Forum rp sur les univers de Final Fantasy VII, VIII, IX, X, XI, XII, XIII et Valkyrie Profile.  
AccueilRechercherPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Kushi Rinhel

...

...

Messages : 7
XP : 5
Date d'inscription : 05/01/2018
avatar

MessageSujet: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Jeu 8 Fév - 0:50

Entre Archadia et Dalmasca, il y avait une belle trotte à faire, mais, il fallait bien avouer que les deux sœurs n'avaient pas chômé ses deux dernières années, après avoir fouiller leur empire natal de fond en comble (ou tout au moins le sud du pays), découvrant chaque recoin de celui-ci, se familiarisant aussi avec l'en dehors de leur ville natale... Elles étaient passées à Nabradia, qui ne leur avait clairement pas nécessité autant de temps. Puis, il fallait aussi admettre que l'idée de voir la mer était une optique bien excitante. Pas nouvelle pour leur ancienne vie, mais ce n'étaient que des souvenirs lointains et kushi ne c'était jamais émerveillée, même silencieusement, devant ce spectacle fantastique. Alors, elle était motivée pour presser un peu sa sœur à rejoindre la troisième nation, celle de Dalmasca.

Elles étaient arrivées depuis peu, deux petites semaines tout au plus et, outre une ville frontalière ou il fallut acheter des visas, ainsi qu'après la fouille minutieuse de cette première ville, elle c'étaient mise en route pour la capitale. Partir d'une grande ville, pleine de monde, c'était toujours plus aisé. Dans une quête aussi complexe, valait clairement mieux être organisé. Leur petite traversée d'une partie du pays ne se déroula cependant pas comme prévu, essuyant deux tempêtes de sable violentes coup sur coup, elles avaient aussi dû affronter une meute de bestioles terrifiantes et gigantesques durant l'une de ses deux tempêtes. Leur transport directement sortit des chantiers de leur mère pris de lourds dégâts à cette occasion tandis que les sœurs y laissèrent beaucoup d’énergie.

La présence d'Ulaan sur cette mésaventure c'était au final avérée salvatrice puisque l’énorme chien du désert avait sauvé le groupe en achevant le combat à lui seul au plus gros de la tempête de sable. En plein milieu d'une zone désertique hostile, ce furent les deux montures qui tirèrent le plus efficacement l’embarcation, bien que l’orgueil de Kushi l'avait poussée à participer à l'effort... Jusqu'a ce que leur groupe ne tombe finalement sur une caravane d'une tribu nomade. Leur langage sonnait différent, mais fort heureusement, ils parlaient la langue commune, un peu, et les jumelles parlaient Mongol dont certains mots semblaient similaire... Bref, tout ça pour au final être aidée et conduite à Rabanastre.

Elles étaient donc encore sur le chemin de la ville sous bonne escorte. Kushi, épuisée de ses efforts, étaient finalement montée dans leur frêle esquif, sur l'avant du pont, les bras croisés sur la rambarde et suant a grosses goûtes, pendant que leurs compagnons tiraient encore le bordel sans montrer de signe de fatigue. Elle n'avait plus ni le même corps ni les mêmes particularités génétiques ou magiques qu'avant, fallait pas oublier ça. Hors, depuis le retour de ses souvenirs, et depuis qu'elle voyageait avec June, son ancienne vie lui revenait plus naturellement et commençait à créer des décalages assez gênants. Bref, tout en buvant une gorgée d'eau de sa gourde, elle pesta en crachant ladite gorgée par-dessus bord, après avoir gargarisé sa bouche sèche avant de se resservir.

Probablement autant frustrée qu’énervée de son impuissance et du fait que leurs compagnons avaient dû d'une part les retrouver d'eux-mêmes ! Mais aussi aujourd'hui, l'un les avait sauvés et les deux tiraient l'embarcation, bref, elle se sentait bien trop inutile ! Et hors de question d’intérioriser, enfin, pas avec sa sœur. Ca c'était l'ancienne Kushi. « Ca fais chier. » Pestait-elle tout d'abord assez fort avant de lancer un regard a sa jumelle : « Faut qu'on devienne plus fortes, j'aurai honte de retrouver Saki ou Weiss dans cet état. » dit-elle comme pour se donner aussi une excuse a leur échec depuis deux ans à retrouver leurs amies. Biensur, elle serait bien plus heureuse de les retrouver et se ficherait éperdument d’être même la plus faible de ce monde si c'étaient en échange de leurs proches retrouvailles, mais là, son caractère de cochon avait pris le dessus. « À partir de demain matin, on s’entraîne deux heures avant de faire quoi que ce soit. Ca m'eneeeeerve d'être inutile ! Vivement qu'on soit en ville pour faire réparer ça.. » elle soupirait un dernier coup, regardant au plus loin devant elle maintenant. Le sable s’étendait à perte de vue, le soleil descendait et elles allaient probablement devoir dormir en compagnie de leurs nouveaux amis du désert ce soir... En espérant qu'ils les conduisent bien à rabanastre. Elle achevait ce cinéma en soupirant encore une fois, mais un peu plus calmement et tout en se versant de l'eau sur la tête. Et marmonnât a voix basse « j'suis nul.. »
Revenir en haut Aller en bas
June Rinhel

Épéiste de Poche

Épéiste de Poche

Messages : 6
XP : 4
Date d'inscription : 08/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Dim 11 Fév - 23:44

On pourrait croire qu'en deux ans on n'avait pas fait grand chose vu que nous étions resté au niveau d'Achadia. Mais Archadia c'est un empire sacrément grand, et comme nous ne connaissions que les prénoms des personnes que nous cherchions il avait fallu passer toute la zone au peigne fin, un travail titanesque que nous n'avions cependant pas rechigné a faire. Fort heureusement, la fouille dans Nabradia prit nettement moins de temps, à peine deux petites semaines, cela était dû à sa petite taille mais aussi au fait que Kushi et moi commencions a être plus expérimenté et donc plus efficace dans nos recherches. Et même si nous n'avions rien trouvé a Archadia et Nabradia, il ne fallait pas baisser les bras, après tout il nous restait le petit empire de  Dalmasca ainsi que le très grand Rozarria à fouiller ... sans compter toutes les zones plus hostiles et moins habitées ... bref ce n'était pas les endroits a chercher qui nous manquaient.

Notre prochain arrêt était donc Dalmasca, qui ne devrait pas non plus nous prendre trop de temps. Honnétement si nous pouvions les trouver la-bas et éviter d'avoir à fouiller tout Rozarria cela nous arrangerait bien ... on pouvait toujours réver. Et déjà nous partions sur de mauvaises bases car, soyons honnéte ... la traversée du desert ne c'était pas DU TOUT passé comme prévu, et pourtant on s'y connaissait niveau désert. Mais toute l'expérience de nos deux vie ne pouvaient pas servir à grand chose face aux caprices de la nature : deux belles tempétes de sable pour encrasser les moteurs et une attaque de monstre pour déchirer un ballon d'airs et tordre une hélice. J'étais bien contente que maman ne soit pas la pour voir dans quel état avait fini l'embarcation qu'elle nous avait offert, nous qui avions promis d'en prendre soin.

Fort heureusement on fut capable de limiter la casse, ou plutôt Ulaan fut capable de limiter la casse. C'était un chien du desert après tout, comme son nom l'indiquait, il était parfaitement dans son élément et la tempète de sable ne l'empécha guère de réduir nos assaillants en charpie. Une fois le danger passé, on avait rapidement commencé à faire tracter le bateau par nos montures, histoire de ne pas rester planté au beau milieu du desert. La chance nous souria quand on tomba sur une caravane de nomades, certe ce n'étaient pas les mongoles que j'avais cotoyé dans mon ancienne vie, mais ils en partageaient des similitudes suffisantes au niveau du langage pour que nous soyons capable de communiquer avec eux.

Et voila comment nous avions fini dans notre situation actuelle : escorté par les nomades vers la ville la plus proche tandis qu'Ulaan et Gova tractaient notre appareil en panne. Kushi aussi avait tenté de tirer notre embarcation, et appuyé sur la rembarde je n'avais pu m'empécher d'observer sa vaine tentative avec amusement, ma jumelle semblait encore avoir oublié qu'elle ne possédait plus son ancienne force herculienne. Le retour à l'implacable réalité fut cependant assez rapide puisqu'elle ne tarda pas trop à venir me rejoindre, soufflant lourdement et dégoulinant de sueur à cause de l'effort. Toujours appuyé sur la rambarde, je lui tendis la gourde sans un mot, une fois qu'elle fut réhydraté elle décida de commencer la conversation par un juron, ce qui lui gagna un petit claquement de langue de la part.

Langage Kushi

Bien que le fait qu'elle soit bien plus bavarde que dans son ancienne vie était très appréciable, je n'allais pas la laisser jurer à tort et à travers ... même si je comprenais bien sa frustration, c'était grisant à quel point nous étions faible par rapport à notre ancienne vie. Avec notre ancienne force, nous aurions pu détruire ces monstres en un instant et tracter notre embarcation aussi facilement que nos montures, donc il était logique que Kushi souhaite devenir plus forte. Enfin c'était douloureux à admettre mais nous n'aurions jamais la même puissance que dans notre ancienne vie, simplement car elle reposait sur des magies n'existant pas dans ce monde, il allait falloir devenir fort d'une autre manière mais ce n'était pas en laissant Kushi se morfondre qu'on y arriverait.

On s'entraine déjà réguliérement, deux heures de plus ne feront pas de miracles ... Et pas sûre qu'elles auront retrouvé leur ancienne puissance, si sa se trouve se sont des limaces maintenant.

Je donnais un petit coup de coude à Kushi en souriant dans l'espoir de la faire réagir, la vision de Saki et Weiss devenues des paresseuses était à la fois étrangement amusante et terrifiante pour moi. Affalé sur la rambarde je reportais mon regard sur le paysage et ne pouvais m'empécher de soupirer, les étendus de sables étaient terriblement familières et nostalgiques pour moi. J'évitais de parler de notre ancienne vie en publique pour ne pas qu'on me prenne pour un folle, mais les nomades étaient trop loins pour nous entendre et pouvaient difficilement comprendre la langue commune. Je décidais donc de partager mes pensées avec ma jumelle, ma voix se faisant beaucoup plus douce et nostalgique, comme à chaque fois que je parlais de ce passé.

Quelle misère, dire qu'avant nous n'avions presque pas de problèmes pour traverser la mer des sables sur les bateaux mongols.
Revenir en haut Aller en bas
Kushi Rinhel

...

...

Messages : 7
XP : 5
Date d'inscription : 05/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Mer 14 Fév - 22:40

La voilà, la sainte frustration, quelle horreur de se sentir si impuissante, la gourde que lui avait passé sa soeur avait été bien vite vidée et la demoiselle avait enchainée, tout en ignorant à moitié, mais sans ressortir de juron, la réprimande de sa jumelle. Fallait dire qu'elles avaient eu un parcours quelque peu différent et cela avait entrainé une certaine différence de langage et de bienséance. Par ailleurs c'était aussi pour cette raison que 'lon avait forcé quelques fois Kushi a venir aux réceptions huppées avec sa mère pour la forcer a bien se tenir. Terminant sur le fait qu’elle était nulle, et une grande perplexité quant à l'avenir à se donner à elle-même. Loin d'une dépression, c'était plus proche d'une remise en question, peut-être devait-elle effectivement plus s'entrainer, ou bien se trouver un maitre d'un haut niveau. Voilà qui aurait pus être aussi une bonne solution. Tel quel l'avait été dans son ancienne vie pour Weiss. Mais aujourd'hui ses seules compétences de corps à corps semblaient bien inutiles dans de nombreuses situations. Mais, elle n'eut guère plus de temps qu'une poignée de seconde pour réfléchir, car sa soeur avait bien sûr à répondre sur "tout ça".

Et pas n'importe quoi, il était vrai que deux heures de plus ne feraient que figer les muscles et créer plus de risques de blessures, mais, quelle frustration ! Elle serrait son poing droit, ses coudes sur la rambarde du navire.Opinant positivement, accompagnant ceci d'une petite onomatopée positive elle-aussi. Pour le reste, cela eut le mérite de tirer une drôle de tête à l'ancienne esclave. Le genre qui semble à la fois surpris, amusé et complètement horrifié par une pareille idée ! Un Bon Gros What The fuck ?! Le coup de coude qui avait accompagné cette idée avait heureusement aidé à sortir Kushi de quelques images des plus horribles. Saki obèse, se faisant servir des chips par une Weiss obligée de rouler au sol tant son poids l'empêchait de marcher ! Elle secouait fugacement la tête, un petit coup à gauche à droite pour se remettre les idées en places "tu dis vraiment des choses bizarres !", mais son regard c'était au moins adouci, elle semblait moins perturbée par son incapacité d'aujourd'hui. Elle soufflait doucement entre ses lèvres: "Saki, Weiss.." Bordel, pourquoi devait-elle se souvenir ? Elle n'avait pas eu grand-chose de précieux dans son ancienne vie, mais les quelques perles qui avaient orné sa vie lui était bien trop chères pour accepter de vivre sans, même sans une seule d'entres-elles. Elle portait un léger sourire bienveillant en regardant June. Tout en l'écoutant:

"Si on avait un des gros Gallions Vapeur de l'entreprise de maman, se serait aussi le cas ! On aurait trop la classe, Toi, Moi, Sak.." Un instant elle se reteint avant d'éclater de rire face à la pensée qui venait de la traversée "professionnelles de Sumo" elle reprit son rire essayant de se concentrer pour communiquer l'image à June "Saki 'rire' et 'rire' Weiss en sumo !" Bon ok a bien y penser c'était pas la plus belle des pensées à avoir, mais les imaginer dans un combat au ralenti avec l'espèce de slip bizare rouge et bleu en train de s'affronter pour le titre mondial, avec une coupe de cheveux typique des sumos traditionnels, ouai nan, la c'était trop pour elle. Voilà bien une compétence qu’elle maîtrisait dans ce monde, la Kushi d'ici savait eclater de rire pour des raisons misérables. Là ou l'ancienne Kushi aurait tout au plus esquissé un sourire crispé et tout juste visible. La pauvre Kushi s'en retournait pour se laisser tomber les fesses au sol et s'essuyer les larmes aux coins des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
June Rinhel

Épéiste de Poche

Épéiste de Poche

Messages : 6
XP : 4
Date d'inscription : 08/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Ven 16 Fév - 0:14

Je dû me retenir de rire devant la tête que fit Kushi avec ma blague, franchement cela valait le coup de dire des idioties juste pour voir de telles expressions chez elle. Il était évidemt que venais de lui mettre une image en tête mais j'ignorais laquelle exactement, nous étions jumelles mais n'avions pas la même façon de penser, on pouvait créer deux images mentales très différentes d'une simple phrase. Mais au vu de son regard cela avait dû être une sacrée image, on pouvait croire que j'étais celle à l'esprit tordue mais ma jumelle pouvait être trèd imaginative, et aussi beaucoup dans l'exagération quand elle s'y mettait. Au moins cela l'avait remit un peu de bonne humeur, suffisament en tout cas pour qu'elle fasse moins la moue.

J'évitais de rester trop longtemps sur ce sujet avant que cela ne devienne trop déprimant cependant, avant que l'on ne se rappel à quel point elles nous manquaient énormément. Quoique c'était peu être un poil trop tard car j'étais sûre d'avoir entendu Kushi murmurer leurs prénoms. Ah la nostalgie, parfois j'avais l'impression que nous étions des grands-mères, à radoter sur notre ancienne vie, mais on ne pouvait pas vraiment s'en empécher. Il y avait toujours quelque chose pour nous rapeller notre ancienne vie, comme ... le desert par exemple ... Drole de coincidence de passer deux vies quasiment dans des milieux sableux.

Ce qui me tira une remarque sur notre rapidité à traverser cette étendue sableuse. C'était vrai que nous aurions eut la classe sur un de gros bateaux dernier cris de maman, mais à deux il aurait été difficile à piloter et à entretenir ... pourquoi Kushi riait d'un coup ? Je me tournais vers ma jumelle avec un regard inquisiteur, attendant qu'elle retrouve assez de calme pour m'expliquer la raison de son fou rire, ce qu'elle fit difficilement, arrivant à peine à sortir ses mots au compte-goutte mais parvenant tout de même à formuler sa phrase. Et je me rendait compte que mes paroles d'avant avaient eux l'effet d'une bombe à retardement sur Kushi, venant soudainement lui donner une nouvelle image.

Quand à moi, je fixais le vide un instant, clignant des yeux plusieurs fois, alors qu'une image très vivace s'incrusta dans mon esprit. Weiss et Saki, avec le physique de sumos, les espèces de pagnes, la coupe de cheveux mi-chignon, mi-rasé, en face à face se préparant à combattre, levant les jambes lourdement et-OK ASSEZ, il était temps pour mon imagination de se calmer. L'image fut pour moi hilarante ET perturbante compte tenue du fait que l'une de ces personnes était ma petite-amie, enfin avait été ma petite-amie dans une ancienne vie ... mais je comptais bien être de nouveau en couple avec elle ... mais si elle avait beaucoup changé-non non non, l'apparence n'était pas importante, weiss restait weiss et je l'aimais.

Hé bien je m'en fiche, je continuerais d'aimer weiss ... MÊME SI ELLE DEVIENT UNE SUMO !

Il me fallut quelques secondes pour réaliser que je venais de crier la dernière partie, puis quelques secondes en plus pour réaliser ce que je venais de crier. Je me tournais vers la "responsable" rouge d'embarras.

... Regarde ce que tu m'as fait dire !
Revenir en haut Aller en bas
Kushi Rinhel

...

...

Messages : 7
XP : 5
Date d'inscription : 05/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Dim 18 Fév - 1:26

Pendant que la Kushi se donnait à coeur joie de rigoler, sa petite passe qui l'avait emmené a trainé un peu plus que sa soeur en avait fait une personne quelque peu différente dans l'extrême opposé de son ancien mutisme. Quoiqu'elle savait alterner entre les deux sans-soucis, et ce, surtout depuis que ses souvenirs lui étaient intégralement revenus. Un moment de blanc du côté de June, qui fut donc comblé par la jumelle la plus grande des deux, tandis qu'elle se calmait doucement en reprenant son souffle. Mince alors, même avec un ventre bien solide et de bons abdos, ça faisait de sacrées crampes de rire si fort et si soudainement ! Mais pas le temps d'essuyer les larmes aux coins des yeux pour entendre sa soeurette crier quelque chose qui, clairement, vus la roseur de ses joues qui viras bien vite au rouge, et sa petite expression drôle entre frustration et grande résolution! Voilà qui n'en fallut pas plus pour refaire partir de rire la blanche, mais elle se retint cette fois-ci en se mordant la joue, tout en regardant sa soeur parce que ouai... C'était mignon aussi comme résolution ! Alors ouai ça lui faisait un visage limite constipé, mais bon voilà elle allait pas se moquer quand même!

" ... Regarde ce que tu m'as fait dire !" ! Avec les joues encore plus rouges de gêne que jamais elle n'avait pus la voir ainsi ! PWAHAHAHAHAHA !" Ouai voilà, c'était reparti, le barrage qu'elle avait essayé de mettre en place avec ses mains n'avait pas été assez rapide, tandis qu'elle lâchait assez fort: "Tu verrais ta tête, c'est trop drôle ! A.. Atta.. Juste une seconde.." Elle pouffa par cacou tout en faisant un gros effort pour ne pas continuer tandis qu'elle se redressait et fit un bon exercice de respiration. De côté par rapport a June. Puis, elle attendit un instant avant de se retourner vers elle et son visage se tordit légèrement tandis qu'elle se mordait une nouvelle fois la joue, a sang cette fois-ci, pour ne pas encore exploser rire. Une chose quelle ne faisait d'ailleurs qu'en famille, si les nomades avaient été plus proches, ou s'ils avaient compris la langue commune, ça l'aurait probablement bloquée à un assez pour quelle ne rigole pas. Bref, elle posa ses mains sur les épaules de sa soeur, tout en parvenant à regagner son self-control.

"Je ne te dirais donc pas que les deux femmes du chef ont regardé vers toi, rigolaient et parlent maintenant en regardant vers nous.." elles se trouvaient un peu plus loin, mais n’avaient pas participé à la conversation avec le chef de la caravane tout à l'heure. "Je pense donc, qu’elles parlent la langue commune." Elle était maintenant assez 'froide' et tentait d'ajouter à la gêne de sa soeur pour voir jusqu'où la pigmentation rouge de son visage pouvait aller. Pour appuyer la véracité de ses propos, qui étaient faux concernant les deux femmes du chef plus loin dans le dos de June, elle ajoutait quelques véritables pensées, avec un petit sourire en coin rassurant, ou compatissant: Puis, tu sais, si Weiss devient un Sumo, t'auras pas a lui dire que ses bourrelets sont moches, je la foutrai au sport de force. C'est mon disciple ainsi que la copine de ma jumelle après tout! je ne peux pas la laisser se tromper de vois à ce point! Ni toi subir ca..! Idem si c'est une larve qui bouge plus de son sofa." Elle allait lui faire un câlin, un acte encore assez rare pour être souligné, encore qu'elle était en train de prendre son courage à deux mains, lorsqu'un cri dans une langue proche du mongol indiquait que la cité était en vus, donc encore probablement à quelques heures de marche vus comme l'architecture de se monde faisait les villes avec des centres en "hyper hauteur", mais ce fut suffisant pour que la plus jeune des deux jumelles se détourne et se ré accoude a la rambarde.
Revenir en haut Aller en bas
June Rinhel

Épéiste de Poche

Épéiste de Poche

Messages : 6
XP : 4
Date d'inscription : 08/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Lun 19 Fév - 19:31

Si moi j'étais morte d'embarrassement, Kushi semblait bien partir pour mourir de rire. Alors qu'elle venait difficilement de se calmer, mes paroles furent suffisantes pour qu'elle reparte dans un autre fou-rire, je tapotais du pied en attendant de nouveau qu'elle explique la source de son hilarité, me doutant quand même que c'était moi. Et effectivement elle se foutait de ouvertement de la gueule que je faisais, bah c'était vrai que je devais tirer une drôle de tête, fallait pas se mentir, j'avais tendance à faire beaucoup de mimiques ou agiter les bras pour m'exprimer. Mais, difficile de rester en colère devant un tel fou rire, il en était presque contagieux, non je ne pouvais pas vraiment me facher avec Kushi, après une telle journée merdique elle méritait de se détendre.

Je m'abaissais et tapotais donc gentillement le dos de Kushi, attendant qu'elle parvienne enfin à se calmer, ou du moins me regarder dans les yeux sans éclater de rire. Il lui fallut un peu de temps et des exercices de respiration mais elle fut capable de se tourner vers moi et se retenir de repartir dans son rire. Elle fut même capable de reprendre son visage sérieux ... trop sérieux même, tout d'un coup elle posa ses mains sur mes épaules et me regarda avec la même gravité qui si elle annonçait une mort. Et c'était l'annonce d'une mort oui, la mort de ma dignité et potentiellement de mon image auprès des nomades qui nous escortait. Je fis des yeux ronds et lacha un incrédule "Non"

Me redressant un peu, je zieutais vers ces deux fameuses femmes, tentant de voir si elles discutaient réellement entre elles ou regardaient dans ma direction. Je sentais mes joues prendre feu tandis que je bredouillais quelques paroles sous la panique et l'embarassement, mon regard continuant de jongler entre les deux femmes et Kushi, scannant le visage de ma jumelle et lui secouant un peu les épaules pour tenter d'avoir une réaction confirmant ou déniant ses propos.

Non, non, non, tu blague pas vrai ? ... Tu déconne, hein ? Sérieusement Kushi ?! C'est pas drôle !

Cela ne serait pas la première fois qu'elle se payait ma tête comme sa, mais avec son visage parfaitement neutre c'était difficile à dire. Mensonge ou pas, c'était suffisant pour m'embarasser sur ma précédente action assez impulsive, toujours les joues rouges, je baissais la tête en grognant un peu et soupirant. Au moins Kushi se montra un peu compatissante en voulant me faire voir le bon coté des choses, que je ne pouvais qu'approuver.

Connaissant ces deux-la, souvenir ou pas elles sont suffisament raisonnables pour maintenir une bonne forme physique. Au pire, avec toi pour les entrainer et moi pour changer leur diète on serait capable de les remettre en forme en moins d'un an !

Le petit moment touchant pris cependant vite fin quand un nomade annonça que la ville était en vue. Je n'étais plus la "campagnarde" de mon ancienne vie, donc je ne fus pas vraiment bouche-bé devant la ville assez imposante, mais admira quand même l'architecture. L'avantage de cette nouvelle vie, c'était que j'avais l'habitude de vivre en ville maintenant, mon sens de l'orientation s'était d'ailleurs nettement amélioré à force de naviguer dans ces jungles d'immeubles. Si weiss ou saki étaient dans cette ville, nous serions sans doute capable de les retrouver facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Kushi Rinhel

...

...

Messages : 7
XP : 5
Date d'inscription : 05/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Mar 20 Fév - 1:27

Franchement, faire marcher sa jumelle était devenu très facile. C’était une chose que Kushi avait tout juste effleurée dans son ancienne vie, la blague. Et c'était vraiment toute une aventure, surtout avec june pour marcher les deux pieds dedans ! Quoi qu'elle même était assez naïve très souvent, la plus âgée des deux n'aurait aucun mal à faire marcher la plus jeune si elle le voulait. Sur bien des sujets. fallait-il encore bien les sélectionner. Peut-être devrait-elle s'y essayer un jour ! En tous les cas, Kushi eut un sourire contrit, qui retint un rire, qui voulait tout dire et plus clairement, qui indiquait "bien sûr que je te fais marcher !" Toutefois elle préférait enchainer pour ne pas exploser de rire encore une fois, mine de rien ca fatiguait de rire autant et si naturellement. Puis, June avait probablement compris au sourire qu'elle lui avait adressé ! Cela dit les deux femmes avaient un peu parlé en les regardant, de là à dire tout ce qu'elle avait dit... Y avait clairement un monde. Mais qui sait ? Pareil sa blague était à quatrevingt pour cent vraies.

Le sujet partit, ou retournait, bien rapidement de manière plus sérieuse et néanmoins toujours détendue sur les deux femmes qu'elles cherchaient. Kushi rêvait souvent des retrouvailles avec Weiss et Saki. Jamais elle ne les avait vues obèses ou totalement différentes et puis, même si June et elle-même avaient un peu changer, encore que, y compris pour Gova Ulaan, les traits principaux restaient les mêmes. Il semblait peu probable que physiquement ca ait changé, mais mentalement, selon leurs souvenirs, cela pouvait être bien différent. Peut-être que Weiss serait hétéro convaincue ! Que Saki tomberait red dingue de Kushi, hru hrum, elle secouait la tête après terminer d'émettre l'idée d'entrainer de nouveau les deux femmes si elles avaient mal tourner ! ce à quoi la plus agée répondit bien vite en ajoutant une notion plutôt bien pensée, le ré équilibrage alimentaire jouant un rôle plus qu'important dans ce genre de changement drastique. Mais pas le temps de répondre en entendant que la caravane arrivait en vus de la ville. Une indication important qui impliquait aussi plus de sécurité dans les zones alentours. Quelques maisons paysannes et quelques champs péniblement hydratés et cultivés sur les saisons les plus humides étaient croisés ici et là, il était temps de mettre en place le plan d'attaque: comme chaque fois qu'elles approchaient d'une ville. Il fallait se séparer pour rentabiliser leur temps !

"Ok June" en bonne seconde de guilde, ou ex seconde de guilde, kushi prenais régulièrement l'initiative sur la discussion dans ce genre de cas, émettant rapidement une ébauche de plan de bataille "Il faut qu'on emmène à réparer notre embarcation, qu'on se trouve une bonne chambre pour la nuit qui face les petit dejeunés, qu'on face quelques courses et surtout, SURTOUT, trouver l'office de tourisme ! il te reste combien de sous ?" Kushi 'n’avait rien sur elle, June était en charge du coffre dans le navire parc-qu’elle était, encore et toujours, la plus intelligente. Même si kushi restait douée avec les maths, elle préférait savoir les choses en bonne gestion au quotidien. "Je pense qu'il faudra négocier pour les réparations, se serait bien que j'y aille, mais on peut aussi négocier les chambres, une suggestion ?" ... .... ......

Pierre, Feuille, Ciseaux !"

"PIERRE !" criait-elle comme-ci elle invoquait le dragon blanc aux yeux bleus sur le terrain, faisant la pierre avec son poing droit... Une pierre qui percuta celle de sa jumelle dans un duel fratricide -soeuricide- dantesque, car les deux soeurs venaient de faire pierre. Tien, voilà bien un truc de jumelles ! Une pensée s'imposait, ne pas prendre ce qu'elle comptait prendre au second tour mais un des autres ! Un truc moins bourrin, plus subtil...

Pierre, Feuille, Ciseaux !"

"FEUILLE !" Forcément... "ene chini demii yum!" fit-elle avec rage (ou plus communément 'fais chier' mais en Mongol) "Tu es trop forte..." Conclut-elle désespérée que sa jumelle ait fait les ciseaux ! "Bon, tu choisis, si tu vas faire réparer il te faudra la carte pour trouver un chantier de réparation toutes marques. Si on va chez un réparateur agréé, maman va savoir..." et voir la fière Kushi avoir peur de se faire gronder par maman, ca valait la peine d'être vu !
Revenir en haut Aller en bas
June Rinhel

Épéiste de Poche

Épéiste de Poche

Messages : 6
XP : 4
Date d'inscription : 08/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Mer 21 Fév - 18:51

Bon, la ville était en vue, il était temps de cesser les plaisanteries, même si cela avait été amusant et préparer notre plan d'attaque pour agir de manière efficace en arrivant en ville pour perdre le moins de temps possible. C'était logique de dire qu'il valait mieux préparer et décider en avance les tâches à faire, mais c'était plus facile à dire qu'à faire et si nous connaissions et maitrisions le truc par coeur maintenant, il nous avait fallut plusieurs essais et échecs pour en arriver là. Il nous était déjà arrivé pas mal de fois d'oublier quelque chose, comme par exemple foncer tête baissé en ville sans carte et donc perdre beaucoup de temps à chercher nos directions, ou encore reserver une chambre sans demander si l'hotel acceptait les animaux, et plusieurs autres mésaventures dont personne ne voulait réellement porter le blame.

Kushi prit donc la tête des opérations comme un bon commandant, énumérant les taches les plus importantes à réaliser avant la fin de la journée. Il était évident que les deux tâches majeurs étaient de réparer le bateau et de trouver un endroit ou dormir, deux taches qui ne seraient pas non plus gratuites, surtout la réparation du bateau qui risquait de mettre un peu à mal nos économies. Et je disais bien NOS économies, notre argent durement gagné par des travaux honnéte au cours de notre voyage. Que se soit moi jouant aux médecins ambulants, mais diplomé, ou Kushi faisant preuve de multiples talents, cet argent venait bien de nous et nous l'avions pas pompé à nos parents tels des sangsues.

Certe, ils pourraient sans doute payer tous les frais de notre voyage sans s'appauvrir, mais ni eux et ni nous ne voulions de cela. Après tout, nos parents étaient partis de zéro pour construire leur monopole de construction, il était logique qu'ils veuillent que nous soyons capable d'être financiérement indépendantes, certes ils ne s'étaient pas attendues non plus à ce que nous partions toutes seules à l'aventure, mais c'était un moyen efficace de prouver que nous savions nous débrouiller toute seule. Bon on avait déjà du demander un peu d'argent à nos parents, genre deux-trois fois, pour réparer le bateau qui avait déjà été victime de plusieurs accidents.

Maiiiiis en jugeant notre budget actuel, en négociant un peu, nous n'aurions pas besoin de réclamer la moindre piéce à maman, et donc éviter de se faire tirer les oreilles pour avoir "encore" abimer le bateau, parce "ces machins ne poussent pas sur les arbres". Le problème de l'argent étant plus ou moins réglé, il fallait maintenant décider de la répartition des corvées, et quoi de mieux qu'un classique pierre-feuille-ciseau pour prendre une telle décision.

Pierre, Feuille, Ciseaux  !


Eeeet on avait fait toutes les deux pierre, ah, si c'était pas comique sa ! En plus cela nous arrivait réguliérement sa, mais au moins cela me permettait de faire un peu de stratégie, parce que oui on pouvait utiliser la logique dans un tel jeu. Les chances qu'elle refasse pierre étaient très minces, elle risquait donc de faire soit papier, soit ciseau, donc si je faisais ciseau, il y avait de grandes chances que je gagne ou égalise de nouveau.

Pierre, Feuille, Ciseaux  !

Ahah, bingo, encore une victoire pour moi ! Fort heureusement Kushi fut assez mature pour admettre sa défaite, plutôt que de réclamer le classique "trois manches" surtout que nous allions bientot arriver en ville donc nous n'avions plus de temps à perdre. Ayant prouvé ma supériorité au jeu du pierre-feuille-ciseau je décidais de prendre la tête des opérations

Donc, premiérement, on va à l'office du tourisme,  on se prend chacune une carte et on demande les informations necessaires avant de diviser l'argent et de partir en ville. De ton coté tu cherche les chantiers de réparation toute marque avec Ulaan et Gova. Quand à moi, je vais chercher un hotel pas trop miteux acceptant les animaux et ensuite faire des courses.

Je n'allais pas lui faire l'affront de lui dire de faire gaffe aux arnaqueurs qui pourraient tenter lui facturer n'importe quoi sur le bateau, mine de rien Kushi était plutôt doué en négociation, même plus doué que moi, raison pour laquelle il était mieux de l'envoyer s'occuper de la réparation du bateau, la ou la negociation avait plus sa place. Choisir un hotel était moims compliqué et surtout les prix étaient rarement négociables, tu paie ou tu va voir ailleur et même si l'hotel n'était pas terrible, nous n'y resterions pas trop longtemps de toute façon.

On se retrouve ensuite devant l'hotel de ville, combien de temps tu pense avoir besoin ?
Revenir en haut Aller en bas
Kushi Rinhel

...

...

Messages : 7
XP : 5
Date d'inscription : 05/01/2018
avatar

MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   Sam 24 Fév - 18:17

J'émet une objection. » dit-elle lorsque sa sœur eut terminer de peaufiner le plan de base. Parce que oui, y en avais bien une ! « Ulaan peut très bien tirer l'embarcation seul, pas forcément Gova et, je serai plus rassurée si tu n'étais pas seule en ville. » A cela, June n'y pouvais rien ! Kushi l'avais perdue une fois sous ses yeux dans une vie et avais faillit la voir fuguer dans la seconde, le trauma' était bien là et la plus âgée des deux jumelles ne pourrait probablement rien y changer. Pas quelle pensais que June allait fuguer, hein ! Non non non ! Juste qu'elle avait dans l'idée qu'il pouvait arriver n'importe quoi, preuve en était de leur mésaventure dès leur arrivée dans ce pays. ET cette crainte n'était que plus grande dans des capitales et autres mégalopoles ! S'y côtoyait richesse démesurée et pauvreté la plus sale et dans chacun des deux cas, cela engendrait des malfrats et autres personnes cruelles. Une petite jeune femme étrangère cherchant sa route, seule, était une proie idéale ! Elle aurait d'ailleurs préférer lui 'passer' le chien du désert en gardien mais pour le coup, elle en avait elle-même besoin pour traîner l'embarcation. Bref, c'était un impératif qui ne laissait pas place même à ses craintes. Mais pour Gova, la soigneuse n'allait pas pouvoir refuser. À bien y penser c'était assez drôle que l'une se promène avec le compagnon animal de l'autre. Même si ce n'était que très occasionnel, peut-être même la première fois !

Pour le reste du plan plus aboutit, Kushi était ok. Deux cartes, aller ensemble jusque là-bas et donc avoir une première idée de la ville. Se répartir les sous à ce moment était peut-être moins malin car elles pourraient être vus brassant plein de sous, quoi qu'elles avaient juste à le faire dans leur véhicule. Bref, c'était ok et Kushi le conclut assez bien en disant, simplement « Pour le reste, parfait. » cette petite discussion avait pris un peu de temps et déjà, les voilà qui arrivaient aux campagnes proches, les terres irriguées artificiellement par quelques paysans. Quelques maisonnées aussi et surtout, un poste de garde en approche, se distinguant nettement du reste des bâtiments alentours de la ville qui avais rapidement pris en 'hauteur' en se rapprochant. Aussi, l'ancienne seconde de guilde quittait un instant sa sœur, sautant par-dessus la rambarde par le point le plus haut. Comme pour se mettre à l’épreuve jusque dans la moindre action, se réceptionna assez bien et rejoignit à pied le chef de la caravane, car celle-ci c'était arrêtée quelques pas plus loin une fois arrivée au poste de garde pour signaler leurs marchandises.

Prenant les devants sur toute cette partie, elle salua respectueusement l'homme « Merci beaucoup pour votre aide.
Nous vous sommes redevables.
 » dit-elle en Mongol et donc, en langue nomade mal maîtrisé dans ce monde ! « Nous nous reverrons peut-être en ville ! » elle constatât que les deux femmes du chef rigolèrent discrètement et doucement en la regardant, finalement, elle n'avait peut-être pas tellement mentis. Ou alors elle venait de dire un drôle de mot dans leur langue. De ceux n'ayant rien à voir avec le Mongol d'earthland. Bref, elle s'en foutait, quoi que si ca avait était avec des gens ne les ayant pas aidé, elle aurait pus monter au créneau pour leur faire ravaler leurs rires. Surtout s'ils avaient concernés sa sœur. Mais elle aussi. La Kushi qui se fichait de sa personne était quand même assez loin. Bref, le chef la salua aussi et, puisqu'elles avaient moins à déclarer, laissa les jumelles s'occuper de présenter leur visa, leurs documents d'identités et les marchandises et animaux transportés. Avec leurs carnets de vaccinations... Bref, rien de très inhabituel aux abords de tels villes. Par ailleurs les visas se faisant selon la renommée familiale bien souvent les jumelles avaient un visa un peu supérieur et on ne les embêta pas longtemps pour toute cette paperasserie et cela servis aussi a leurs accompagnateurs ensuite.

Elles c’étaient aussi fait indiquer l'office de tourisme, aux abords de l'entrée de la capitale. Ce qui leur permis de vite y arriver et de se munir des précieuses cartes a touristes, traduites dans toutes les langues importantes de se monde. Le nomade n'en faisant pas partis... Dommage, s'eut été une belle occasion de voir à l'écrit ressemblait au Mongol.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Encore un pas de plus et ce sera l'endroit le plus éloigné de chez moi, où j'ai jamais été. » [PV June Rinhel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011
» « La mission sera accomplie et le mandat respecté », affirme Michel Martelly
» GERARD ROUZIER, INGÉNIEUR OU GERVAIS CHARLES AVOCAT QUI SERA LE PREMIER MINISTRE
» SWTOR sera telechargeable digitalement que sur EA Origin.
» Demain sera toujours un autre jour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crystalized Destiny :: Toute l'histoire :: Ivalice :: Royaume de Dalmasca :: Rabanastre :: Haute Ville-
Sauter vers: