée, le quartier étant assez tranquille et bien gardé. Justement, ce fut l'un des gardes qui attira son attention, puisqu'il pestait contre une espèce de duo insolite : deux petites boules de poils courraient et pénétraient dans ladite ruelle, suivis de prêts par l'homme en armes. L'un d'eux tenant un sandwich dans sa gueule. Cela aurait presque pus être grotesque et mignon si le sort des animaux errants dans le quartier n'était pas l'abattage immédiat. Une chose qu'une gamine de dix ans ne pouvait tolérer, elle suivit donc la scène et s'engouffra dans l'allée étroite. L'équidé miniature, de la taille d'un chiot, tenait le sandwich en bouche, tandis que le canidé, une petite boule de poil à crinière, grognait et jappait contre le soldat qui s'approchait avec l'intention de venger le vol de son sandwich.. Mais aussi de faire son travail face à deux animaux non accompagnés et non marqués. L'enfant n'avait pas arrêté de courir et fort heureusement, puisqu'elle s'interposait au dernier moment, pour se prendre un coup de hallebarde dans la cuisse, transperçant sa jambe de part en part.. Elle ne le savait pas, mais elle venait de retrouver le compagnon de June, et le sien, leurs fidèles destriers et amis.

Kushi passa la fête d'anniversaire bandée et assise sur une chaise, mais ce n'était pas grave, elle était fière d'elle, non seulement sa journée l'avait conduite à sauver deux vies, mais aussi à trouver le cadeau parfait pour sa jumelle ! Pour lui signifier, toute l'affection qu'elle pouvait ressentir à son égard. Elle lui offrait le chiot, ayant pour papier cadeau un ruban rose autour de la crinière. Elle-même gardant le petit équidé, qui semblât détester le nom qu'elle lui avait attribué. Ce cadeau, et d'autres événements, contribuèrent par la suite au fait que June retrouve pleine mémoire de son passé, et comprenne clairement ce qu'il en était. Kushi pour son cas, si elle avait aussi compris, avait tout refoulé et vivait dans le déni. Elle se serait sentie trop coupable, de se sentir obliger d'abandonner cette vie pour retrouver son khan ou son monde, ou bien d'abandonner son monde et son Khan pour profiter de cette seconde chance. Le choix, elle l'avait fait inconsciemment. June, sa sœur, depuis deux vies, elle voulait en profiter. Une vie heureuse... C'était ce qu'elle désirait et ce dont elle pouvait jouir aujourd'hui.

Cependant, sa jumelle elle, vivait une situation inverse, toute sa vie passée avait été positive, dans les grandes lignes, alors, elle regrettait celle-ci et ne se voyait pas une minute de plus dans se corps, dans se monde... Elle attendit néanmoins, dans le doute que Kushi soit « la » Kushi. Et lorsqu'elle crut comprendre que ce n'était pas elle, mais un hasard de ressemblance, sous la colère et la précipitation, celle aux yeux différents fugua ! Elles avaient alors douze ans.

Pourtant, depuis deux ans, la plus jeune des deux, Kushi, avait bien remarqué une certaine distance, quelque chose qui les séparait petit à petit. La peur de la reperdre, inconsciente, la faisait surveiller sa proximité avec sa sœur presque nuit et jour, et ce fut bien heureux. Puisque première à remarquer la fugue de sa sœur, ce fut aussi la première à la retrouver. La fugue n'avait durer qu'une marche d'une heure d'un quartier de la capitale à un autre. Une phrase marqua les souvenirs de la petite sœur essoufflée de courir à sa recherche, et en pleurs, une phrase qu'elle lui avait dit en la rattrapant et la serrant dans ses bras avant qu'elle ne réagisse, une phrase dont June pourrait probablement se moquer « Desolée, je mangerais plus tes parts de Flan quand tu es à l'escrime ! Oui c'était moi *pleurs et renifle* PARDON JUNE ! *plus de pleurs* » il c'était finalement avéré, que ça n'avait rien à voir. Elle ne put le savoir qu'en ajoutant un « Je veux pas te re perdre » ce qui fit comprendre à l'ancienne soigneuse, le déni de sa sœur, mais aussi, que c'était bien elle au fond...Kushi aussi eut à comprendre ce jour-là, comprendre et accepter cette condition.

Et, étrangement, accepter cette vérité la boosta d'autant plus ! Tant au niveau des études, pour lesquelles l'approche des mathématiques lui semblait bien plus aisée que toute autre matière, qu'au niveau sportif. Si June désirait tant partir à l'aventure dans l'espoir ipothétique de retrouver leurs amies... Elles devaient être « capables » ! Alors, elle se donna encore plus à fond, d'autant que maintenant elle se souvenait aussi de son ancien style de combats, et de ses magies... Qu'elle ne pourrait plus utiliser et ceci fut plutôt un soulagement. Puisque sa trop grande aptitude au combat faisait qu'elle avait un grand retard sur l'autre plan, dans l'autre vie... Aussi, d'uatant plus consciente de sa chance, elle profita encore plus de son adolescence avec sa famille. Dernier point important, réalisant qui était le petit équidé, elle lui réattribua le nom de Gova, et celui-ci sembla arrêter de bouder progressivement.

Deux ans passent, June commence à prendre des cours de médecine pour justifier ses connaissances issues d'une autre vie, Kushi de son côté se fait payer des cours dans plusieurs clubs différents pour appréhender tous les styles. Leur avenir semble se dessiner aux yeux de leurs parents, l'une sera médecin et l'autre une grande sportive !

Les quatre ans qui suivent ne sont pas marqués de grand-chose d'important. Kushi entretient une rivalité avec une gamine qui avait débuté en même temps qu'elle. Ce qui lui permit de tenir sa motivation intacte tout au long de ses quatre années pour rester meilleur que sa rivale. June de son côté obtient son diplôme de médecin haut la main. Elles approchent d'un âge de maturité physique et intellectuelle suffisant pour quitter le cocon familial et l'annoncent à leurs parents un an avant de se lancer. Pour les y préparer. Kushi passerat d'ailleurs énormément de temps avec leur père l'année qui suivit et tenta d'en passer avec leur trop occupée de mère. Abandonnant tout le reste, ou quasiment.

Leurs dix-neuf ans atteints, elle quittèrent donc le nid, et voilà deux ans qu'elles sont aventurières, bien loin des prédictions parentales...


Parlez-nous un peu de vous, joueur !

Prénom et/ou pseudonyme : ////
Âge : 27ans, bientot 28.
Disponibilité : Variable, en general je peux passer tous les jours.
Comme nous avez-vous trouvé ? Clarke / Weiss heu, c'est quoi ton pseudo ici ? xD
Les mots codes * : [Validé par Kusanagi]
Votre expérience RP ? RP par Forum depuis l'an 2000
Question subsidiaire... Cookies ou donuts ?! Pain au Chocolat ou Chocolatine ?
Alors déjà, Cookies ou Donuts ?
Cookies. j'ai tester plusieurs fois les deux en fait maison et y à pas photo. Un beignet sans fourrage, pas tip top :/
Et le glacage ? Desolé mais sur un gateau le glacage c'est beau mais clairement pas le meilleur !

Chocolatine ou Pain au Chocolat ?
Ayant vécu dans le sud avec un mère du Nord, je tolère les deux,
Cependant, quand ma mère me faisait du pain au chocolat (baguettee, beurre et chocolat en poudre) Bah c'etait du pain au chocolat...
Donc, Chocolatine viens plus naturellement pour parler de la viennoiserie.
Meme si perso, je preffere encore dire croissant au chocolat *pejorativement. Vus que c’est juste un croissant au chocolat !*
* Information obligatoire
Revenir en haut Aller en bas
Fáfnir

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Messages : 594
XP : 10057
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 38
Localisation : Devant mon Fruit
avatar

MessageSujet: Re: [Terminée] Il est temps d'écrire une nouvelle histoire² [*Copie sa grande soeur 'w'*]   Dim 28 Jan - 1:05

Bon courage pour la suite de ta présentation !
Revenir en haut Aller en bas
http://crystalized-destiny.forumactif.com
Kushi Rinhel

...

...

Messages : 8
XP : 6
Date d'inscription : 05/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: [Terminée] Il est temps d'écrire une nouvelle histoire² [*Copie sa grande soeur 'w'*]   Mar 30 Jan - 23:55

La dernière ressuscitée du quatuor à fini sa prez ! 'w'
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi

Sac à main

Sac à main

Messages : 300
XP : 10001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 21
Localisation : Démêle ses têtes
avatar

MessageSujet: Re: [Terminée] Il est temps d'écrire une nouvelle histoire² [*Copie sa grande soeur 'w'*]   Mer 31 Jan - 13:45

Bonjour et bienvenue sur Crystalized Destiny !



Eh bien, ça n'aura pas été sans mal. Mais finalement je me permets de valider ta présentation.
Tes descriptions physiques et mentales sont bien complètes et l'histoire de ton personnage donne bien envie de savoir ce qu'il se passe après. En tout cas je suis pressé de voir le quatuor en action (Soyez assuré que je m'occuperai de vous Very Happy)

Juste un détail mais, j'ai remarqué a plusieurs endroits des petites erreurs d'orthographe mais rien de bien gênant pour la compréhension mais fait attention durant tes RP.


Présentation validée !


En tout cas bon RP.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Terminée] Il est temps d'écrire une nouvelle histoire² [*Copie sa grande soeur 'w'*]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminée] Il est temps d'écrire une nouvelle histoire² [*Copie sa grande soeur 'w'*]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Laisse moi le temps d'écrire ! Kaoru Mishiwa~
» Arrêter de raconter la même histoire et en écrire une nouvelle (Hayden)
» tourner la page et écrire une nouvelle histoire (15/08)
» [Terminé]Yukiko Harada : 19 ans - Etudiante - Grande soeur
» [Terminé] Je n'ai pas le temps de douter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalized Destiny :: Règlement, explications, vie du forum :: Les citoyens des mondes :: Fiches validées-
Sauter vers: