Forum rp sur les univers de Final Fantasy VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII et Valkyrie Profile.  
AccueilRechercherPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Les enseignements qui se font sans douleur n'ont pas de réelle valeur."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Folken de Kissara

Gentleman Cambrioleur

Gentleman Cambrioleur

Messages : 4
XP : 3
Date d'inscription : 26/05/2018
Age : 28
Localisation : Vana'Diel
avatar

MessageSujet: "Les enseignements qui se font sans douleur n'ont pas de réelle valeur."   Dim 27 Mai - 14:31

Folken



Prénom : Folken
Nom :
Date de naissance / Âge : 22 ans
Monde d'origine : Panthalassa
Lieu de naissance : Le port maritime de Théthysia
Allégeance : Indépendant
Rang : Gentleman cambrioleur

Provenance avatar : X-men



Miroir Ô Miroir, montre moi ce personnage !


Le miroir vous répond en vous montrant des images du passé…

« Hé barman, toi qui sait tout, tu as entendu parler du boucher de Kissara ? »
Un inconnu entre dans le bar avant que le barman n’ait pu entreprendre de répondre et lui commande un milkshake à la fraise, ce dernier se moque de son choix en précisant qu’il ne sert que des boissons d’hommes. L’inconnu au regard sombre commande alors un double scotch bien serré et un soda car il a besoin de sucre. Une fois servi l’homme reste dans son coin et le barman retourna à sa discussion.
« Alors on parlait du boucher de Kissara non ? éh bien oui, j’en ai entendu parler, et je sais même à quoi il ressemble… » L’homme laissa trainer sa phrase, portant l’imagination de l’auditoire à l’ébullition la plus totale.
« C’est un homme ? On dit qu’il est plus grand qu’un homme et avec des griffes capables de vous arracher un membre, sans compter un regard noir qui s’illumine quand il voit du sang, on dit même qu’il peut changer de corps à loisir et c’est pour ça qu’il ne se fait jamais attraper c’est un change forme qu’on dit.

Mais arrêtez de dire des sottises, je vais vous dire comment il est, moi, c’est un homme, tout ce qu’il y a des plus normal, enfin, en quelque sorte, j’ai entendu dire que c’est un jeune homme de 22 ans, plutôt bel homme à ce qu’on dit, il ferait dans les un mètre huitante, euh, quatre-vingts pour vous, pour un poids équivalent. Mais pour le poids, j’émet un doute, car il a une carrure assez fine, je parierai qu’il a l’ossature lourde notre ami. Mais alors, qu’est-ce que je peux vous dire de plus, laissez-moi un moment, voilà, il a des cheveux châtains assez court, pas rasés non légèrement ébouriffés comme s’il se relevait d’une sieste et juste court, un visage angélique mais ne vous y trompez pas ce n’est pas un ange. Tout à l’heure vous m’avez demandé si ses yeux pouvaient changer de couleur, je pense qu’il aimerait bien car il a une mutation de naissance, ses iris sont rouges sur un fond d’œil noir, le rendant très sensible à la lumière vive.
Vous voulez quoi ? Savoir pourquoi je ne crois pas qu’il fasse 80 kg ? éh bien c’est pourtant simple, cet homme n’a pas de gras, il est sec comme personne, et pourtant, comme nous tous ici il a des épaules de nageurs et une sangle abdominale développée donc ça en fait une sorte de figure de magazine à faire tomber dans les pommes les plus prudes des prudes s’imaginant déjà tout ce qui pourrait arriver avec un homme dégageant une telle prestance sans même avoir encore ouvert la bouche.
Et c’est bien normal, car son style vestimentaire aussi est plutôt pas mal dans le genre, il a un certain look de dandy des beaux quartiers, presque comme on décrirait le personnage d’un roman qui fait le vœu que son portrait vieillisse à sa place. Un pantalon souple de couleur sombre fait souvent l’affaire de notre homme, il semblerait qu’il aime être libre dans ses mouvements, de même pour le haut un haut du corps moulant style double peau sert de sous-vêtements à une armure légère protégeant son torse et ses épaules des attaques faibles et des projectiles. Mais pourtant sure j’ai entendu parler qu’il avait toujours quelques accessoires avec lui, partout où on l’a vu venir ou passer, il porte un vieux manteau en cuir marron qui semble usé par le temps malgré le fait qu’il y porte une attention particulière. Il a aussi pour compléter son style de dandy une canne noir nacrée au pommeau argenté ainsi qu’une bague argentée elle aussi au niveau de la séparation entre la poignée et l’épée et une dernière a la base de la canne.
Asseyez-vous sur le divan et parlez moi de vous !


Vous voilà face au Dr Toufoufou, pas d'inquiétude c'est un gentil Mog qui va s'occuper de vous pendant ce moment intense de présentation !
Bref...
« Docteur Toufoufou, je vais vous raconter la fin de l’histoire… Donc j’étais dans mon bar, décrivant le physique du boucher de Kissara. Donc après ça, l’homme inconnu demanda à manger et c’est là que les choses se sont mises à déraper, mes clients ont voulu en savoir plus sur ce fameux boucher. Surtout si j’avais des traits de personnalités car sa description était assez normale et pouvait convenir à n’importe qui, même à l’inconnu de mon bar. Celui-ci releva la tête et rit à gorge déployée avant de déclarer qu’il lui avait parlé à notre fameux boucher et qu’il avait suffisamment parlé avec lui pour nous en dresser un portrait-robot. Enfin le portrait-robot je l’avais déjà bien fait, donc l’homme la tête en arrière commença à parler en jetant ses talons sur le bar. Il nous dit que le premier trait qu’on pouvait trouver chez cet homme s’était une grande tristesse, on pouvait voir sur son visage qu’il avait subi des choses terribles étant jeune et que ça l’avait marqué, un peu comme si une partie de son être lui avait été arraché, cet air triste il sait le cacher pour ceux qui ne sont pas très attentif, il arbore facilement un sourire enjôleur la majorité du temps, c’est sa façon à lui de charmer les gens et je dois dire que ça marche, quand on le voit montrer ses dents bien blanches personne ne pourrait croire qu’il peut vous vouloir de mal. Mais ne dit-on pas que sourire c’est le meilleur moyen de montrer ses dents à son ennemi ?
Mais c’est vrai qu’il est très enjôleur avec les gens, mais c’est surtout un homme implacable, il peut passer d’un rieur et joueur. Oui il aime gambler, de façon invétérée même, il est toujours prêt à parier sur tout et rien, ou bien à jouer aux cartes avec le premier pigeon venu pour rafler jusqu'à son caleçon s’il le peut, tout est bon à prendre pour lui. Revenons au terme implacable, cet homme pouvait paraître bipolaire, mais finalement c’était surtout à cause d’un sens de l’honneur exacerbé, en effet derrière son allure de fou sanguinaire, de pirate sans cœur et sans loi il est animé par un sens du devoir et de la droiture pour son propre honneur.
C’est pourquoi, il ne fuit jamais un combat, c’est un forban, un voleur de grand chemin mais toutefois s’il doit se battre il n’hésitera pas à se jeter dans la mêlée pour défendre ses compagnons c’est un capitaine pirate au grand cœur bien qu’il ne le laisse pas paraître et à déjà tué sans grand sentiment. On l’appelle le boucher, mais qu’en est-il véritablement ? La vérité sur lui c’est qu’il ne tue que lorsque c’est nécessaire et ce veut extrêmement charitable malgré son passé plutôt trouble. Comme je vous ai dit docteur les choses ont dérapées, mes clients étaient des mercenaires venus à la recherche du fameux boucher, et l’inconnu était l’individu en question, il tenta de les raisonner car selon lui, ils n’avaient pas à mourir ce soir-là, il tenta de parier pour les sauver et même la diplomatie mais les mercenaires ne voulurent rien savoir et il les découpa dans mon bar et c’est comme ça que j’ai compris ce que la furie que pouvait déployer cet homme était, il cherchera toujours le compromis, mais son honneur le poussera aux pires atrocités dans le cas où il n’y a pas d’autres choix pour lui. Il a détruit mon bar, fait un bain de sang et une montagne de cadavres, tout en me payant le verre et un bonus pour le désagrément. »

C'est écrit dans votre karma...


Sur la planète Panthalassa il existait une légende, une légende de deux Dieux jumeaux Féronia figure angélique de la vie et son frère jumeaux Soranus démon représentant la destruction et la mort. Bien entendu cette légende semblait plus être une invention d’un peuple n’ayant jamais eu d’enfants jumeaux. Jusqu’au moment où naquit Folken et sa sœur, des faux jumeaux, comme dans les histoires, tout le monde voulus dire à leurs parents que c’était annonciateur de malheur prochain. Finalement Folken et sa sœur furent élevés dans la plus grande tradition familiale. La famille était l’une des familles riches de l’île, ils avaient grandie leur fortune grâce aux épaves de navires disséminées dans les fonds marins recouvrant 95% de la surface de la planète. Folken n’était en comparaison à sa sœur pas un énorme fan de l’eau, il la trouvait insidieuse, cherchant des excuses pour ne pas aimer nager, alors que sa sœur prenait un malin plaisir à le pousser dans l’eau. Ses parents ayant eu des jumeaux étaient la cible de rumeurs en tout genre, comme quoi ils étaient maudits, ou que du moins les enfants allaient sans doute devenir malfaisant ou quoi que ce soit d’autres et la malformation génétique dans les yeux du jeune Folken n’était pas là pour rassurer la population, néanmoins ils n’en crurent rien et élevèrent leurs deux enfants comme si de rien n’était.

Malédiction ou simple malchance, il y avait une autre activité qui rapportait gros dans ce monde et c’était la piraterie. Un capitaine sanguinaire ayant appris la naissance des enfants décida d’enlever le fils privant ainsi la famille d’un héritier, du moins dans la tête du pirate les parents de Folken étant contre cette idée. Il fût enlevé à 6 ans, dans le plus grand secret ou presque et pendant 9 ans le père du se soumettre à la volonté d’un pirate pour espérer revoir son fils. Tout le monde le croyait mort, ce fait avait influencé l’esprit du père qui un soir refusa de donner la rançon habituelle voulant une preuve de la vie de son enfant, malheureusement les deux hommes venus chercher l’argent n’étaient pas du genre à plaisanter, ou tout du moins ils savaient qu’ils allaient mourir en cas d’échec. Le coup parti tout seul et la mère de Folken tomba au sol puis le père se jeta sur l’homme fou de rage mais se fît tuer par l’autre, ils prirent juste la rançon laissant la maison entièrement rangée.

Le capitaine était fou de rage et tortura à mort les deux idiots qui venaient de tuer leur poule aux œufs d’or. Malheureusement pour Folken, il ne décida pas de le tuer mais de se dédommager à sa façon en l’engageant en tant que pirate à temps complet. Cela aura été la pire partie de sa vie, la capitaine était un véritable monstre tuant sans vergogne son équipage quand il n’était pas capable de complaire à ses directives, Folken aura eu droit au fouet plus souvent que nécessaire et son dos en reste marqué, mais il devint un vrai pirate avec le temps, il développa certaines capacités, à croire que les légendes sur les jumeaux étaient vraies, ils étaient tous maudits.

Lors du grand déluge son galion fît naufrage, il dériva sur l’eau dans un radeau de fortune pensant mourir quand il fût repêché par un navire de pêche, après quelques semaines de recherche il réussit à rejoindre un nouvel équipage de forbans,  mais il n’était pas le seul à avoir survécu, son ancien capitaine aussi et n’entendais pas du même son de cloche que Folken son départ et était bien décidé à se venger de sa « traitrise ». Un combat maritime s’engagea entre le passé et le présent de Folken, son capitaine fût capturé par son débiteur qui renvoya à Folken que la tête de ce dernier. Encore une fois il dû battre en retraite. Il devint voleur pour survivre, réparer son bâtiment et payer l’équipage, il était animé par un désir de vengeance, cherchant et tuant les proches de son ancien capitaine.

Folken avait eu une vie bien triste, mais il était soutenu par un équipage bien plus amical que son ancien et surtout il avait trouvé à terre quelqu’un qui l’aimait et était prête à l’aider. Le vide qu’il ressentait depuis son enfance était presque comblé, il avait pourtant l’impression qu’il lui manquait toujours quelque chose, il pensait que c’était ses parents, il n’avait pour s’en souvenir que la chevalière de son père qu’il avait volé un soir qu’ils étaient à terre. Il la portait toujours sous sa tenue autour du coup ayant renoncé à son véritable nom pour devenir le boucher de Kissara le fameux tueur sanguinaire. Si les autorités savaient qu’il faisait leur boulot, ils l’enfermeraient sûrement aussi car se faire justice soit même n’était jamais la solution, or en ce moment c’était devenu obligatoire.

Enfin, après des mois à terre, Folken pu reprendre la mer et avait de sérieuses pistes quant à la localisation de son ancien maitre. Cette fois-ci, il allait le battre, ce matin-là il sorti de nouveau la tenue de capitaine qui lui était revenue, des bottes noires à la semelle gainée dans une armature métallique. Un pantalon de toile afin de ne pas contraindre ses mouvements, son armure légère arborant le symbole de la piraterie, et le manteau long en cuir de son ancien capitaine bordé de rouge, il était prêt. Il s’avançait au milieu de son équipage la pistolame au flan prêt à en découdre. Au moment du départ, il remarqua que sa douce l’attendait et elle vint nouer son foulard a son poignet pour lui faire comprendre qu’elle l’attendrait le temps qu’il faudra.

C’est une fois le navire élancé le capitaine voulu avec sa longue regarder une dernière fois sa bien aimé, il ne vu que trop tard l’assassin portant la marque du pirate sanguinaire qu’il chassait poignarder dans le dos celle qu’il aimait. Son cœur se serra et se ferma définitivement. Il voulait le boucher de Kissara ? Il allait l’avoir, plus de loi, plus de code de conduite, il allait semer l’enfer et la destruction dans son sillage jusqu’à ce qu’il retrouve et tue cet homme.
Le faucon de Tienn s’envola vers le navire a la mort de sa maitresse et se posa sur l’épaule du jeune homme, lui aussi semblait souffrir sous ses plumes noirs et ses yeux imperturbables. Folken pouvait sentir le vide en lui résonner avec celui de l’animal. Cet oiseau était tout bonnement incontrôlable, mais il semblait apprécier la présence des humains et plus particulièrement celle de Folken, il le garda donc.

L’équipage jouait aux cartes quand la vigie cria que le navire ennemi était en vue. Il faisait nuit, le navire de Folken, le Death shadow était entièrement peint en noir avec une voilure noire elle aussi, ils étaient donc presque invisibles durant leur approche. Les ordres fusaient, « armés les canons », « ce soir nous irons tous diner en enfer » et bien d’autres. Le second du capitaine de Kissara vînt lui dire qu’il serait plus sage d’attendre, car ils allaient entrer dans une zone dangereuse, d’où de nombreux plongeurs n’étaient jamais revenus, Folken ne croyant pas aux légendes n’en tenu pas compte.
Scrutant l’obscurité de sa longue vue, il put voir un plus petit navire qui semblait abandonné. Il n’en tenu donc pas compte et engagea le combat, son navire éperonna l’adversaire et il se jeta sur le pont adverse, tout l’équipage adverse semblait effrayé, mais ce n’était pas par l’attaque mais par le typhon qui se formait et commençait déjà à emporter les deux navires, Folken aveuglé par sa rage sorti sa pistolame et abattu son vieil ennemi, ne lui rendait pas sa joie de vivre ni n’exterminant le vide dans son cœur. De toutes manières ils allaient tous mourir, le Death shadow se fît emporter se délogeant de l’autre navire, Folken regagna sa position ordonnant à son équipage de quitter le navire, ce qu’ils firent à regret mais poussé par la volonté de survivre.
Folken navigua du mieux qu’il put dans le typhon pour jouir de sa victoire plus longtemps mais il savait que plus rien n’était possible, quand un grand arc de lumière blanche apparu du fond de l’océan l’aveuglant, ses yeux plus sensibles que ceux des autres allaient prendre du temps avant de pouvoir distinguer quelques choses de nouveaux. Il ne se sentait plus dans l’eau, mais plutôt une sensation bizarre de chute.


Parlez-nous un peu de vous, joueur !

Prénom et/ou pseudonyme : ZePupPeTMasTeR (ou Puppet pour les intimes).
Âge : 28 balais au placard.
Disponibilité : Week end et 3 heures par jours en soirée en général.
Comme nous avez-vous trouvé ? Fenrir  
Les mots codes * : [Validé par Kusanagi]
Votre expérience RP ? Depuis trop longtemps ahah, du space opéra entre 2005 et 2008, ensuite du Résident Evil canadien ^^ et plus récemment un retour RE.
Question subsidiaire... Cookies ou donuts ?! I’m a cookie monster Very Happy
* Information obligatoire
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi

Sac à main

Sac à main

Messages : 301
XP : 10001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 21
Localisation : Démêle ses têtes
avatar

MessageSujet: Re: "Les enseignements qui se font sans douleur n'ont pas de réelle valeur."   Dim 27 Mai - 21:14

Bonjour et bienvenue sur Crystalized Destiny !



Hellow Folken. Ou comme je dirais, little Puppy Wink. Je me fait une joie de te valider. Je vais laisser ta présentation ouverte aux corrections car j'ai remarqué pas mal d'erreurs et je t'invite a les corriger. Si tu as un doute je te dirais de passer ton texte sur Word. Le correcteur est pas mal efficace. Je crois savoir qui t'as influencé pour ton histoire (je ne pointe personne du doigt n'est ce pas Fenrir ? Wink )

En tout cas tu es validé.


Présentation validée ! Et bon RP.
Revenir en haut Aller en bas
 
"Les enseignements qui se font sans douleur n'ont pas de réelle valeur."
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06- La maladresse ça fait mal !
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalized Destiny :: Règlement, explications, vie du forum :: Les citoyens des mondes :: Fiches validées-
Sauter vers: