Forum rp sur les univers de Final Fantasy VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII et Valkyrie Profile.  
AccueilRechercherPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yoligan, fin stratège de l'ombre et voyageur perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Yoligan Niveren

Stratège Mécanicien de Guerre

Stratège Mécanicien de Guerre

Messages : 3
XP : 1
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 20
Localisation : Dol
avatar

MessageSujet: Yoligan, fin stratège de l'ombre et voyageur perdu   Lun 19 Fév - 23:04

Yoligan Niveren alias Black Chaser



Prénom : Yoligan
Nom : Niveren
Date de naissance / Âge : 35ans
Monde d'origine : Non répertorié
Lieu de naissance : La capitale de son monde, Atlan.
Allégeance : Cosmogoth
Rang : Stratège mécanicien de guerre

Provenance avatar : Chocofing R - Aucun univers particulier (ici Bethesda – Corvo de Dishonored 2)



Miroir Ô Miroir, montre moi ce personnage !


Vous devez vous demander comment se fait-il qu'il ressemble à un quinquagénaire alors qu’il n’a que trente-cinq ans… Les détails seront donnés en histoire mais pour faire simple son voyage par son prototype de portail entre Grand Pulse et Dol/Ivalice (encore à déterminer pour le moment) lui ont donné ces traits physiques.
Cependant il semblerait que ce ne soit que superficiel. La partie visible de son corps, et quelques centimètres plus profondément seulement sont touchés par cette vieillesse prématurée. Les organes internes eux sont intacts. Ce qui peut surprendre un voyou qui se prendrait une patate de forain trentenaire en espérant agresser un homme presque deux fois plus âgé.

En effet, ses cicatrices accumulées depuis son enfance sont assez nombreuses. Des coupures aux impacts de balle, le corps vieilli les a rendues encore plus visibles qu’auparavant. Elles sont essentiellement placées au niveau des épaules, du torse, du dos et du bassin. Étant les plus graves et marquées. Heureusement sa constitution et un mental plutôt solides lui ont valu une expérience assez fournie pour le grader haut sur le terrain en très peu de temps. Ce qui aide pas à le voir aussi jeune qu’il prétend être.
Pourtant ses aptitudes physiques sont plutôt remarquables, notamment sa souplesse qui l’ont sorti nombre de fois d’un pétrin qu’il n’avait pas prévu. Il n’a pas une force brute gigantissime mais il sait compenser avec sa dextérité aussi bien physique que magique.

Sa magie, elle, utilise des teintes rouges. Plus vers le sombre que le scintillant. Cependant elle n’est pas aussi sombre que sa chevelure noire ébène. Courte. De la barbe volumineuse et grisâtre mais taillée plutôt courte aussi pousse sur son visage. Visage expressif marqué par les rides alors que sa voix est encore loin d’être rocailleuse. Quoique virile.
Il mesure un mètre soixante-quinze pour soixante-sept kilogrammes. Des chiffres convenables pour une corpulence originellement mince. De ce côté sa morphologie reste dans la moyenne… du moins comparé à ses pairs de son monde.

En civil, il porte une tenue plutôt élégante. T-shirt bleu foncé surmonté d’une chemise bleue dont les dorures légères synthétiques arborent les attaches, blazer bleu grisonnant avec doublure renforcée sans manches, pantalon bleu avec ceinture renforcés, bottes noires renforcées… Une tenue aussi bien adaptée pour les promenades en milieu urbain que pour les soirées mondaines.
Son sac, en plus de contenir ses affaires, est sa tenue de combat (lien FT). Une fois mise, elle ressemble à un costume de docteur de peste. Chapeau haut-de-forme avec lunettes de protection, masque à bec crochu à gaz, manteau noir à ceinture renforcés avec épaulières et gantelets, protège-tibias, ainsi que sa canne noire. C’est une tenue que vous aurez rarement l’occasion de voir porté, puisqu’il ne s’en sert qu’en service ou en cas d’extrême urgence.
Asseyez-vous sur le divan et parlez moi de vous !


Certains pourraient le qualifier d’immodéré, d’irréfléchi, de grand malade… Et pourtant ses plans réussissent souvent. En effet son ouverture d’esprit et sa volonté pragmatique ont déjà sauvé la vie de pas mal de ses frères d’armes au combat. Préférant l’efficacité à la beauté, les seuls moments où il se montre sur le champ de bataille c’est que c’est prévu dans ses plans ou que vous l’avez percé à jour… ou que vous avez une chance inouïe. Parce qu’à cause de son manque de chance, toute sa vie il a dû s’adapter pour contrôler le plus de variables possibles afin de réduire au possible le champ de l’aléatoire. Après tout on ne dirige pas ses troupes au petit bonheur la chance.

Les effets de sa malchance ? En plus de sa volonté de contrôle et de s’adapter à toute situation imprévue, son comportement est passé de l’extraverti qu’il était enfant au mystérieux qui ne se confie qu’à ceux qu’il estime aptes à accepter ses révélations sur son passé. Et pour le moment, il ne les compte que sur des doigts de manchot. En effet, loin de son monde il a dû s’adapter aux lois régies par Grand Pulse et Cocoon. Désormais pour lui l’échiquier que représente l’univers suit des règles qui ne manquent plus qu’à être découvertes et maîtrisées, mais en conséquence il s’est mis à douter de tous ceux qui l’approchent. Gentils ou méchants, alliés ou hostiles, il recherche toujours le but qui motive leur interaction avec lui. Parce que de ce qu’il a pu remarquer, l’instinct est le même chez lui qu’à Grand Pulse. Et c’est en suivant cette logique qu’il a pu rester en vie jusqu’ici.

Cependant, mystérieux et réservé ne signifie pas toujours fermé aux interactions sociales. En effet lorsqu’on l’aborde c’est un homme souriant et chaleureux qui ne fera que vous analyser inconsciemment. Ce n’est pas son genre de faire une fixette sur ses doutes à moins que ça ne devienne vraiment louche. Et si des doutes sont perçus, dîtes-vous qu’il cherchera le fin mot de l’histoire. C’est pour cela qu’il ne mise rien à ceux qu’il vient de rencontrer, à moins de devoir faire un coup de poker.
Il ne trahit personne, parce qu’il ne promet jamais. Pour lui les promesses ont autant de valeur que les prédictions d’un prophète, elles ne sont là que pour faire souffrir ceux qui la respectent et c’est encore pire lorsqu’elle est rompue. Car oui, le seul Dieu qu’il respecte est celui de l’évolution.

Parce que l’être naît faible et meurt légendaire, l’Homme naît enfant et meurt Dieu.

C'est écrit dans votre karma...


Il était une fois, un monde fut en proie à la mort et la destruction, à la corruption et la tromperie, à l’absence de justice et l’oubli des héros. Un monde où plus aucun avenir n’était attendu. Sauf pour  une famille qui accueillit un jour son nouveau membre. Ce jour-là la famille Niveren compta Yoligan parmi ses protégés. Elle était implantée dans la campagne loin des conflits et sa famille fut heureuse de sa naissance tout le long de son enfance accompagnée de sa sœur aînée, ses deux parents et son grand-père. Rien ne semblait ainsi rompre cette paisible existence qu’était la leur. Jusqu’au crépuscule de cette innocente réalité.
Yoligan, à l’aube de ses sept ans, reçut une lettre de la capitale. Il était écrit qu’à la fin de son printemps, l’État mondial le prendra sous son aile et fera de lui le grand homme qu’il souhaitera. Heureux d’une telle promesse d’avenir, il s’empressa de prévenir le reste de sa famille. Cependant…

Au lieu d’être tout aussi joyeux que lui, ses parents eurent l’air lugubre. La mère se jetant dans les bras de son mari et pleurant au grand Dieu pourquoi un tel sort leur arrivait inquiéta fort notre petit Yoligan. Il demanda alors pourquoi ses parents étaient si tristes. Son père lui répondit que tous les ans une nouvelle rafle d’enfants était réalisée au hasard, annonçant par lettre qui sera choisi pour étudier à la capitale. L’enfant crédule posa pourquoi c’est si mauvais au point de les attrister, son père dit en retour qu’aucun élève ne revenait jamais de leur école. Ce qui fit éclater la mère en sanglot et le fils qui accourut alors vers ses parents et sa sœur, ayant tout entendu, les rejoignit. Ainsi finit la jeunesse innocente de Yoligan.

Les années passèrent et l’enfant élu grandit. La date butoir approchant son père ancien forgeron et sa mère mage lui apprirent les ficelles de leur métier en plus des cours qu’ils avaient à l’école de leur ville sa sœur et lui. Ils ne pouvaient fuir un État mondial, la famille de l’enfant déserteur était systématiquement traquée puis éliminée. Ce n’était plus de leur âge tout ça. De plus avec la doctrine actuelle c’était un grand honneur que de pouvoir étudier à la capitale. Les élèves avaient tous les moyens possibles et imaginables pour apprendre à devenir l’élite, « l’Espoir du Monde » comme répétaient les professeurs. Malgré le fait qu’ils étaient une petite minorité de choisis parmi les quatre coins du globe, personne ne cherchait à l’embêter. Après tout il était devenu le préféré de tous les adultes, on se demande bien pourquoi.

Des cours particuliers lui étaient imposés : étiquette et bienséance, magie supérieure et mathématiques appliquées… de quoi le former à penser comme un adulte en très peu de temps alors qu’il avait à peine atteint l’adolescence, ce qui eût pour effet de le faire faire école buissonnière sur pas mal de matières… et rougir bon nombre de professeurs sans le montrer. Rapidement il développa une personnalité d’enfant gâté pensant que tout lui est dû sans que personne ne le contrarie et s’éloigna de sa famille mois après mois… années après années… Jusqu’au jour où ses parents ne purent plus rien lui apprendre de plus et atteignirent leur limites de connaissances. À présent l’enfant que sa famille connut n’était plus un enfant incapable. Malgré ses changements de mentalité ses parents voulaient qu’il se rende compte de lui-même ses erreurs, puisque désormais son sort n’était plus de leur ressort. Leur enfant était devenu grand et sa sœur s’était jurée de le retrouver lorsqu’elle aura fini ses études de scribe magique. Ils se promirent alors de se revoir un jour.

Arrivé par transporteur arcanique, un engin massif de vol fonctionnant sur un système hybride entre la mécanique et la magie, il fut accueilli par ses professeurs avec ses futurs compagnons de classe. Les cours qu’ils suivaient les préparaient à plusieurs domaines qu’ils choisissaient en fonction de leurs affinités. Yoligan choisit la stratégie et la physique hybride, voulant lier ces deux domaines une fois adulte. Comme eux il était traité royalement même s’il ne retournait pas toujours autant de respect à l’étiquette. Il n’aimait pas le superflu, déjà il pensait efficacité. Et personne n’avait le droit de le contrarier sinon c’était la menace de se faire renvoyer. Alimentant la haine et l’hypocrisie des servants et professeurs. C’était ça, être l’Espoir du Monde.
Si seulement c’était le seul élève… Une majorité d’autres étaient comme lui. Poussant le personnel à devenir de plus en plus hostile à leurs caprices. Ce qui résulta à un soulèvement qui opposa la garde aux nombreux employés. Et c’est ainsi qu’il put se faire remarquer parmi ses camarades de classe.

Lors de ce soulèvement, d’autres citoyens en profitèrent pour manifester et tenter de renverser la capitale afin de « mettre un terme à toute cette folie de dirigeants corrompus ». Pourtant ce sont ces mêmes dirigeants qui l’avaient choisi, qui lui avaient permis d’apprendre plus que les autres, qui lui avaient promis un avenir heureux pour lui et sa famille… Il ne pouvait laisser sombrer ceux qui lui ont offert tout ça. Il décida de former un groupe de sabotage avec ses compagnons pour s’occuper de ces rebelles afin de protéger ce qui était devenu leur nouvelle maison. Ce qui eut un effet considérable, les rebelles ayant sous-estimé les capacités de l’Espoir du Monde. Ayant regroupé les capacités des différentes années et profité de ses aînés pour en apprendre sur le tas, il put les guider grâce à son charisme à travers les échecs et réussites de leur escouade. Ce qui ne passa pas inaperçu aux yeux des officiers militaires qui virent un grand potentiel en ce jeune homme ayant à peine la vingtaine d’années.

La rébellion mise en déroute et la majorité des responsables arrêtés, on lui offrit de rejoindre l’armée en sous-officier. Ce qu’il accepta d’un flegme particulier, mettant en lumière quelques doutes vis-à-vis des impressions de ses futurs supérieurs envers lui. Comme s’il avait prévu qu’on viendrait vers lui. Mais ils rejetèrent la possibilité qu’il soit dangereux lorsque Yoligan décida de rejoindre l’armée depuis le bas de l’échelle. Contrairement à ce qui lui a été proposé. Pensant qu’il était pas si intelligent que cela.
Il se fit des amis proches et appris sur le terrain comment vivent et agissent les soldats qu’il a l’intention de diriger. C’était une des raisons pour laquelle il voulait débuter depuis le bas de l’échelle. Grâce à ses aptitudes il n’eût cependant pas trop de soucis pour monter en grade, ayant assez de temps entre chaque palier pour le comprendre. Et à sa trentaine que tout bascula.

Étant resté un homme de l’ombre parmi ses frères d’armes, sa montée fulgurante de grades ne fut pas trop reconnue. Seuls les officiers l’ayant remarqué et ses divers contacts utiles liés avec le temps le connaissaient. Ce qui était plutôt pratique puisque bon nombre de militaires étaient des choisis par l’État mondial, il pouvait rester discret et ne pas susciter la jalousie de ses confrères. Cette prudence excessive fut remarquée par l’un des officiers. Kariss Landers. C’est celui qui lors du conseil des officiers avait refusé qu’on l’engage en sous-officier, ayant remarqué le vrai but du zèle de Yoligan. Purger l’État mondial des dirigeants corrompus.
Lors d’une mission, on ordonna à Yoligan de diriger une équipe d’élite en éclairage afin de saboter la base centrale de rebelles et préparer une frappe éclair. La mission se déroula sans accrocs cependant l’attaque fut donnée trop tôt, ce qui compromit leur infiltration. Les gardes alertés, ils furent piégés. Puis capturés.

Le plus surprenant ne fut pas l’attaque prématurée, mais lorsque que le chef de la rébellion Breig Thomas lui apprit après avoir exécuté ses camarades que Kariss Landers l’avait vendu en échange de victoires factices pour augmenter son prestige et monter en grade. Abasourdi, il comprit alors que la rébellion même était une vaste blague. Un moyen pour les dirigeants corrompus de jouer avec la vie de ses citoyens en faisant croire à des soulèvements populaires ayant un impact et les distraire des réels problèmes de la société. Une idée lui traversa l’esprit, quitter ce monde. Puis une image de sa famille revint en mémoire…
Il devait rester. Il devait transmettre un futur radieux pour ceux qui vivent dans l’ignorance. Il devait changer ce monde.
En utilisant sa magie au maximum de ses capacités, il réussit à perturber les appareils électriques et ceux qui l’entourent tout en se libérant. Enclenchant les pièges explosifs précédemment installés qui firent exploser plusieurs zones dont les générateurs principaux et de secours, entraînant une réaction en chaîne faisant des centaines de victimes dans la grotte montagneuse qui servait de base. La montagne commençant à s’écrouler sur la base, le chef de la rébellion voulut l’empêcher de la quitter et faire fuiter des informations aussi compromettantes.

Yoligan fatigué et son adversaire atteint par son sort de désordre, ils durent se battre au couteau à cause du sol devenu instable. Un combat de longue haleine où le premier affaibli l’emportait sur le second. Ils enchaînèrent coups faibles sur coups faibles, prises de soumission et dégagements poussifs, entailles et épreuves de force sur leurs dernières ressources. Tombant tous les deux à terre de fatigue. Ils se relevèrent un genou à terre pour tenter d’abattre l’autre mais même combat, leurs forces s’amenuisent mais pas leur détermination à éliminer l’autre. Ils finirent allongés, essayant de poignarder en un dernier espoir de faire saigner l’autre. Ne faisant finalement qu’entrechoquer leurs lames. Ils perdirent connaissance.
Yoligan ouvrit les yeux, remarquant qu’il était confortablement installé dans un lit. Un homme ressemblant étrangement à son père à son chevet le fixait, l’air ravi de le voir s’éveiller. Il apprit par celui-ci qu’il était sur Cocoon et qu’il avait été trouvé endormi et blessé dans une ruelle sombre alors que ce dernier venait de passer. Ils échangèrent quelques informations comme comment vivre dans leur monde respectif en profitant de l’ouverture d’esprit de l’autre. Il lui fit montrer à quel point Cocoon était si parfait malgré les lois assez contraignantes et surtout cette Purge…
Malgré le fait qu’il était intrigué par ce qu’il se passait dans ce monde, il savait que ce n’était pas le sien. Il voulait retourner dans son monde, il le devait. En attendant de pouvoir retourner chez lui, son sauveur lui proposa de l’héberger.

Pendant cinq ans, ignorant totalement ce qu’il se passait dehors et aidant par moments son hôte armurier à forger ses équipements grâce à la supériorité technologique de son monde, il étudia toutes les théories possibles pour retourner chez lui. Faisant des nuits très courtes afin d’optimiser au possible son temps de travail. Désormais plus personne ne pouvait lui apporter la solution à ses soucis, il devait grandir. Les premiers jours étaient difficiles mais sa détermination à retourner chez lui le changea et le rendit mature et sage. Apprenant sur le tas les diverses méthodes de recherche avec les bases qu’il possédait. L’armurier l’assistant lorsqu’il n’était pas derrière la caisse et lui racontant par moments les dernières nouvelles du monde extérieur, notamment les divers troubles majeurs comme l’arrivée au pouvoir d’un fal’Cie suivie plus tard de la liaison entre Cocoon et Gan Pulse à la fin de son règne. Puis ce qui devait arriver arriva. La vague de magie qui semblait-il chamboula les lois du monde, mais au lieu de rendre plus difficile ses recherches ça accéléra puisque ses capteurs qu’il avait conçus mesurèrent les variations nécessaires à l’élaboration de théorie sur laquelle se baser. Ce qui se confirma avec les divers témoignages d’apparitions et disparitions soudaines. Il put alors concevoir son prototype de portail.

Il ne pouvait cependant risquer de se le faire voler ou effacer ses recherches, alors il dut cacher au possible ses travaux. Et comme il n’avait pas de temps à perdre, lorsque sa machine fut prête il l’activa. Persuadé que ça le transportera chez lui, il fit ses adieux à celui qui l’a hébergé et soutenu tout ce temps et entra dedans. Causant une coupure d’énergie sur plusieurs kilomètres autour du portail ainsi prototypé, cependant une fois dedans tout le contenu de la pièce où elle s’y trouvait disparut. Comme happé par le portail. Ne laissant que l’armurier et les objets précédemment rangés dans la pièce dans l’état où ils étaient avant l’arrivée de Yoligan.
Dans le portail Yoligan se retrouva transporté comme dans un vortex bleu et blanc, sa peau prenant des rides. Ce qui l’affola en se demandant comment il allait terminer son voyage entre les mondes. Voyage qui se termina quelques minutes plus tard, lorsque les couleurs s’assombrirent comme si il plongeait dans les abîmes. Ne voyant même plus le bout de son nez. Et c’est ainsi que…

La suite au premier RP*.
*Staff:
 


Parlez-nous un peu de vous, joueur !

Prénom et/ou pseudonyme : YoloNightcall
Âge : 19ans
Disponibilité : Durant le weekend, parfois en semaine.
Comment nous avez-vous trouvé ? Le fameux quatuor Rinhel m'a invoqué ici
Les mots codes * : [Validé par Fáfnir]
Votre expérience RP ? Depuis 2-3ans je RP en forum, joue à du JDR "sur table" et quelques fois RPCB.
Question subsidiaire... Cookies ou donuts ?! J'aime autant les deux donc ne ferai pas de choix. Et pour le fameux chocopain... J'ai toujours dit chocolatine. Mais bon on va pas débattre dessus... non ? Razz

* Information obligatoire
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi

Sac à main

Sac à main

Messages : 301
XP : 10001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 21
Localisation : Démêle ses têtes
avatar

MessageSujet: Re: Yoligan, fin stratège de l'ombre et voyageur perdu   Lun 5 Mar - 20:11

Attention ! Tu commences a prendre un peu trop de temps pour achever ta présentation. Aussi je te prierais de l'achever dans la semaine ou nous nous verrons dans l'obligation de supprimer ton compte.
Revenir en haut Aller en bas
Yoligan Niveren

Stratège Mécanicien de Guerre

Stratège Mécanicien de Guerre

Messages : 3
XP : 1
Date d'inscription : 05/02/2018
Age : 20
Localisation : Dol
avatar

MessageSujet: Re: Yoligan, fin stratège de l'ombre et voyageur perdu   Mar 6 Mar - 23:40

Désolé du dépassement de délai. J'annonce cependant ma fiche de présentation comme prête à l'évaluation ! En espérant qu'aucune erreur n'a été commise dans l'histoire Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kusanagi

Sac à main

Sac à main

Messages : 301
XP : 10001
Date d'inscription : 09/07/2017
Age : 21
Localisation : Démêle ses têtes
avatar

MessageSujet: Re: Yoligan, fin stratège de l'ombre et voyageur perdu   Mer 7 Mar - 8:05

Bonjour et bienvenue sur Crystalized Destiny !



Pour un non initié aux univers Final Fantasy, cette présentation me laisse présager du bon. En tout cas, je valide ton personne, son histoire/présentation est tout a fait complête et laisse présager des Rp de bonne facture.
J'attends patiemment ta Fiche Technique et si j'ai bien compris je vois a quel groupe Rp tu appartiens.


Présentation validée ! Et bon Rp !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Yoligan, fin stratège de l'ombre et voyageur perdu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yoligan, fin stratège de l'ombre et voyageur perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yho Sétano [voyageur]
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Voyageur sanguinaire cherche partenaire pour gentil massacre de la veuve et de l'orphelin.
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» L'Ombre du Vent. [ Free. ][ UC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalized Destiny :: Règlement, explications, vie du forum :: Les citoyens des mondes :: Fiches validées-
Sauter vers: