Forum rp sur les univers de Final Fantasy VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII et Valkyrie Profile.  
AccueilRechercherPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Genesis Rhapsodos

Protecteur de la Planète

Protecteur de la Planète

Messages : 9
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Ven 23 Fév - 18:50

Depuis les pluies diluviennes déposant des étranges gemmes au sol, et depuis les recherches scientifiques menées sur les portails, nombreux devaient être ceux qui attendaient d'en savoir plus. J'en faisais partie en tout cas. Malgré d'autres préoccupations – dont Weiss et les rumeurs d'une évasion de celui-ci – la curiosité quant à ces gemmes, et ces portails, continuait de m'animer. Par curiosité personnelle en partie, mais pas que. J'avais aussi une mission, la Déesse me l'avait confiée.

Installé depuis quelques temps à Mideel – j'avais choisi cet endroit pour sa proximité par rapport à Banora – , une assez grande partie des villageois ne craignaient plus de me voir de retour. Peut-être que certains ne me connaissaient pas tant que cela, parmi les plus jeunes notamment. Tant mieux. Je cherchais seulement la tranquillité, l'indépendance, la liberté. Les villageois me laissaient tout cela, je n'allais pas leur en demander plus. Je supposais néanmoins que la WRO pouvait encore m'observer mais je n'avais rien à me reprocher donc qu'ils essaient toujours s'ils le souhaitaient.

Je consacrais encore de longs moments à méditer. Que devais-je faire pour le moment ? Quelle était ma priorité ? Est-ce que m'occuper de la menace qu'était Weiss faisait partie de la mission ?

Un après-midi au bord du lac tout près, je feuilletai à nouveau mon précieux livre et j'en étudiai encore chaque mot, sous tous ses sens...

Le don de la déesse est un mystère infini.
Pour l'atteindre, nous prenons notre envol.
Des rides se dessinent à la surface de l'eau,
L'âme errante ne connaît aucun repos.


Je plissai particulièrement les yeux sur le sujet de l'eau. Je regardai le lac. La Rivière de la Vie ? Je ne vois pas de réponses supplémentaires à mes déductions, depuis le temps... sauf quand une idée me vint en tête alors que je tournai les yeux vers quelques flaques d'eau encore présente à cause des pluies du matin et surtout de la veille.

Un léger sourire se dessina sur mes lèvres alors que je repensais à... Mais bien sûr ! Les pluies diluviennes d'il y a quelques temps. Une fois de plus je regardai quelques gemmes que j'avais ramassées au sol et mis dans ma poche. Je les observai longuement.
En réalité, je n'étais pas sûr, mais j'espérai que ce soit une hypothèse valable. Cependant, ce n'était pas en restant là que j'allai prouver cette hypothèse. Il fallait trouver un de ces portails. Il paraît qu'il y en avait un dans les grottes de Banora mais celles-ci devaient être encore sous surveillance après que j'y fut vu, surtout avec Weiss, donc je pris soin d'éviter celui-ci pour le moment. En espérant pouvoir y revenir un jour bien évidement, car après tout je ne savais pas si j'en aurais l'occasion mais il fallait avancer malgré tout.
Celui de Midgar devait être sous surveillance aussi mais c'était un endroit bien plus fréquenté et où je pourrais passer plus discrètement.

Je me rendis donc à Midgar et non sans attirer quelques curiosités malgré tout – que je n'appréciai guère mais je restai discret là dessus – je parvins à me rendre au portail. Il ne fallait pas perdre de temps. Je ne voulais pas être reconnu. Pas encore. Je ne savais pas où ce dispositif me mènerait mais mon choix avait été fait.

Je me vit enveloppé d'une vive lumière et sans réaliser quoique ce soit, je me retrouvai en plein cœur d'un petit village aux allures paisibles et près d'une plage. Un endroit appelé Besaid d'après ce que j'appris. Les villageois furent assez accueillants bien que curieux quand à ma nature. Comme je ne montrais pas d'hostilité puisque je n'avais aucune raison pour, ils répondaient quand même aux questions que je pouvais leur poser. Ils me questionnèrent aussi, sur mon monde, et sur Loveless.
Sur mes yeux aussi, au bout d'un moment. Concernant ce dernier détail, je ne leur donnais que ce que je jugeai nécessaire : une sorte de fusion avec un équivalent de ce qu'eux appelaient les Furolucioles. Ce fut peut-être la bonne option, à moins que ce ne fut un hasard, mais je fini par apprendre l'existence d'un endroit relié à ce qu'ils appelaient l'Au-Delà. Pour cela il fallait se diriger plus vers le Nord, dans une ville appelée Guadosalam.

Je m'y rendis donc et après quelques mesures par les habitants locaux – les Guados, d'après ce qu'on m'avait dit – je fus guidé à l'endroit indiqué. Il paraît qu'en se concentrant bien sur des proches défunts, on pouvait les voir apparaître.

Je tentai avec mes parents adoptifs, que je regrettai énormément d'avoir tué. En vain. J'essayai aussi avec mes amis, et au bout d'un moment une haute silhouette apparu devant moi, celle d'Angeal. Un sourire apparut sur mon visage. Je me sentais revenu des années en arrière. Voir mon ami d'enfance me faisait plaisir même si j'avais été prévenu que ce n'était qu'une illusion.

Je restai un moment et je quittai l'Au-Delà calmement, me concentrant à nouveaux sur mes questionnements quant à ma mission divine...
Revenir en haut Aller en bas
Angeal Hewley

Première classe du SOLDAT

Première classe du SOLDAT

Messages : 7
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Dim 25 Fév - 22:50

La rivière de la vie. J’étais bien dans cet endroit. Pendant, un moment je ne savais plus que croire ni ce que je devais vraiment faire. Ayant appris que j’étais un monstre, un monstre dit parfait, j’avais été pendant un temps perdu et épris de vengeance contre ceux qui m’avait créé. Pourtant mon disciple, Zack, avait réussi à me faire ouvrir les yeux avant que je ne meure et rejoigne la rivière de la vie. Maintenant que j’y étais je devais bien reconnaître me sentir bien dans cet endroit. La vie était simple sans prise de tête et personne pour vous juger. Cependant, quand on a l’occasion de revivre une seconde fois ne faut-il pas la saisir ? Après tout j’avais certains regrets et vivre une seconde vie me permettrait peut-être de les effacer une fois pour toutes afin de pouvoir reposer définitivement en paix, non ? En tout cas, dans ma tête c’était assez vite choisi et même si revivre voulait dire de nouveaux ennuis et bien qu’à cela ne tienne ? J’étais prêt à affronter ceux-ci avec honneur.

Sauf que je ne pensais pas que cela se passerait comme ça. J’entend par là ma résurrection. Normalement, enfin je ne sais pas vraiment comment ça se passe quand on ressuscite, mais je suppose qu’on revient tel quel d’habitude. Sauf que là quelqu’un à changer la donne et quand j’ai quitté la rivière de la vie ma personnalité à changer.

Moi ça me va, j’étais bien trop mou et trop compatissant. Franchement, c’était vraiment déprimant d’avoir mon ancienne personnalité. Je vais pouvoir commencer une nouvelle vie, bien plus libre cette fois. La seule chose qui me reste de mon ancienne personnalité est mon sens de m’honneur, mais en même temps c’est normal d’en avoir un. Ce n’est pas drôle de gagner contre un adversaire en ne la jouant pas à la loyale.

Bref, j’avais ressuscité par contre je ne connaissais clairement pas le monde dans lequel je venais d’apparaître. Tout ce que je sais c’est que j’ai cru entendre une voix m’appeler avant de finalement me réveiller sur un sol dur dans un endroit vraiment bizarre. Enfin bref, je me suis pas éternisé et j’ai quitté la pièce où je me trouvais pour arriver dans une sorte de village bizarrement coloré et qui ne me faisait clairement rien.  Soit Gaïa avait bien changé durant ma mort, soit je n’étais pas sur mon monde. Mais il était clair que cet endroit était original et son peuple tout autant même si certains étaient plus flippant que d’autres. Pourtant ils étaient agréables quand on les côtoyait disons.

En tout cas, quand j’ai demandé mon chemin et où j’étais on m’a bien vite répondu que j’étais à Guadosalam. Je demandais d’ailleurs ce qu’était la salle d’où je venais et on me répondit qu’il s’agissait de l’Au-delà. Je comprenais mieux à présent, c’était un autre monde cela ne faisait aucun doute, mais ce monde était pourvu d’un système dans le même concept que la rivière de la vie et qui s’appelait l’Au-delà d’où ma résurrection. Pourquoi ce monde ? Sûrement la voix m’aillant appeler, à voir à présent à qui était cette voix.

De toute façon, ne connaissant rien de ce monde autant visiter, je n’avais pas d’objectif particulier de toute manière à part retrouver la personne qui m’avait ressuscité et encore ce n’était pas non plus grave si ça n’arrivait jamais. Autant profiter du don de la vie pendant que je l’avais et ne pas me prendre la tête avec des choses qui n’avait pas plus d’importance. Mais si jamais il arrivait que je tombe sur la personne en question, il en irait de mon honneur d’au moins la remercier quelqu’il ou elle soit. Je n’aime pas avoir une dette envers quelqu’un.

Bon restait à savoir par quoi commencer. Je vis un homme avec un manteau rouge qui avait l’air normal et non guado. Peut-être saurait-il me renseigner. Ce manteau me disait décidément quelque chose d’ailleurs. Je fouillais ma mémoire, mais seule une migraine me répondit et j’arrêtais de chercher.

Excusez-moi pourriez vous m’indiquer une auberge pour la nuit et peut-être la route pour une ville humaine si vous connaissez le coin ?

Je sentais petit à petit que la résurrection me changeait et pas seulement niveau personnalité. J'avais de nouvelles envies qui prenait place en moi et ce n'était pas forcément des envies qu'on pourrait qualifier de bonnes. Genre le village de Guadosalam était bien trop paisible et je commençais à croire que peut-être j'allais pimenter les choses avant de partir qui sait ? La nuit porte conseil donc on verra bien en temps voulu ce que je déciderais.



Ymir avait pris le pouvoir sur la conscience d'Angeal et tant qu'il le contrôlerait celui-ci serait son pantin et finirait par faire des choses qui n'était pas forcément dans ses habitudes. S'il les faisait cela le hanterait certainement toute sea vie s'il reprenait ses esprits, mais Ymir n'était pas du genre à laisser ses pantins filer d'entre ses doigts. C'était sans compter le plus vieil ami d'Angeal qui allait bientôt se mêler à la partie d'échec.
Revenir en haut Aller en bas
Genesis Rhapsodos

Protecteur de la Planète

Protecteur de la Planète

Messages : 9
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Mar 6 Mar - 2:55

Entreprendre un long voyage sur d’autres mondes faisait partie de ma mission divine – en tout cas était-ce ce que je pensais – et je m’étais retrouvé sur le monde nommé Spira. Ne connaissant rien des autres mondes où j’aurais pu me retrouver, je ne pouvais savoir si mon arrivée sur celui-ci en particulier avait un sens, ou pas. Je sentais bien que les scientifiques me diraient que ce n’était qu’un pur hasard mais je n’avais pas envie de les croire totalement. Imaginer une part de cause mystique me plaisait toujours assez dans ce genre d’évènements.

D’autant plus que je venais de revoir une illusion d’Angeal, alors que cela n’aurait peut-être pas été le cas sur d’autres mondes. Je ne pouvais savoir, ce n’était qu’une hypothèse. Cela dit, je n’avais vu qu’une illusion aussi, et les scientifiques avaient là aussi leurs explications. A priori. Je n’avais rien contre eux – en tout cas tant qu’ils ne menaient pas d’expériences comme à la Shinra ou en tout cas tout aussi immorales – mais je trouvais dommage, souvent, qu’ils ne voient que par coïncidences.

Et encore, j’ignorai totalement la portée de mes pensées et recueillements dans l’Au Delà… jusqu’à ce qu’un homme s’adresse à moi. Pendant un laps de temps qui me paru infini et qui pourtant fut très court, je me cru encore dans l’Au Delà. Cette carrure, cette chevelure brune, ces yeux bleu Mako. Cette voix aussi. Angeal… qui d’autres ?
Je fronçai les sourcils alors que l’homme s’adressait à moi comme si nous ne nous connaissions pas. Après tout, avait-il pu se cloner lui aussi ? Cette idée me déplaisait au plus haut point. D’une part ça voudrait dire que la menace de notre dégradation était encore bel et bien existante, d’autre part cela voudrait dire que mon ami d’enfance avait totalement changé de mentalité. J’avais grand mal à imaginer tout cela. Je n’en avais aucune envie également.

Malgré le fait qu’il ne semblait pas me reconnaître, je me permis de l’appeler par son prénom, d’une voix assez grave et distant.

« Angeal ? La mort t’aurait-elle changé tant que ça ? À moins que je fasse erreur sur la personne ? ».

Cela pourrait bien être possible. Après tout, Angeal n’était pas natif de ce monde et c’était étrange qu’il y soit revenu à la vie… Surtout que je venais de le voir dans l’Au Delà quelques moments avant et cela était censé signifier qu’il était toujours… mort. À moins que ?…

J’entrepris d’aller demander quelques explications aux Guados mais avant cela, je tenais quand même à répondre à l’homme qui ressemblait plus que tout à mon ami d’enfance. Au moins par éducation.

« Sinon pour répondre à la question, dans la rue au fond, il y a une auberge. La ville humaine la plus proche est plus au Nord a priori. Je n’en sais pas plus, il faudrait demander aux habitants. ».

Je restai finalement distant et mitigé. À savoir si je devais m’adresser à lui comme mon ami d’enfance ou comme un étranger qui lui ressemblait un peu trop à mon goût. En tout cas, je n’allais pas le laisser filer ainsi. Quelque chose clochait. À part ces histoires de clones que j’avais exploité il y a une décennie auparavant, je ne voyais pas beaucoup d’autres explications et rien que celle-ci me déplaisait. Il fallait que j’en sache plus.
En même temps, bien évidemment, je restais en réflexion sur Loveless, histoire de chercher un sens à tout cela.

Et je restais face à Angeal – ou son sosie –, attendant ce qu’il allait décider pour la suite de l’histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Angeal Hewley

Première classe du SOLDAT

Première classe du SOLDAT

Messages : 7
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Mar 13 Mar - 20:06

Je ne me sentais pas vraiment mal d’être sur un autre monde que Gaïa quand j’y pensais. Cela voulait dire de nouvelles découvertes et peut-être également des adversaires différents auxquels se mesurer. Depuis, ma résurrection, donc y a quelques minutes à peine, je me sentais largement diminué physiquement parlant. Je ne me sentais plus aussi efficace qu’auparavant, comme si j’allais être balayé au premier coup de vent. Signe évident selon moi que j’avais besoin de m’entraîner de nouveau. Donc les adversaires potentiels de ce monde ne seraient pas de trop pour me dérouiller un peu.

Pour le moment, je cherchais cependant un moyen de quitter cette ville pour la ville humaine la plus proche de ne comprenant pas vraiment les us et coutumes des guados et n’y tenant pas vraiment non plus à dire vrai. Donc il me paraissait intéressant et productif d’essayer de voir avec le premier humain que je rencontrais dans la ville. Un homme au manteau rouge et quand il se retourna une partie de ma mémoire me revint et je me souvins de nouveau de qui était cet homme et de pourquoi le manteau rouge m’avait dit quelque chose.

Je venais à peine de revenir à la vie, donc j’imaginais que le truc de la mémoire c’était normal. Cependant, il me semblait être l’adversaire idéal là maintenant. On avait toujours été rivaux depuis notre plus tendre enfance même si j’avais tendance à dire meilleur ami dans mon autre vie. Mais aujourd’hui c’était fini ça, les mièvreries et tout ça seul mon honneur comptait et il fallait donc mettre fin à cette rivalité entre nous en trouvant enfin un gagnant.

Bon, l’endroit n’était pas le meilleur pour combattre. Il fallait qu’on trouve un coin plus espacé et où on ne risquerait pas de nous déranger. Donc un truc genre plaine ou clairière de forêt du moment qu’on pouvait bouger librement.

Changé ? Oui clairement et plutôt en bien, j’ai hâte de reprendre l’entraînement d’ailleurs je me sens rouillé. Mais je me sens différent pas juste psychologiquement, mais aussi physiquement et toi Genesis, as-tu changé ? Pour la petite histoire je viens de me souvenir de toi, je revis depuis quelques minutes à peine et je dois bien avouer que la mémoire m’a moyennement suivi.

J’attendais qu’il continue vu que je lui avais posé initialement une question et croisait les bras comme à mon habitude en attendant sa réponse. Une fois obtenue je réfléchissais à ce que je pouvais bien faire. Je pensais aller à l’auberge, mais finalement, j’avais dormi bien assez ces dernières années, je pouvais donc bien commencer mon voyage en direction de cette fameuse ville humaine.

Va falloir que je me renseigne ou achète une sorte de carte pour me repérer dans ce nouveau monde. Tu ne veux pas m’accompagner ? Comme ça sur le chemin on pourra enfin décider qui de nous deux est le plus fort, cette rivalité a assez durée selon moi, il en va de mon honneur de mettre fin à cette dualité dis-je en souriant.
Je le regardais et reprenait la parole.

Sinon tu te laisses toujours guidé par ton bouquin et ta déesse là ?

A l’heure actuelle, autant ma personnalité d’avant respectait cette part de Genesis autant ma personnalité actuelle était juste horripilé qu’il soit influencé par ce genre de truc. D’où aussi le fait que je voulais le défier pour lui montrer que j’avais pas besoin d’une déesse, tout droit sortie dont ne sait où, pour gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Genesis Rhapsodos

Protecteur de la Planète

Protecteur de la Planète

Messages : 9
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Mer 28 Mar - 2:13

Au final l'homme me reconnu, et j'en fus fort satisfait puisqu'il s'agissait de mon ami d'enfance. Dans un sens, si lui ne m'avait pas reconnu, cela aurait pu signifier que d'autres ne me reconnaitraient pas non plus et ça n'aurait pas été mauvaise chose. Mais je savais que c'était faux et que même si tout le monde ne m'avait pas reconnu, il y en avait quand même bien assez qui avaient pu.
Laissant ces interrogations de coté pour le moment – et à raison puisque je n'étais plus sur Gaïa donc avec bien moins de risque de me faire suspecter pour ma tête – je me concentrai sur mon ami d'enfance.

D'ailleurs il me disait des trucs qui sonnaient étranges malgré tout. Ou alors c'était la situation qui était étrange. Je venais de le voir dans l'Au Delà juste avant... encore cette pensée. Jusqu'à ce que je répète dans ma tête ce qu'il venait de dire. *Je revis depuis quelques minutes à peine*... Une fois... deux fois...
Je fronçai les sourcils et je m'adressai à lui.

« Tu revis depuis... quelques minutes dis-tu ? Pourrais-tu m'en dire plus ? Enfin, si tu peux. ».

Parce que je voulais comprendre les conditions de sa résurrection... et de cet Au-Delà. Et ces histoires de furolucioles. Je trouvais cela tellement étrange qu’il dise être tout juste revenu à la vie alors qu’on m’avait dit que le voir dans l’Au-Delà ne serait qu’une illusion créée par mes pensée et les fameuses furolucioles. A priori l’illusion était devenue réalité. Ou alors il y avait une autre explication.
Après tout j’avais pensé à d’autres personnes – dont mes parents adoptifs – et aucune image ne m’était parvenue.
Sûrement que j’en apprendrai davantage à ses cotés… je ne perdis pas de temps à lui répondre d’ailleurs.

« Je ne veux pas t’accompagner tu dis ? Mais quelle idée ! Bien sûr que si. ».

Cependant, je restai quand même un peu distant. Cela dit, il ne devait pas trouver cela trop bizarre car ce n’était pas quelque chose d’inhabituel chez moi. Disons que je l’étais un peu plus que d’habitude. Parce que, lui, parler de qui était le plus fort ? Ça ne lui ressemblait pas… Je ne perdis pas de temps à lui faire remarquer.

« Néanmoins, quand tu dis que t’as changé, je ne peux que confirmer. En bien en revanche je ne sais pas… Jamais tu ne cherchais à savoir qui était le plus fort. Essaierais-tu de me voler la vedette ? En plus Sephiroth n’est pas là… Ou alors cherches-tu à le venger ? ».

Un léger sourire narquois apparu sur mon visage mais surtout je m’interrogeai sur ce qu’Angeal voulait dire dans ce genre de propos.

« Trêve de plaisanterie, la rivalité tu me la reprochais vis à vis de Sephiroth. L’as-tu rencontré dans… l’autre monde ? ».

En attendant, je sentais bien que mon ami d’enfance voulait bouger et cherchait son chemin. À savoir où il voulait aller.

« Où préfèrerais-tu aller alors ? Quitter la ville au plus vite ? Et pour ce qui est de mon livre, tu ne crois pas que je vais le lâcher ainsi. Il m’a toujours guidé. La déesse aussi. Je ne suis pas ingrat à ce point. ».

Mon ton se fit un peu cinglant et ironique sur ces derniers mots, afin de lui faire comprendre que je n’avais pas l’intention de changer de sitôt. En même temps je commençais à bouger vers la sortie de la ville. À savoir si c’était la bonne sortie...
Revenir en haut Aller en bas
Angeal Hewley

Première classe du SOLDAT

Première classe du SOLDAT

Messages : 7
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Lun 2 Avr - 13:08

C’était vraiment un sacré bazar encore dans ma tête c’est pour ça spurement que je n’avais pas encore fait le lien, mais que Genesis soit présent ici n’était certainement pas une coïncidence. Ce devait être lui cette voix que j’avais entendue m’appeler. C’était la seule personne dans les environs qui me connaissait et qui tenait sûrement assez à moi dans le passé pour souhaiter mon retour. Il y avait aussi Zack et peut-être même Sephiroth, mais bon, je ne rêvais pas trop non plus et ils n’avaient pas l’air d’être dans les parages. Cela se saurait je pense que ce soit l’un ou l’autre ils attiraient toujours les problèmes donc ça ne serait pas passé inaperçu s’ils avaient été dans le coin, comparé à Genesis qui pouvait être plus subtil et discret. Pour le moment je me contentais de répondre à ses questions ça permettrait peut-être d’éclairer certaines des miennes.

Concrètement, je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé pour que je revienne. Mais j’étais plus dans la rivière de la vie, comme si j’avais été transporté ailleurs. Puis j’ai entendu une voix, et une vive lumière m’a aveuglé avant de finalement me retrouver étalé au sol dans ce que les gens d’ici appelle l’Au-Delà, ça te parle ? Serais-tu la personne qui m’appelait ? En tout cas, le transport ne s’est pas fait sans changement comme tu as pu le voir.

Je lui demandais après s’il voulait continuer le chemin avec moi. Je n’avais pas vraiment d’animosité envers lui, mais mon honneur me disait tout de même de décider une bonne fois pour toute qui de nous deux dépassait l’autre. Une fois réglé je me sentirais sûrement mieux et moins frustré de ne pas savoir. Donc qu’il m’accompagne règlerait ce problème là et c’est toujours mieux d’avoir un allié pour les long voyage.

Il parut surpris de voir que je voulais me battre contre lui. Ouais je devais bien admettre que ça me gonflait d’être un pacifiste et que pour une fois je cherchais la baston et ce n’était pas plus mal. Après je ne demandais pas un combat à mort, juste de quoi lui faire mordre la poussière.

Te voler la vedette ? Encore faudrait-il que t’es une quelconque importance dans ce monde. Tu n’es pas plus utile que moi ni plus particulier, tu te fais justes des idées avec ton bouquin. En tout cas si ça peut te rassurer j'ai pas envie de prendre ta place auprès de la déesse, j'ai envie de faire les trucs pour moi pour une fois Quitte à être un monstre autant être un peu égoïste.

J’haussais les épaules quand il reprit le sujet Sephiroth.

Je ne l’ai pas vu récemment, donc il est bien possible qu’il ait ressuscité lui aussi. Si c’est le cas, je devrais lui demander un combat à lui aussi. On verra bien, après il peut avoir ressuscité dans un autre monde lui aussi. D’ailleurs c’est quoi cette histoire d’autre monde ? Et comment t’as fait pour arriver là toi ?

Je le regardais encore un peu souriant à son ton plus vif quand je parlais de son livre et de sa déesse. J’haussais les épaules l’air de dire si tu veux je m’en fous et partait vers ce que je pensais être la sortie suivant Genesis qui prenait le même chemin.

Oui partons d’ici, je ne me sens pas à ma place, j’aurais aimé renaître sur Gaïa. Déjà rendons-nous à la ville humaine la plus proche et on avisera. J’aurais sûrement plus d’idée sur ma destination quand tu m’auras dis ce que tu sais sur les derniers évènements, sur les mondes et tous les trucs que tu penses utile de me dire après tout ça sert à ça les amis aussi, non ? dis-je dans un sourire mutin.
Revenir en haut Aller en bas
Genesis Rhapsodos

Protecteur de la Planète

Protecteur de la Planète

Messages : 9
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Mer 18 Avr - 16:46

Contrairement à ses habitudes, Angeal était assez bavard. En tout cas plus que comme je l'avais toujours connu. Ce n'était pas cela qui me semblait le plus étrange pourtant. Déjà le fait qu'il revienne à la vie juste après que je sois sorti de l'Au-Delà bien qu'il me donna un élément de réponse. Ou plutôt il me confirma la réponse à laquelle j'avais déjà pensé. Je l'avais bien appelé. En voyant un amas de furolucioles face à moi, en réalité il s'était bien matérialiser. Peut-être devrais-je en parler aux Guado d'ailleurs. Ils m'avaient bien précisé que je ne verrais qu'une illusion. Non pas que je les blâmerais de quoi ce soit, mais sans doute certains d'entre eux seraient ravis de pouvoir espérer revoir des proches aussi. Sûrement la majorité des habitants de ce monde... Et d'autres mondes.

Néanmoins, une chose était moins réjouissante. Angeal paraissait bien changé et plus il parlait, plus il me le confirmait. Je lui fis quand même savoir ce sur quoi il se questionnait malgré tout. Si ça pouvait le calmer un peu déjà...

« Effectivement. C'est sûrement ma voix que t'as entendu. Je t'ai effectivement aperçu dans ce qu'ils appellent l'Au-Delà, il y a... juste avant que tu m'apparaisse ainsi, de retour. D'ailleurs avant de partir de là, j'aimerais faire savoir aux habitants ce qu'il vient de se passer... Si ça peut leur redonner de l'espoir... ».

Je soupirais tout en détournant la tête de mon ami, avant de le fixer à nouveau, les sourcils un peu froncés.

« Ou pas... ».

Même sans rien montrer d'autres, Angeal pourrait bien voir que quelque chose me gênait, avant même que je continue à m'adresser à lui. Cela dit, vu ce qu'il me balança à la figure quant à se sentir important, je doutais que peu de monde apprécierait.

« Les changements des uns peuvent s'avérer gênants... si c'est du au retour à la vie, c'est bien regrettable. ».

Je commençais à me demander en effet si c'était une bonne chose que mon ami soit de retour... s'il devait être totalement méconnaissable. Pour moi, plus il parlait, moins c'était Angeal. Il était une autre personne. J'entrepris de lui faire part de mon ressenti, sur un ton grave et ferme.

« Ce que tu dis ne te ressemble absolument pas Angeal. De plus sache pour ta gouverne que même si je ne suis pas important, comme tu dis, dans ce monde, une mission importante m'a été confiée, que t'en doutes ou pas. Mais j'imagine que tu ne peux pas comprendre. ».

Je fis quelques pas en direction d'une boutique sans y entrer pour autant – simplement que je souhaitais quand même parler à un habitant de ce qu'il venait de se passer – mais je compris bien que mon ami n'était pas décidé, à le voir se diriger plus vers la sortie. Comme nous étions encore à une distance à nous pouvions communiquer, j'écoutai ce qu'il me répondit concernant Sephiroth et je répondis à ses autres interrogations.

« Ton honneur risque en prendre un coup, avec tout ce que j'entends. Soit. Quand je parlais de l'autre monde, je parlais de celui des morts. C'était une métaphore pure et simple. ».
Mon ton se fit quelque peu arrogant sur ces mots, avant que je ne continue.
« Néanmoins, concrètement nous aussi sur un autre monde effectivement. Sur un monde nommé Spira. Je suis arrivé là par un portail. Il va falloir que je te parle de ça... enfin, si je juge nécessaire. ».

Et si lui se montrait honorable surtout. Parce qu'il s'avérait qu'il était devenu un ennemi public, lui permettre de voyager librement serait bien trop dangereux au contraire.
Pour savoir cela je n'avais pas le choix que de le suivre. Tant pis pour ce qui était d'informer les habitants locaux. Puisqu'il avait l'air pressé, autant y aller calmement et en communiquant correctement plutôt que de se chamailler dès le début.

« À en juger par la carte du monde que j'ai vue, la ville humaine la plus proche est Bevelle, au Nord. Comme je t'ai dis. Néanmoins, à une distance un peu plus longue et vers le Sud, il y a Luca. C'est par le Sud que je suis arrivé d'ailleurs. Je pensais me diriger vers Bevelle compte tenu de ce qu'il se dit concernant cette ville. ».
Non pas que j'étais attiré par leurs préceptes passés, mais plutôt curieux. De plus il y aurait sûrement des informations supplémentaires à glaner là bas. Je n'avais pas spécialement répondu à Angeal mais je préférais ne pas trop en dire, doutant que j'avais vraiment à faire à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Angeal Hewley

Première classe du SOLDAT

Première classe du SOLDAT

Messages : 7
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Dim 22 Avr - 12:32

Je voyais bien que Genesis n’aimait pas plus que ça le changement qui s’était opéré dans mon comportement, mais ce n’est pas comme s’il avait le choix de l’accepter. J’étais comme ça maintenant et j’étais clairement plus habilité à gérer les problèmes, vu que j’étais moins mou du genou. Qu’il pense ce qu’il veut je m’en fiche pas mal finalement, ça ne m’empêchera pas de continuer s’il n’est pas de la partie. J’espère juste qu’on aura le temps de se battre avant qu’il ne prenne la poudre d’escampette.

Bon je comprenais déjà un peu mieux les choses. C’était bel et bien Genesis qui m’avait ramené avec sa voix. Apparemment, ce n’était pas le genre de truc possible vu qu’il voulait l’annoncer aux gens d’ici mais grand bine lui fasse. Cependant j’allais pas l’attendre, j’avais d’autres trucs plus importants à faire que de m’inquiéter des habitants que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam.

Je ne vois clairement pas l’intérêt de prévenir les gens vu qu’ils verront sûrement d’autres résurrection si c’est possible à présent, mais si tu veux en tout cas, c’est pas moi qui vais t’attendre. J’ai d’autres chats à fouetter.

Apparemment, il comprit sans mal que je n’avais aucunement l’intention de le suivre, donc il se résignait à laisse la découverte aux habitants. Et puis quelque part, si j’étais le seul a ressuscité ils auraient de l’espoir pour rien. En réfléchissant, il se dirait sûrement que les avertir était à double tranchant, enfin bon après c’est lui qui vois. Mais il n’a pas l’air de vouloir me perdre de vue donc j’imagine que je risque de me le coltiner comme une moule à son rocher tant qu’il sera intrigué par mon changement. Si ça se trouve il se demande même si c’est le vrai moi et pas l’un de mes clones comme à l’époque. Je peux comprendre cette façon de voir les choses mais en même temps, un clone s’est sensé ressembler au vrai donc dans tous els cas même si je suis un clone le vrai Angeal aurait quand même changé.

Je rigolais face à sa réponse suivante sur son importance dans ce monde.

Touché mon ami, je commençais à croire que tu avais perdu de ta verve durant toutes ses années. Mais après je te t’oblige pas à me supporter avec mon changement que tu n’apprécies pas, on peut juste faire chacun son chemin, même si j’aimerais bien un petit combat avant. Enfin toi qui vois je m’adapte, on trouvera bien une autre occasion sinon.

Je soupirais tandis qu’il repartait encore dans ses délires de missions spéciale pour lui tout seul. Si ça peut lui faire plaisir de se raccrocher à ça pour faire quelque chose de sa vie grand bien lui fasse.

Oui c’est bon j’ai compris que tu étais un messager divin et tout le tra la la. Et oui j’ai changé, et peut-être pas pour le mieux à en croire tes paroles, mais tu n’as pas le choix. Quand tu as commencé à changer il y a des années je t’ai suivi presque aveuglément mais à croire que la notion d’amitié n’est que dans un sens pour nous vu que tu n’as pas l’air de vraiment vouloir me suivre. Je me répète rien ne t’oblige à suivre le vilain Angeal, te sens pas obligé justement à cause de cette pseudo-amitié vu qu’elle n’est présente que quand ça t’arrange dis-je en croisant les bras comme à mon habitude.

Bref, la conversation n’allait pas vraiment en s’arrangeant surtout qu’on abordait un autre sujet plus épineux qu’était Sephiroth. J’espérais qu’il ait lui aussi repris vie dans un monde quelconque du moment qu’il puisse reprendre les armes et que je puisse de nouveau me confronter à lui également.  Pour le moment, Genesis me fit part qu’on était sur un autre monde que Gaïa, nommé Spira, chose que je savais déjà, mais cependant le fait qu’il y ait semble-t-il des portails liant les mondes je ne savais pas en revanche. D’ailleurs il n’avait pas l’air de vouloir me donner plus de détail pour le moment.

Très bien si tu ne veux pas me donner de détail je trouverais bien mes informations ailleurs. En attendant, allons à Bevelle comme tu le planifiais. Je me contenterais de la ville la plus proche pour le moment et je verrais ensuite ce que je fais.

Je le laissais donc me guider vu qu’apparemment il avait une carte. Au pire s’il me lâchait je pouvais toujours avancer à l’aveuglette on verrait bien ce que ça donnerait, de toute façon je ne suis pas sans rien, vu que je suis armé si jamais nous rencontrons des monstres. D’ailleurs j’avais assez hâte de voir la tronche qu’ils pouvaient avoir dans ce monde et leur force.

Dis-moi, pour quelle raison es-tu venu jusque dans ce monde ? Et pourquoi m’appelé moi dans l’Au-delà ?

Je devais avouer être assez curieux. Genesis se sentait-il seul ? Ou avait-il d’autres raisons de vouloir me voir dans l’Au-delà ?
Revenir en haut Aller en bas
Genesis Rhapsodos

Protecteur de la Planète

Protecteur de la Planète

Messages : 9
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Sam 12 Mai - 17:00

Angeal ne voyait pas la nécessité de prévenir les habitants de ce qu'il venait de se passer à son sujet. Je trouvais cela un peu dommage mais pas indispensable non plus. Le soucis était que c'était encore une attitude qui ne lui ressemblait pas vraiment.

J'étais sur le point de le faire mais les habitants les plus proches que je vis semblaient bien trop occupés et trop peu disposés à m'entendre. Je sentais bien qu'Angeal n'aurait pas la patience d'attendre, ce qui était une autre preuve qu'il n'était plus lui-même d'ailleurs. L'ami que je connaissais était très patient, bien plus que moi même !

J'avais le choix de séparer nos chemins à nouveau en partant du principe que je trainais avec un usurpateur mais j'avais trop besoin d'en savoir plus sur le retour à la vie de celui-ci. Il compris bien que je ne supportais pas son changement d'ailleurs et me le fit savoir. Il me parla aussi d'un combat entre nous deux.
Combattre entre amis avait été une activité courante lorsque nous étions à la Shinra mais là, je sentais ses motivations différentes. Surement était-ce le changement que j'avais observé en lui qui me faisait penser ainsi.

Évidemment je n'allais pas refuser. Cela ferait de moi un couard et ce n'était pas le cas, mais en plus un petit combat remettrait sûrement les pendules à l'heure chez mon ami – oui celui qui prétendait l'être.

« Aaaah, tu veux combattre ? Comme tu voudras. ».

Pour cela il faudrait quand même quitter la ville. Nous pourrions effrayer les habitants et troubler la paix – réelle ou apparente, je n'en avais pas la moindre idée – de ce village.

« Avant cela autant quitter les lieux, nous ne gênerons personne. ».

Il s'adressa encore à moi, concernant notamment la mission à laquelle j'avais fait allusion, et malgré son ton et ses propos provocateurs, je ne cillai point. Je prenais une attitude désinvolte, même si je devais admettre qu'il marqua un point. Il était vrai qu'il m'avait suivi pendant ma dégradation. Cependant...

« Tu dis vrai, Angeal, tu m'as suivi... mais tu as préféré disparaître que d'aller jusqu'au bout. Je me suis retrouvé seul. Tu vois ce que je suis devenu, non ? Tu vois que je suis guéri. Sûrement aurais-tu guéri toi aussi, en suivant l'homme mauvais que j'étais à ce moment là. ».

Comme j'étais pressé de remettre mon ami dans le droit chemin, je lui fit signe de me suivre hors de la ville. La sortie était bien visible et avant qu'il ne montre la quelconque hésitation, je m'adressai à lui à nouveau.

« Tu m'as fait part de ton souhait de sortir de la ville, c'est par ici. Enfin là on va vers Bevelle. Si en fait tu veux aller vers Luca, c'est de l'autre coté. C'est comme tu voudras. Quant aux détails, n'es-tu intéressé par le fait de les trouver toi-même ? Certes, c'est par ces détails que je me suis retrouvé au hasard sur ce monde, mais j'y ai appris des choses du coup. Et j'ai pu t'appeler. ».

Il avait beau avoir changé, j'espérais encore retrouver l'amitié que nous avions connue et je ne me voyais pas le dégager complètement. J'espérais au contraire le remettre dans le droit chemin. Et lui faire savoir mes bonnes intentions.

« Pourquoi t'avoir appelé... toi ? Sache que j'ai voulu appeler quelques autres personnes, dont ton ami chiot. Tu es le seul à m'être apparu. C'est tout. À vrai dire, je voulais en savoir plus sur ce qu'ils appelaient l'Au Delà et ils m'ont dit de penser à des proches défunts. Soit. Nous sommes maintenant hors de la ville. Bevelle est assez loin mais nous pouvons nous y rendre à dos de chocobo si tu le souhaites, puisqu'il y en a ici aussi. ».

Je doutais qu'il accepte de monter sur le dos d'un de ces volatiles, surtout s'ils sentaient aussi fort que ceux de Gaïa, cependant, une autre possibilité d'aller plus vite ne me semblait pas plus confortable...

« Sinon, peut-être que tu as encore ton aile, mais personnellement, je ne tiens pas à me déplacer ainsi. ».

Une aile noire... Je doute que les gens apprécieraient de voir un tel individu.

« On peut y aller à pied aussi. À savoir si tu veux attendre pour le combat ou non. Si tu veux attendre d'en savoir plus sur ce monde. ».
Revenir en haut Aller en bas
Angeal Hewley

Première classe du SOLDAT

Première classe du SOLDAT

Messages : 7
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Mar 29 Mai - 21:46

Genesis n’avait vraiment pas l’air fan de mon changement d’attitude et de personnalité. Mais bon en même temps, je m’en fichais de son avis. Pourquoi se préoccuper autant des gens ? Pour la reconnaissance qu’ils ont derrière je ne vois vraiment pas l’intérêt. Prévenir les gens des ressuscités ? Je suis sûr qu’ils trouveraient le moyen de nous faire tout retomber dessus si jamais y avait la moindre erreur de faite. Nan vraiment y en avait marre de devoir toujours agir pour les autres, donc je vais agir pour moi ça changera et si Genesis n’est pas d’accord tant pis pour lui. Je ne le retiens pas.

Combattre oui, pas là maintenant, mais quand on sera sur un terrain plus dégagé où on ne risqueras pas d’être interrompu là oui ça sera plus intéressant.

On eut la même idée en même temps, l’exposant simplement différemment, vu que Genesis pensait surtout à la nuisance que cela ferait pour les gens alors que moi c’était l’inverse les gens me gênerait pour faire ce que je voulais. Je ne les détestais pas et n’était pas au point de vouloir les tuer, mais une fois en combat, le premier qui passerait par là prendrait cher. Et de toute manière c’était mieux sans spectateur pour intervenir.

Il revint après sur notre période peu de temps avant que je ne perde la vie.

On ne le sauras jamais vu que je suis parti. J’avais ma propre voie à suivre tout comme toi. Une vision similaire n’empêche pas des objectifs différents et tu le sais. On a eu beau souvent avoir les mêmes idéaux on ne les as jamais abordé de la même manière. Donc si je t’avais suivi au lieu de partir je me serais perdu moi-même car je n’aurais pas fait ce que je me devais de faire à l’époque.

Je le suivais jusqu’en dehors de la ville car il semblait tout d’un coup pressé de quitter les lieux. Avait-il soudain l’envie de se battre contre moi ? Ou étais-ce simplement pour m’éloigner des habitants car il ne savait pas comment je réagirais ? Aurait-il peur de mes réactions ? Peur je ne pense pas Genesis à toujours été quelqu’un de courageux, je dirais plutôt qu’il était incertain quant à ce que je pouvais faire, vu mon changement de personnalité.

On ne va pas combattre de suite on est encore trop proche de la ville. Et on va aller à la prochaine ville la plus proche donc Luca si j’ai bien compris. Tu sais des choses dessus ?

Je croisais les bras afin de réfléchir à la suite des événements.

Je ne me déplacerais pas avec mon aile non plus pas très discret. Je n’ai pas spécialement envie de me faire remarquer. Je veux savoir le plus vite possible comment retourner sur notre monde étant mon objectif sur le long terme, j’ai besoin d’aller me recueillir à Banora.

Ma ville natale me manquait et même si elle avait changé, je voulais tout de même y aller. Cela restait un lieu auquel j’étais attaché et même en ayant changé de personnalité, je ne pouvais décemment pas revenir d’entre les morts sans fouler cette terre de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Genesis Rhapsodos

Protecteur de la Planète

Protecteur de la Planète

Messages : 9
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Mar 5 Juin - 0:59

Malgré les changements négatifs dont Angeal faisait preuve, je pouvais remarquer qu’il lui restait encore un peu de raison. Cela donnait de l’espoir. Il reconnaissait qu’il valait mieux être le plus éloigné possible d’une ville si nous voulions combattre. Au moins, nous étions d’accord sur ce point et l’un ne ferait pas de difficulté à l’autre quant à s’éloigner.
Néanmoins, sûrement avait-il d’autres motivations quant à vouloir combattre assez loin d’une ville. Vu ses changements d’attitude je n’étais pas convaincu qu’il n’ai que de bonnes intentions, bien au contraire. Cela pourrait cependant piquer son honneur et je me fis un plaisir de le lui rappeler, encore.

« C’est sûr, il serait dommage que tu te retrouves dans un cachot après avoir choqué des gens… Ton honneur en prendrait un très sale coup ! ».

J’avais presque envie de rire rien que d’y penser mais je ne montrai rien de tel, comme à mon habitude.
Il fit assez clairement part de sa crainte d’être interrompu. Encore quelque chose qui ne lui ressemblait pas. Tout comme ce qu’il me dit quant à sa mort et ce qu’il avait fait avant. Il n’avait pas vraiment tort, je ne pouvais pas lui enlever cela mais quelque chose clochait encore dans son dialogue…

À la suite de ses mots, je ne pu m’empêcher de citer Loveless, encore.

« Mon ami, tu prends ton envol à présent ?
Vers un monde qui nous rejette, toi et moi ?
Tout ce qui t'attend est un sombre lendemain,
Peu importe ou les vents souffleront. »


Cela lui rappellerait sûrement des choses, et surtout le ferait râler mais tant pis. c’était ma façon de réfléchir et de faire réfléchir.

« Sinon ce n’est pas vers Luca que nous nous dirigeons mais vers Bevelle. Cependant si finalement tu préfères aller à Luca, nous pouvons y aller. Il faut seulement repasser par la ville que nous venons de quitter, Guadosalam. ».

Du coup je n’avais pas répondu à sa question quant à ce que je pouvais savoir sur Luca, mais s’il y tenait vraiment je pourrais bien donner quelques bribes d’informations. Juste ce qu’il faudrait.
Néanmoins il aurait bien d’autres choses à savoir, concernant les portails cette fois-ci. Je me gardais pourtant de lui dire ce que je savais et à vrai dire je préférais connaître l’issue du combat que nous avions prévu. Je me contentai pour le moment d’une réponse des plus vagues.

« Heureusment que tu parles d’un objectif à long terme. En effet, nous ne sommes pas prêts de revenir sur Gaïa, et donc de nous retrouver à Banora. ».

Déjà il faudrait rejoindre un portail, et un avec lequel on pourrait utiliser des gemmes, si j’avais bien compris les informations que j’avais pu avoir. Ces portails étaient bien gardés et en plus je n’avais pas envie de liquider toutes mes gemmes pour quelqu’un qui pourrait être plus un usurpateur que mon ami.

En attendant, nous nous éloignions de la ville, mais le ciel se couvrait de plus en plus, laissant apparaître des éclairs. Ceux-ci étaient extrêmement violents à priori, lorsqu’on les voyait s’abattre sur les paratonnerres visibles au loin. J’avais entendu parlé d’une région appelée Plaine Foudroyée et je supposée que c’était bien là l’endroit désigné. Allait-il vouloir se battre ici ? Je n’étais pas très partant mais s’il y tenait absolument… Déjà qu’on pourrait très difficilement s’entendre parler...
Revenir en haut Aller en bas
Angeal Hewley

Première classe du SOLDAT

Première classe du SOLDAT

Messages : 7
XP : 6
Date d'inscription : 03/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   Lun 30 Juil - 19:44

Nous décidions d’un commun accord avec Genesis. Nous allions combattre loin des villes chacun surement avec une raison différente mais peu importait. On était quand même encore d’accord sur certaines choses. Comme quoi notre amitié n’était peut-être pas totalement à jeter aux oubliettes. Et puis, je lui devais une fière chandelle quelque part vu qu’il m’avait fait revenir grâce à son envie de me revoir. J décidais donc d’un commun accord avec moi-même d’être un peu moins dur avec lui. Après tout il n’avait pas tout les tords. Chacun avait sa part dans cette histoire.

Sa répartie quant à mon honneur me fit esquisser un fin sourire.

Tout dépendrait si je gagnais mon combat avant. Le fait de choquer des gens en soi m’importe peu. L’avis des gens c’est une chose la prise en compte de celui-ci en ai une autre. Quand au fait de rester enfermé, je dois bien avouer que ça me chagrinerait, je ne serais pas en mesure d’explorer ce monde qui a l’air somme toute intéressant. J’ai beau vouloir retourner à Banora si je peux voir un peu plus de choses ici avant de partir pourquoi pas ? Surtout des techniques de combat, je serais curieux de savoir comment ils se battent dans ce monde.

J’écoutais la suite des paroles de Genesis et notamment un nouveau poème. Je serrais les dents face à celui-ci mais ne dis rien préférant me taire plutôt que de dire quelque chose que j’étais sûr Genesis n’apprécierait pas. De toute façon, j’avais bien l’impression qu’il ne m’appréciait plus des masses, du moins mon nouveau moi, pourtant il allait devoir s’y faire. Je n’étais pour le moment pas prêt.

Ne nous prenons pas la tête pour le chemin on est sorti de la ville alors allons à Bevelle. Et je veux retourner à Banora, mais rien n’empêche de traîner un peu en route. J’ai quand même gardé mon âme d’aventurier curieux.

Je me demandais d’ailleurs s’il y avait des armuriers ou ce genre de trucs sur ce monde cela pourrait notamment aider pour comprendre un peu leur manière de vivre. Déjà si des armes étaient vendus cela voulait dire que leur nature était aussi dangereuse que la nôtre car des monstres rôdaient. A voir, de toute façon, Bevelle n’avait pas l’air à côté non plus, donc si des monstres étaient dans le coin on tarderait pas à les croiser je pense.

Pour le moment, j’étais assez admiratif du spectacle devant moi au loin. Des éclairs assez impressionnants déchiraient l’obscurité du ciel et s’abattait sur des piliers assez impressionnants aussi. Ce décor montrait à quel point la nature pouvait être puissante belle à la fois. C’était un décor plutôt intéressant pour un combat et personne ne viendrait nous déranger vu qu’on entendrait certainement pas les bruits de batailles avec l’orage. C’était plutôt l’endroit idéal. A voir ce qu’en penserait Genesis mais le connaissait si je le défiais même si l’endroit ne lui inspirait pas confiance, ne serait-ce que par fierté et honneur il ne se dégonflerait pas.

Je ne sais pas comment s’appelle cette région droit devant nous, mais c’est un paysage bien rare sur Gaïa. C’est impressionnant. Si je te défie au milieu de ce spectacle aura tu le cran d’accepter ? Après tout on sait tous les deux que ce combat aura lieu donc autant trouver un endroit ou on ne risque pas de faire de mal aux gens comme ça tu seras complètement concentré toi et ta nouvelle conscience et on pourra véritablement se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre illusions et réalité [PV : Angeal Hewley]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angeal Hewley - The first clase of Soldier..!!
» Angeal Hewley pour etre original !
» Entre cauchemar et réalité (prio' Howahkan)
» [1748 - 1754] Ω Entre mythes et réalité Ω (Icarus)
» Entre Illusion et Réalité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalized Destiny :: Toute l'histoire :: Spira :: Continent Centre :: Guadosalam-
Sauter vers: