Forum rp sur les univers de Final Fantasy VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII et Valkyrie Profile.  
AccueilRechercherPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Saki Beoulve

Prophétesse

Prophétesse

Messages : 9
XP : 7
Date d'inscription : 06/01/2018
Localisation : ivalice
avatar

MessageSujet: Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]   Dim 28 Jan - 21:40

Saki Beoulve



Prénom : Saki
Nom : Beoulve
Date de naissance / Âge : 23 ans
Monde d'origine : EarthLand (1ere vie) Ivalice (2nd vie)
Lieu de naissance : Inconnu
Allégeance : Indépendant
Rang : Prophétesse

Provenance avatar : Raven de RWBY



Miroir Ô Miroir, montre moi ce personnage !


Qu'est-ce que le Miroir Magique renvoie donc comme image ?

Bien que vivant dans le désert au sein de la tribu qui la recueillit depuis de nombreuses année, elle a conservé un teint  assez pale. Assez grande(1m80) et athlétique avec de bonnes mensurations là où il faut, elle a une opulente et sensuelle chevelure noire avec quelques légères teintes de rouge au niveau des pointes dû à de la teinture.Si au calme, il peut lui arriver de se faire une queue de cheval qu’elle noue avec un foulard rouge orné de plumes de chocobos, elle les laissera le plus souvent libres d'une manière lâche et désordonné aux cœurs des batailles, avec quelques mèches en frange. Cette crinière sombre encadre à merveille son visage aux traits fins et ses yeux écarlates au regard si pénétrant. D’autant que quand elle utilise ses pouvoirs en mettant la gomme,puisant  dans son aura, ceux-ci s’illuminent et des auréoles de flamme paraissent littéralement sortir de ses yeux.
En tant que fille adoptive du chef de la tribu de sa tribu où elle apparaît comme une prophétesse, la jeune femme a une allure assez mystique et pour le moins intimidante avec une garde robe tribale, voire des tatouages et un masque à l’occasion. Ces tatouages tendent à la faire plus âgée qu’elle ne l’est réellement, à l’instar de traits sous ses yeux, qu’on peut confondre avec des rides ou des cernes(même s’il peut arriver qu’elle en ait vraiment).
sa principale tenue se compose d’une robe de cuir souple, rouge et noire avec un léger décolleté et une jupe courte assortie d’une paire de longues bottes cuissarde noire à talons, de gantelets ou de mitaines noires aussi,et plusieurs ceintures avec des sacoches et un emplacement pour pouvoir servir de fourreau à une arme. A son cou, elle porte plusieurs paires de colliers tribaux reflétant son rang et son statut pour la rendre aisément identifiable, mais aussi en souvenir de sa mère et de Grizuh. Toutefois son accessoire le plus marquant reste son masque blanc avec des tatouages rouges à l’effigie d’une créature à quatre yeux avec des yeux noirs aux iris rouge qui représente un ultima demon.

Asseyez-vous sur le divan et parlez moi de vous !



Vous voilà face au Dr Toufoufou, pas d'inquiétude c'est un gentil Mog qui va s'occuper de vous pendant ce moment intense de présentation !


Bref...

Impérieuse et rusée, Saki sait s’adapter aux situations que ce soit en agissant de façon guerrière ou à l’inverse en faisant preuve de patience pour parvenir à ses fins, stratège et leader conquérante dans l’âme. Ayant une certaine arrogance, elle peut perdre son calme et même s’exciter méchamment quand vient l’occasion de se venger d’affront qu’on a pu lui faire à elle ou ce qui lui sont chers.
Ayant une certaine éthique, elle n’est pas mauvaise mais n’est pas non plus une bonne samaritaine. En fait, elle suivra ses convictions avant tout. Si vous êtes avec elle, tant mieux pour vous et vous pourrez compter sur elle, si vous êtes neutre, advienne que pourra, mais si vous vous opposez à elle, vous pouvez compter vos abatis.
Sa froideur la rend d’autant plus intimidante vis-à-vis des autres, offrant un étrange contraste avec son charisme Elle se montre d’ailleurs aussi exigeante vis-à-vis de ses compagnons que d’elle-même. Bien sûr elle tient compte des bons éléments tels que Kushi sur lesquels elle peut compter et prend soin d’eux même si elle se montre sévère et implacable avec. Elle estime que la réussite de ses projets doit être une fin en soi peu importe la situation, enfin sauf cas exceptionnels.
Bien qu’elle soit une prodige sur certains points, elle n’en demeure pas moins une jeune fille inexpérimentée dans d’autres. Elle n’a ainsi encore jamais eu de relation sexuelle.
Sereine et mystique, Saki est quelqu’un d’assez complexe à comprendre d’autant que celle-ci, en dépit de l’impression qu’elle donne, à ses propres tourments. Elle sait qu’elle n’est pas originaire du désert, qu’elle y a atterri après avoir miraculeusement survécu au crash du Septentrion dans lequel ses parents sont morts et est sujette assez  régulièrement d’étranges rêves ou des visions d' incarnations antérieure d’un autre monde.Cela ne l’empêche pas d’avancer et elle préfère nier se passer. Elle sait qu’elle a un héritage important sur ses épaules mais pour le moment elle préfère se localiser sur l’instant présent et sa tribu. Toutefois si l’occasion se présente,elle pourrait se mettre à enquêter sur les responsables de l’attaque du septentrion ou sur ses ancêtres.Où a l’inverse, devenir une force redoutée et guidée par sa soif de pouvoir.

C'est écrit dans votre karma...


Parceque votre personnage a une histoire... une longue histoire ! Vous allez nous raconter cela n'est-ce pas ?  

J’étais dans un lieu étrange. Le  paysage que ce soit au niveau du plafond , du sol ou des murs était un espace a perte de vue, mais parcouru  par des flammeroles de couleur, illustrant différent motifs ainsi aussi par d’étranges spectres en distorsion apparaissant et disparaissant par intermittence. Toutefois des dalles transparentes d’une matière inconnue faisaient office de blocs pour m’éviter de tomber dans ce que j’appellerai le blazing espace et rejoindre les bulles qui y flottaient.Je devais libérer les personnes qui y étaient prisonnières, qu’il s’agisse d’amis ou non. Ma vue était comme éthérée par un filtre et les bruitages ambiants étouffés comme si j’aurai été sous l’eau.Mon aura irradiait,brûlant de tout mon être, mais plus particulièrement au niveau de mes mains et de mes yeux tandis que je me tenais, jambes fléchies et en position de combat, haletant d’un coté d’un puits et que de l’autre une sombre et gigantesque silhouette me faisait face…. L’Immortel.Le combat battait son plein et nous étions tous les deux bien endommagés, obligeant mon adversaire à se transformer à plusieurs reprises mais à l’usure j’allais perdre.L’Immortel s’apprêtait à en terminer en chargeant une puissante vague d’énergie ténébreuse.j’avais alors concentrer mon ki et mon aura, mes yeux irradiant de flammes pour lancer une technique ultime, la Wave Existence...Un vortex kaleidoscopique se forma et se heurta à l’attaque de l’Immortel déclenchant un puissant choc entre les deux attaques, chacune tentant de repousser l’autre mais tout devint flou alors qu’une explosion se produisant, produisant un éclat qui engloutit tout, toutes ces bulles, moi aussi...ce spectacle était à la fois terrifiant et impressionnant...une sensation bienfaisante m’envahit...était-ce bon au mauvais puis...plus rien….

-Waah !

Me réveillais-je en pleurs.

Des bruits de pas accoururent et la porte s’ouvrit. Mes parents apparurent, mon père restant sur le pas de la porte tandis que ma mère vient se pencher prés de moi.
-Allons Saki. Tu as encore fait un cauchemar. Ça avait l’air vraiment horrible, dis donc ?
Sentant la chaleur bienfaisante de ma mère, pratiquante de magie blanche, je m’apaisai rapidement

-Je ne...me rappelle plus.


Comme à chaque fois avec mes cauchemars.Cela ne hantait heureusement pas toutes mes nuits mais j’en faisais plus que la moyenne. Cela ne manquait pas d’inquiéter mes parents.Toutefois avec le temps la fréquence de mes rêves tendit à diminuer. Je ne sais pas trop pourquoi mais cela remontait à depuis que mes parents avaient recruté un nouveau membre dans la troupe, enfin c’est lui qui  leur avait proposé ses services et les avait convaincus, un homme âgé du nom de Grizuh.
En effet, mes parents étaient les dirigeants d’une troupe d’artistes itinérants. Les artistes itinérants étant mal considéré et souvent catalogué comme malhonnête, certes mes parents, surtout mon père, avaient une certaine roublardise, mais c’était bien nécessaire pour pouvoir négocier face aux autorités des villes et village qu’on traversé et certains membres  de notre troupe avaient des tendances kleptomane associé à leur talent de pickpocket mais cela servait de leçon à ceux qui laissaient traîner leurs richesses de façon trop ostensible et ayant un comportement odieux. Enfin cela était contrebalancé par le talent de notre troupe, et en particulier de mes parents.Comédien, musiciens, danseurs, acrobate,clown, conteur avaient tout fait de réchauffer le cœur des jeux qu’on on jouait Mes parents étaient à la fois acteur et musicien, mon père jouant de la harpe tandis que ma mère chantait et dansait, étant le duo phare.Enfin il arrivait que mon père agisse en solo en tant que conteur, tout comme Grizuh. Ce dernier avait un répertoire incroyable.Et compris des histoires considéré comme tabous, qui pouvaient valoir de gros problèmes avec les autorités si on les racontait en public, évoquant ceux évoquant les Occurias : ces êtres immortels  qui régnaient jadis en maîtres sur le monde. .
Dés cinq ans, on avait commencé à m’initier à la carrière de comédien, d’abord en aidant dans les coulisses et aux préparations des spectacles mais ensuite sur de petits rôles, comme par exemple l’ouverture d’une pièce ou pour tenir un rôle de page. Et bon cette vie étant mon quotidien, j’apprenais sur le tas. Toutefois, contrairement à un autre préjugé ayant tendance à circuler sur les gens de notre condition, nous n’étions pas des incultes, se serait plutôt le contraire étant donné toutes les connaissances qu’on possédait à travers nos histoires et nos chansons, une culture bien supérieure à la moyenne y compris à celle de la soi-disante élite noble. Ma mère me tenait lieu de professeur, mais ils arrivaient que d’autres membres de la troupe me serve d’enseignant pour tel ou tel matière. Et bien que récemment arrivé, c’était aussi le cas de Grizuh qui commença à m’enseigner la magie noire et me forma aux bases de l’érudition alors que ma mère m’enseignait la magie blanche et m’initia à l’alchimie.
Les années se suivaient tranquillement mais quelque chose de singulier se produisit. Un juge  détaché à Rabanastre en tant qu’ambassadeur, Roland Riot, nous avait fait convoquer pour jouer. Mon père avait eu quelques réticences,n’étant pas pour faire des prestations privés pour le désir d’un individu, préférant qu’on se produise où l’on désirait et quand on le désirait. Toutefois il accepta l’expérience, ne voulant pas que notre troupe se fasse discréditer pour avoir contrarié un juge. Le juge fut enthousiasmé par notre prestation. Roland était un homme qui aimait les arts et nous invita à dîner après le spectacle, nous traitant généreusement. Le courant passa bien entre lui et mes parents. Il proposa de nous offrir sa protection en tant que mécène, ce qui était un grand honneur. Néanmoins mon père rechigna encore  car il redoutait que le juge  ne veule nous mettre sous sa dépendance et il lui déclara tel que. Cela amusa le juge qui répliqua qu’il n’en était rien mais qu’en contrepartie de sa protection, il comptait sur nous pour accepter de venir jouer quand il nous appellerait. Après consultation du reste de la troupe, mes parents acceptèrent ce contrat, le juge apparaissant comme une personne de parole.
J’avais huit ans quand le juge demanda à notre troupe de jouer sur le vol d’inauguration d’un airship de luxe, le Septentrion. Voilà qui fit grincer des dents notre troupe mais père argua que cela  représentait un beau défi pour  que les vagabonds que nous étions épate le « haut-monde ». Une occasion de briller. Je repensais hélas à Grizuh qui avait quitté notre troupe entre-temps. Avant de partir il m’avait donné un collier qu’il avait présenté comme une amulette contre le mal. Et il m’avait aussi dit que mes visions/rêves  risquaient de reprendre si ce n’était déjà le cas. Et c’était en effet le cas. Je lui demandai alors comment il était au courant, toutefois je n’avais plus de doutes sur le fait que c’était grâce à lui que j’avais été tranquille de ce côté-là. Il éluda la question mais me dit de ne pas avoir peur de mes rêves et qu’il viendra un moment où j’aurais des réponses à leurs propos.
C’était évidemment notre première croisière aérienne pour la quasi-totalité d’entre-nous. Et le septentrion était si énorme et majestueux, le plus gros airship que j’ai vu, d’accord c’est la première fois que j’en voyais un d’aussi prés mais tout de même c’était sacrément impressionnant et puis tout le monde disait que c’était un bel engin. Il était long et a plusieurs étages, avec tout de même des tourelles de défense au cas où. Avant le vol , on eu le droit à une visite de la bête. Tout se passait de façon idyllique.Les nobles présents étant des amis de Roland et qui comme lui étaient des personnes tolérantes et ouvertes. Toutefois si Roland et son épouse étaient évidemment présent, ce n’était pas le cas de son fils Xanatos, de trois ans mon aîné, qui venait d’entrée en école militaire et avait été confié à Archibald, le frère de Roland, pendant la croisière. Xanatos semblait taciturne mais avait l’air d’être quelqu’un de bien par contre l’Archibald, il avait l’air d’être tout le contraire de son frère, un sale type qui nous toisait de haut quand il nous voyait.
Bref cela avait tout d’une belle histoire mais vous vous doutez bien qu’il ne pouvait en être ainsi. Alors que la fête battait son plein, une violente secousse ébranla la salle de réception, renversant meubles et gens. Et provoquant la panique et plus encore quand un bruit d’explosion retentit bientôt suivi par une alarme continue et l’apparition de flammes.J’ai regardé par une fenêtre de la salle et vu de petits appareils volants qui rôdaient autour de nous comme des moustiques, ils…nous tiraient dessus.Toutefois je n’en vis pas davantage puisqu’une nouvelle secousse me projeta, ma terre cognant à terre. Avant que je ne perde conscience, la dernière chose fut mes parents qui s’approchèrent, en se frayant en chemin, et ma mère en pleurs.
 
J’étais sur un champ de bataille, menant une armée composée à la fois d’humain mais aussi d’autres créatures tel que des sauriens et des centaures. De l’autre côté de la plaine une armée immense nous faisait face. Il y eut des flashs, et je me retrouvais en pleine bataille sur mon cheval, une licorne noire.Toutefois chaque flash changeait la scène. Bientôt, les flashs me montrèrent trois femmes, une borgne au cheveu bleu, une brune en armure et une au cheveux blanc aussi en armures. Elle avaient toutes un tatouage…un dragon. Je ne vis pas leur visage mais leur lèvres alors qu’elles me parlaient.Elles parlaient un dialecte étrange…d’une voix masculine.
 
J’ouvrais péniblement les yeux et vis un étrange individu.Pourtant,en tant artiste itinérant,  pour que je quelqu’un d’étrange, il fallait y aller mais un homme à la peau mate, recouverts de tatouages blancs et vêtus de manière précaire, juste pour cacher sa nudité, c’était pas fréquent dans les villes et village qu’on traversait habituellement. Enfin j’étais encore groggy mais c’est évident que cet individu,enfin ces individus car j’en apercevais d’autre derrière lui,à la différence qu’il s’agissait d’un vangaas et d’un seeq alors que celui qui était proche de moi était un hume. C’était lui qui me parlait en une langue inconnue en me secouant prudemment. Je regardai autour de moi. J’étais dans un genre de capsule en métal. Il s’agissait d’une capsule d’évacuation qu’on avait vue pendant la visite de l’airship . Attends si j’étais là ça voulait dire que...Je m’assis et écarquillais les yeux en voyant des débris de l’ airship tout autour étalée dans un décor de sable.Toutefois rien ne me sera plus le cœur que quand mon regard s’arrêta sous une plaque. Un bras carbonisé dépassait de dessous mais son bracelet en avait réchappé. Je reconnus ce bracelet, c’était celui de ma mère.A ce moment, je remarquai que j’avais un nouveau collier su moi. Le collier de ma mère. Je pleurai. Les hommes baragouinèrent et l’un d’eux tenta de me consoler. Finalement on me tendit une gourde. Sans réfléchir, je bus car j’avais la gorge sèche. Ma vue  se brouilla et je ne tardai pas à m’endormir. On me confirmera plus tard que c’était dû à ce que j’avais bu qui était un sédatif qu’on m’avait donné pour me « tranquilliser ».

Quand je repris connaissance, j’étais cette fois-ci dans un lit à même le sol. J’étais à l’intérieur d’une sorte de tente. J’avais les idées plus claires que quand j’avais été retrouvé dans la capsule de sauvetage. Apparemment au cours de l’attaque, ma mère avait réussi à me porter à une capsule de sauvetage et la déclencher, contre son propre sacrifice. La nacelle avait fini dans le désert de Dalmasca que nous survolions, enfin la partie ouest qui est hors jagd et ceux qui m’avaient trouvé appartenaient à une tribu du désert. Ces autochtones avaient encore plus mauvaise réputation que les artistes itinérants, considéré comme des sauvages, esclavagiste, cannibale, maléfique, cannibale, primitif et j’en passe...oui j’ai insisté sur le cannibale car c’est ce qui revenait le plus souvent à leurs sujets. Toutefois je n’avais pas l’impression qu’ils m’aient emmené pour me manger ou me réduire en esclavage mais on allait avoir du mal à communiquer vu notre différence de dialecte.
Le rideau qui servait de porte à la tente se leva justement pour dévoiler ceux qui m’avait trouvé. Des gardes ou des chasseurs vu qu’ils portaient des lances ou des fusils mais ils étaient accompagnés un homme d’un certain âge plus richement,et pudiquement, vêtu. Toutefois ce qui me choqua le plus fut qu’il avait une tête familière. « Grizuh ! » criai-je. Cela provoqua la stupéfaction du groupe, les chasseurs se mirent à jacasser dans leur dialecte. En fait celui-ci ressemblait à un mix de plusieurs langages et j’eus l’impression de reconnaître des mots  tels que "blessé", "attention", "mort-vivant" et "manger"... Difficile de dire ce que ça augurait. Grizuh resta un moment et silencieux et rigola avant de répliquer sa surprise d’entendre le nom de son frère de la bouche d’une étrangère. Quant à lui il s’appelait Sukh et était le chef de la tribu. Et si je compris cela, c’est qu’il parlait dans une langue que je connaissais, mon expression de surprise ne manquant pas de l’amuser.A l’évidence ils n’étaient pas aussi primitifs que ce qu’en disaient les préjugés. Sukh m’interrogea. Je lui racontai qui j’étais, mes origines, dans quel circonstances je connaissais Grizuh et l’attaque de l’airship. J’en profitai pour lui demander s’il y avait d’autres survivants au crash du Septentrion.Il interrogea ses hommes dans leur dialecte mais ceux-ci ne répondirent pas toutefois ils affichaient une mine sombre qui laissait deviner la réponse sans équivoque...ils n’avaient trouvé aucun autre survivant à part moi.  Cela me déchira le cœur et me voyant sur le point de pleurer, Sukh me prit tendrement dans ses bras en me caressant la tête
Un guérisseur convoqué par Sukh, fit ensuite son entrée sous la tente.Le chef et ses chasseurs ne partirent pas pendant que le soigneur m’examina mais heureusement, il ne me fit pas me déshabiller.Je n’avais pas de blessures physiques mis à part quelques contusions et on me prescrivit de me ménager dans les jours à venir. Toutefois Sukh se demandait si je n’avais pas été traumatisé car ses chasseurs lui avaient raconté que j’avais parlé pendant que je dormais.Je racontai alors que c’était des troubles qui m’arrivaenit assez fréquemment. Le chef prit alors un air sinistre avant de m’expliquer que son chaman allait me faire un trou dans la tête pour extraire le démon qui était en moi.Quand il me vit frissonner, il se bidonna, imité par ses suivants, en disant que c’était une blague .Toutefois il m’observait avec attention. Quand il sortit de la tente, le guérisseur m’expliqua que je ressemblai à la fille de Sukh, du moins si elle serait toujours en vie, d’autant qu’on avait le même âge.
Après m’être bien reposé le lendemain,j’allais voir Suhk dans sa propre tente. Je fus surprise de voir la présence d’un dispositif complexe en cristal dans celle-ci. J’en ignorais l’utilité mais je devinai qu’il ne s’agissait pas d’une simple décoration
Je remerciai Suhk pour ce que lui et les siens avaient fait pour moi. Je leur demandai si je pouvaos faire quelque chose pour les remercier avant de partir.Il me demanda ce que je pensais pouvoir leur apporter.Je rétorquai alors avec fierté que j’étais des plus débrouillarde, ce qui était vrai. Sukh rigola et me demanda ce que je comptais faire après ça. Là j’eus un blanc. J’avais perdu mes parents et toutes la troupe qui représentait ma famille.
Je ne savais pas ce que je pourrai faire ni comment j’arriverai survivre mais Sukh interrompit ma réflexion. Il m’emmena visiter le village.

Ces gens vivaient très simplement, de manière tribale, mais à voir les enfants courir en riant, les mères papotant entre elles en faisant le linge et les hommes passant plus de temps à faire le jardin que préparer des armes, ils vivaient de manière heureuse.
Les jardins semblaient en plutôt bonne santé avec un rendement acceptable. Néanmoins les plants ne semblaient pas au mieux de leur forme dans ce sol désertique. Alors que Sukh présentait le village, plein d’enthousiasme, il parut soudain plus sombre en évoquant leurs problèmes pour assurer la subsistance du village qui avait récemment une tempête de sable qui avait endommagé les plants et repoussait la voie d’eau qui servait de base à irriguer les plants.
Au bout de quelques instants de réflexion, j’eus une idée. Je lui demandais de quoi écrire, ou plutôt dessiner, enfin griffonner car je n’étais pas une artiste à mon âge.Je représentai un système de poulies, cordages qui supporterait des seaux pour les faire monter depuis la source jusqu’a un puits qu’on installerait à proximité du village. Ils devaient avoir l’équipement nécessaire. J’en fis un rapport au chef. Il éclata de rire en disant que tout était prêt, puis qu’après qu’avoir réfléchi au problème, cette solution avait déjà été trouvée et qu’elle serait mise en application dans les prochains jours. Toutefois il rajouta qu’il était impressionné que j’ai pensé à ça aussi vite. Je soupirai, mécontente qu’il se soit moqué de moi en dépit du compliment mais ce qu’il dit ensuite me surprit. Il me proposa de rester au village et aussi de m’adopter...avant d’évoquer sa fille décédée qu’avait évoqué le guérisseur. Il déclara qu’on avait tous les deux perdu notre famille, et que même si on ne pouvait pas remplacer les liens biologiques et les souvenirs des êtres cher, on pourrait s’entraider ensemble. Si d’un côté je jugeai sa proposition choquante, j’avouai que j’étais assez d’accord avec cela.
Une cérémonie rituelle fut tenue pour mon adoption officielle au sein de la tribu et en tant que fille de Sukh. J’avais craint que cela attise le mécontentement d’une partie de la tribu mais il n’en fut rien même si au début certains se montraient distants vis-à-vis de moi. Toutefois, je travaillai dur pour m’intégrer, tout d’abord en apprenant leur dialecte.En fait j’appris celui-ci assez facilement.J’avais l’impression de connaître chacun des composants de cette langue, même ceux qui devaient m’être inconnu, comme je les connaissais. J’eus des brèves réminiscences de mes rêves où je parlais justement dans des idiomes proches de ces composants. Je racontai cela à Sukh qui rigola en disant que je devais avoir des ancêtres qui venaient du désert ou qui y avaient déjà vécu. De la même manière je m’adaptai bien à la culture de la tribu du désert ainsi qu’à ses us et coutumes. Sukh m’avait rapidement montré un des trésors cachés de la tribu, une grotte caché dans le désert qui abritait une bibliothèque comme je n’en avais jamais vu. Le chef m’avait expliqué que cette bibliothèque était originellement l’œuvre de Grizuh et qu’elle était sous sa responsabilité.Toutefois Grizuh avait eu la fantaisie de vouloir voyager à l’aventure et pour parcourir le vaste monde d’ Ivalice. Sukh soupçonnait qu’il avait un autre motif mais ils s’étaient disputé avec son frère et celui-ci était parti, il y a six ans. Ils n’avaient plus eu l’occasion de se reparler depuis. Une histoire tragique mais ce qui m’intriguait davantage sur le coup, c’était la bibliothèque. Malgré une odeur de vieux papier , celle-ci restait bien conservée. Après que je fis cette remarque, Sukh me dit qu’il devait ça à l’aide d’un de ses bons amis mais cependant que la bibliothèque aurait bien d’un responsable à plein temps. Je proposais alors mes services. Je serai ravie de pouvoir profiter de ce trésor de connaissance que je venais de découvrir., véritable phare dans cet océan de sable.Si son frère était un érudit, Sukh était quant à lui spécialisé dans l’alchimie, autre domaine pour lequel j’avais beaucoup d’intérêt grâce à ma mère.
Et pour compléter mon éducation en matière de magie, j’allais bientôt pouvoir compter sur une autre personne qui allait pointer le bout de son nez ou plutôt le bout de sa truffe.Il s’agissait de l’ami qu’avait évoqué Sukh. Celui-ci venait de Rabanastre en empruntant le cristal que j’avais vu dans la tente du chef et qui s’avérait être un cristal de téléportation. L’homme en question avait une certaine célébrité puisque Suhk m’expliqua qu’il s’agissait du chef du clan Centurio. Même si je ne connaissais pas grand-chose de celui-ci mais je le connaissais de nom. Et je savais aussi que son chef n’était pas un humain mais un...moogle. Et en effet, ce fut une petit boule de poils qui apparut. Enfin une boule de poil au look soigné et bien habillé qui nous salua et se présenta à moi sous le nom de Montblanc. Je compris qu’il y avait une amitié et un partenariat entre le chef du clan Centurio et celui de ma tribu. Le clan du moogle était un large groupe d’aventuriers spécialisé dans la chasse au monstre.Une des raisons majeurs de l’essor de ce clan et de sa domination sur la « concurrence » en la matière était sa philosophie de l’entraide et d’avoir un vaste réseau. En l’occurrence, Sukh représentait un point de ce réseau, étant lui-même membre honorifique du clan Centurio, puisque lui et sa tribu fournissait renseignement au clan Centurio à tout ce qui se passait dans la région du désert de Dalmasca et la mer de sable, enfin sur l’ensemble du Jagd Yensa, et éventuellement des guide. En échange le clan Centurio , et Montblanc lui-même, rendait différent services à la tribu. C’est d’ailleurs Montblanc qui avait enseigné notre langue à Sukh. Ou encore en s’occupant de l’entretien de la bibliothèque, d’autant que cela autorisait Montblanc à pouvoir la consulter s’il le voulait.Il y avait aussi des échanges commerciaux entre les deux partie, le clan Centurio servant à convoyer des produits de la tribu pour les vendre ou les échanger.J’appris par la suite que cette relation remontait à trois ans plus tôt, et Montblanc m’avouera en aparté que c’était l’œuvre de Grizuh, qui lui avait appris notre langue par lui-même et ayant croisé le clan Centurio à Rabanastre, parla au moogle de sa tribu natale et en lui suggérant qu’un deal avec son frére aurait de l’intérêt pour la tribu aussi bien que pour le clan .De nature curieuse, le moogle décida de tenter l’occasion qui s’avéra être une bonne pioche. Ce fut ensuite à mon tour de parler en détail au moogle.
Montblanc écouta le résumé de mon histoire avec attention.Il m’apprit que le corps du juge Roland avait été retrouvé et identifié.Officiellement, on disait que le Septentrion avait été victime d’un accident, il aurait en réalité s’agit d’un attentat pour supprimer le juge. Montblanc avait aussi entendu qu’ Archadia et Dalmasca s’accusaient mutuellement, l’un disant qu’il s’agit d’une attaque contre un de leurs émissaires et l’autre disant que le juge Roland aurait été éliminé par l’empire car jugé trop modéré et pacifiste pour les visées expansionnistes de l’empereur Gramis et ses partisans. Le moogle, malgré sa sagesse, ne savait pas trop quoi en penser mais ce que je lui avais raconter sur l’attaque par d’autres mini aéronefs confirmait qu’il s’agissait bel et bien d’un attentat. Montblanc allât consulter la bibliothèque et discuta longuement avec Sukh. J’avais raconté à Montblanc que j’avais pris des cours de magie,blanche avec ma mère et noire avec Grizuh, et le moogle se proposa de poursuivre ma formation en devenant mon nouveau professeur de magie. Il me confiera quelques années plus tard avoir perçu mon potentiel.  Et il m’apprit également le nom sous lequel était connu notre tribu à l’extérieur.C’est vrai que je ne savais pas le nom de la tribu. Montblanc m’informa qu’on l’appelait Tsusaar Khoollono ce qui signifiait...la meute sanguinaire.Un nom bien guerrier afin de dissuader les tribus rivales de s’en prendre à nous.
Au cours des années qui suivirent, je prouvais que j’en avais du potentiel. Avec les livres de la bibliothèque, ma soif de connaissance personnelle couplé a l’enseignement des puits de connaissances qu’étaient Sukh et  Montblanc. On peut dire que j’étais devenu une membre de la tribu à part entière, parlant couramment leur dialecte, m’habillant et me maquillant à leur manière, enfin à peu près puisque j’avais pris une place particulière dans la tribu alors que j’avais seize ans. Déjà en tant que fille du chef mais aussi en tant que gardienne et conservateur de la bibliothèque. Toutefois, mettant à profit mes connaissances acquise par les livres et l’alchimie mais aussi à cause des rumeurs sur mes visions, je finis par être considéré comme une prophétesse, étant à la fois guérisseuse et à l’origine de travaux pour augmenter notre productivité et faciliter la vie de mes compatriotes.Je participai notamment à la mise au point de potions contre les maladies virales, véritable fléau dans la Tsusaar Khoollono, faisant un grand nombre de victimes annuelles, la fille de Sukh ayant été l’une d’entre elles.
Bientôt, j’étais un élément des plus important dans la meute. On me respectait, tout en ayant une certaine crainte vis-à-vis de moi  puisque durant les cérémonies officielles et quand j’étais en fonction, je portai un masque à l’effigie d’un Ultima demon, une créature  légendaire des plus redouté même si on dit que ce n'est qu'un mythe.En fait lors d’un autre rituel de passage, on m’avait emmené dans une tente rempli de masques et Sukh m’avait demandé d’en choisir un. Et mon choix s’était porté immédiatement sur ce masque-ci, si sinistre qu’il puisse être jugé.

Montblanc proposa aussi que je le raccompagne à Rabanastre où il promettait de trouver quelqu’un pour m’élever. Selon lui, je devrais bien retourner en ville tôt ou tard. Cela déplut à Sukh mais de toute façon, je refusais sèchement l’offre, Je venais de me trouver une seconde famille, ce n’était pas pour me retrouver à nouveau déraciné aussitôt.Enfin le moogle ne pensait pas à mal,et puis il avait  raison. J’avais le plus grand respect pour Sukh mais celui-ci était trop conservateur. Je pouvais comprendre pourquoi Grizuh avait dû se prendre la tête avec lui avant de décider de partir de la tribu. J’étais attaché à la  Tsusaar Khoollono mais je sentais que je ne pouvais pas simplement rester cloîtré dans un gigantesque bac à sable.De plus, même si on avait des informations assez fiable du monde extérieur grâce à Montblanc, cela ne remplaçait pas le fait de ne pas pouvoir voir les choses par soi-même alors que la géopolitique semblait être sur le point de bouger.Cela m’intéressait beaucoup même si je me sentais bien impuissante.Les royaumes de Dalmasca et Nebradia avait entamé un processus d’alliance dont l’apothéose serait représentée par le mariage du prince Nébradien Rasler et d’ Ashelia, princesse de Dalmasca. Une telle alliance ayant pour but de leur permettre de se protéger contre les velléités de conquête de l’empire d’Archadia.. Pourtant quand j’entendais parler de la soif de pouvoir d’ Archadia et des moyens que l’empire déployait, cela me faisait rire intérieurement.
* Beaucoup se prétendent conquérants mais peu le sont vraiment. C’était pourtant mon cas. J’ai soumis des peuples entiers, que ce soit par la force ou par la diplomatie, et pas seulement des humains.J’ai connu la défaite, le déclin et le bannissement, mais cela n’a servit qu’à me rendre plus puissante, en apprenant de mes erreurs. J’ai accompli de nombreux hauts-faits, repoussant une invasion de démon avec une troupe réduite en éliminant leur leader en combat singulier, remporter un tournoi en terrassant plusieurs des mages les plus puissants d’Earthland tel que Jellal Fernandez, apaisé les fantômes d’une race en résolvant les énigmes et les embûches d’une cité truffée de pièges retors et en échappant à des esprits vengeurs. J’ai reçu des tas de titres et de nom tels que Chotgor Khan, le souverain démon, un nom que même mes plus braves subordonnés évitaient de prononcer en ma présence.Je pouvais voir ma horde, menait par mes généraux, les  puissants ten rings, écrasait tout adversaire dans le fracas des chevaux, des boucliers, des lances et des sabres couverts par le sifflement des flèches et les tirs de notre artillerie, pour ne laisser à la fin que les bannières de ma faction alors que retentissait les chants et la fanfare de la victoire.*

Oui, j’avais toujours ces étranges rêves et flash qui semblaient appartenir à d’autres existences.

Quatre années s’écoulèrent encore avant que le monde d’ Ivalice ne soit le théâtre d’importants bouleversements,l’année de mes vingt ans.Les années qui suivirent furent tranquilles pour notre tribu mais pas pour le reste du monde puisqu’à peine marié et nommé commandant de l’alliance Nebradia-Dalmasca, le prince Rasler périt  lors d’un assaut foudroyant de l’empire qui avait déjà mis à sac Nabuldis, capitale de Nebradia. Ce fut une déroute totale de l’alliance face à Archadia qui dévoila son jeu et ses nouvelles arme. Pourtant la résistance s’organisa, notamment par le biais d’un groupe d’aventuriers comptant la princesse Ashelia. Montblanc fut fier de dire que ce groupe était également affilié au clan Centurio. Il avait d’ailleurs été décidé d’un compromis avec Montblanc et Sukh de m’autoriser à emprunter le crystal téléporteur pour m’emmener au qg Centurio, à Rabanastre. Pour y accomplir le dernier test pour devenir moi aussi affilié au clan Centurio, ayant rempli les autres conditions requises.
J’avais en effet rempli un contrat de manière accidentelle. Un jour que j’accompagnai une expédition de nos vaillants traqueurs dans le désert, nous étions tombé sur une étrange créature, Nana la banane tueuse, qui comme cela le laisse penser, ressemblait à une banane humanoïde. Certes cela sonnait moins épique que de parler de béhémoth ou de malboro mais cette bête, enfin ce fruit, enfin cet étrange hybride osa s’en prendre à nous en nous attaquant avec sa technique Banana Slice où elle envoyait des tranches de son propre corps, capable de trancher nos fusils.Plusieurs de nos chasseurs furent blessés. Je pris les choses en main en jetant un sort de feu sur Nana, ce qui fut très efficace pour en faire une banane flambée. Toutefois avant de se faire frapper, elle s’était fractionné, sacrifiant le bas de son corps, tandis que le haut de son corps pris la fuite. Du moins c’est ce qu’elle semblait croire puisque je m’étais lancé à sa poursuite. Je la rattrapai. Nana poussa un cri montrant une certaine frayeur alors qu’elle croisait le regard de mon masque, mais tenta une attaque désespérée en voulant me sauter dessus, rebondissant sur son tronc à une vitesse surprenante. Sous mon masque, cela me fit sourire alors que je la réceptionnai en disant « Boom » pour déclencher mon brasier, carbonisant Nana pour de bon. A ce moment-là, un chasseur blessé du clan Centurio qui se cachait de Nana à côté de là mais qui avait observé mon combat, vint me voir et me remercia avant de m’informer que j’avais éliminé la cible d’un contrat. Il me donna un exemplaire du contrat en question et me suggéra de conserver un trophée, en l’occurrence ce fut un morceau de tranche de nana, pour prouver ce que j’avais fait, et de venir au qg du clan Centurio.

Après que j’eus officialisé ma victoire sur Nana, après être arrivé au QG du clan Centurio, lequel n’avait rien de très impressionnant, j’allais voir Montblanc à son bureau pour l’épreuve. Toutefois celui-ci m’avertit que l’examen serait des plus périlleux...avant de déclarer qu’il m’acceptait dans le clan au bout de deux secondes de réflexion . J’étais quelque peu dubitative, ce à quoi le moogle rétorqua que ceux de son espèces étaient rapides à se décider. J’aurai bien argumenter mais cela n’aurait servi a rien, et puis j’avais obtenu ma licence du clan après tout. Après cela Montblanc m’annonça que j’avais un statut particulier du fait de mon importance au sein de la Tsusaar Khoollono et pour Sukh. En gros, cela faisait de moi un genre de guest, et il ne faudrait pas qu’il m’arrive quelque chose, surtout avec les troubles qui faisaient rage actuellement. Si bien que Montblanc avait promis à Suhk de m’assigner deux de ses meilleurs hommes pour m’escorter dans la ville.Les deux hommes arrivèrent, un barbu au fort gabarit et un blondinet efflanqué mais plutôt beau gosse qu’il me présenta Biggs et Wedge. Le barbu intervint alors pour clarifier que Biggs était le blondinet et lui Wedge avant de rappeler à Montblanc de penser à leur prime pour cette mission, ce qui fit soupirer le moogle. Quant à Biggs, il était parvenu à coté de moi à notre insu et jouait le joli cœur. Je l’ignorai et jetai un regard lourd de reproche à Montblanc qui avait la tête et le pompom baissé.Cette première rencontre avait de quoi refroidir.
Pourtant, une fois qu’on eut fait plus ample connaissance dans une taverne à manger, boire et se bagarrer contre des types qui en avaient après mon «escorte » pour une histoire de dettes, il m’apparut que Wedge et Biggs étaient des personnages au final sympathiques et intéressante. En plus d’être compétent, le premier étant un gladiateur aux frappes puissantes qui pouvaient renverser ses adversaires comme des quilles tandis que le second était un voleur aux acrobaties remarquables et farceur, et cela en dépit de leurs excentricités respectives. Enfin après tout, une prophétesse d’une tribu du désert qui porte un masque de démon ne pouvait pas leur jeter la pierre pour ça.C’est ainsi qu’on devint amis, les deux bougres étant le genre de personne sur qui on pouvait compter.Et à l’occasion, on ne manquerait pas de travailler ensemble.
Cependant trois années s’écoulèrent, la guerre s’était soldé par la mort de Vayne Solidor, le despote d’Archadia, ainsi que Venat son allié Occuria,une créature éthérée au pouvoir supérieur et venant d’un autre dimension. Le prince Larsa, le petit frère de Vayne, devint le nouvel empereur mais celui-ci était pacifique et faisait son possible pour rétablir les relations entre Archadia et ses anciens souffre-douleurs.Un nouveau groupe de juges finissaient d’être formé sous la direction du dernier juge survivant, Galbranth. Parmi eux figurait  Xanatos Riot, le fils Roland, qui s’était distingué en confondant son oncle Archibald  pour félonie puisqu’il était bel et bien pourri jusqu’a l’os. La situation était redevenu paisible mais l’année qui suivit la barrière de myste avait faibli , reliant l’archipel volant de Lémuré, et son seigneur Feolthanos qui était un madman voulant foutre la pagaille pour une histoire de vengeance, je n’en connaissais pas les détails mais cela était encore plus ou moins la faute des Occuria. Toutefois ce fut encore la bande d’ Ashelia, la troupe qui avait éliminé Vayne, qui sauva la situation en réglant le compte de Feolthanos et de la super Juge qu’il avait crée.Bref tout rentra dans l’ordre, toutefois des éléments m’intriguaient. Les Occuria et ces archipels volants. Cela me causa davantage de visions.
….Terragnima ,un archipel d’îles volantes sur Earthland que j’avais en parti conquis en recrutant des espèces jusqu’alors inconnus,… c’était le territoire de l’Immortel, seconde divinité exclue avec le dieu sans nom des sauriens, des douze divinités du panthéon mongol. Ces divinités étaient des êtres comparables au Occuria même s’ils pouvaient prendre forme humaines, et aux alignements variables même si le seigneur incontesté de ce panthéon était Tengrim le démon dragon foudroyant, dont la forme humaine avait fondé notre dynastie, ce qui faisait de moi sa descendante et un être pas totalement humain. Pas étonnant alors que sous les traits d’un vieux sage, et en cachant sa vraie nature, il me désigna comme une élue et me soutint dans mes projets de conquête.
Je me retrouvai en un lien différent, un cimetière d’airship. On était à Ivalice mais à une autre ère. Je vis des ...ultima démons.Une jeune femme s’avança parmi eux en tendant les bras mais je sentais qu’elle n’était pas humaine non plus. Je fus surprise quand elle m’appela Chotgor Khan bien qu’elle ne vint pas d’Earthland, et plus encore en m’appelant héritière de Tengrim, me disant que je devrais embrasser ma vraie nature et de régner, ou me faire anéantir.

J’avais à présent 23 ans. J’étais consciente des héritages que je portai en moi toutefois j’étais moi-même et pas un fantôme. Après si quelqu’un voulait m’aiguiller sur telle ou telle voie, il ou elle pouvait tenter sa chance en venant me voir en personne mais aurait intérêt à faire preuve de circonspection et d’argumentation. J’étais partagé entre les valeurs qu’on m’avait inculqués et un désir de conquête et de pouvoir Je voulais être respectée et crainte à la fois.


Parlez-nous un peu de vous, joueur !

Prénom et/ou pseudonyme : Arle F Gourry
Âge : Votre âge (enfin, si vous voulez nous le dire !)
Disponibilité : Variable mais en général soir et week end
Comme nous avez-vous trouvé ? Je connais une staffeuse
Les mots codes * : [Validé par Fáfnir]
Votre expérience RP ? Longtemps et de tout types
Question subsidiaire... Cookies ou donuts ?! Niet je suis plus cheesecake et créme brulée mais à défaut donuts, à la noix de coco si possibleAlors ? Vous pouvez choisir entre Pain au chocolat ou Chocolatine aussi ! M'en fiche mais je vais dire chocolatine pour faire rager plus de monde

* Information obligatoire
Revenir en haut Aller en bas
Fáfnir

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Messages : 594
XP : 10057
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 38
Localisation : Devant mon Fruit
avatar

MessageSujet: Re: Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]   Lun 29 Jan - 1:00

Bon courage pour ta présentation ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://crystalized-destiny.forumactif.com
Saki Beoulve

Prophétesse

Prophétesse

Messages : 9
XP : 7
Date d'inscription : 06/01/2018
Localisation : ivalice
avatar

MessageSujet: Re: Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]   Dim 11 Fév - 22:03

Yop, présentation terminée!
Revenir en haut Aller en bas
Fáfnir

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Messages : 594
XP : 10057
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 38
Localisation : Devant mon Fruit
avatar

MessageSujet: Re: Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]   Lun 12 Fév - 2:41

Aïe, en fait il te manque juste un truc mais qui a son importance : les mots code. ^^
Tu les trouves dans le règlement. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://crystalized-destiny.forumactif.com
Kusanagi

Sac à main

Sac à main

Messages : 300
XP : 10001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 21
Localisation : Démêle ses têtes
avatar

MessageSujet: Re: Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]   Lun 12 Fév - 10:27

Je t'invites a regarder a nouveau le règlement. Car en effet il manque encore un ou des mots codes (je n'en dirais pas plus.)
Revenir en haut Aller en bas
Fáfnir

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Grand Dragon qui des fois crache du Feu !

Messages : 594
XP : 10057
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 38
Localisation : Devant mon Fruit
avatar

MessageSujet: Re: Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]   Mar 13 Fév - 2:24

Bonjour et bienvenue sur Crystalized Destiny !



Après une ou deux modifications apportées (suite à quelque MP) à une présentation de base bien fournie, là il n'y a plus qu'à dire que c'est très bien ! On retrouve un personnage original tout en étant bien ancré dans son monde, tout en gardant une part de mystère venant d'un autre monde. Intéressant, intéressant !

Sur ce, je te valide sans attendre davantage !

Il me semble aussi que tu as déjà un partenaire de rp de prévu. Concernant la fiche technique, c'est encore un peu en attente, mais tu peux commencer à réfléchir aux statistiques à tes jobs éventuellement. Smile

Par contre, on a oublié de préciser aussi, attention à la taille de l'avatar. On peut t'en recadrer un si tu veux. Smile



Présentation validée !


Et bon rp  !
Revenir en haut Aller en bas
http://crystalized-destiny.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis l'alpha et l'oméga! Une nouvelle légende est née![Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [1749] Je suis l'Alpha et l'Omega (Evolution Ceridwen)
» Je ne suis qu'un messager, et le message que je porte dépasse l'entendement [Terminée]
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Alpha Condé élut président de Guinée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalized Destiny :: Règlement, explications, vie du forum :: Les citoyens des mondes :: Fiches validées-
Sauter vers: